Bilan électrique 2015 et perspectives en Bretagne : Hausse de la consommation et augmentation de la production issue des énergies renouvelables

26-04-2016

En 2015, la consommation d’électricité en Bretagne a augmenté (+1,8 %), en phase avec la consommation à l’échelle nationale. La production de la région est en hausse de plus de   12 %, principalement liée à la filière éolienne (+ 18 %). En 2016, RTE investira 68 M€ pour contribuer à la réussite de la transition énergétique, accompagner le dynamisme du territoire et sécuriser durablement la région.

La consommation finale d’électricité corrigée de l’aléa climatique de la Bretagne, qui atteint 21,2 TWh, est en augmentation de 1,8 % par rapport à 2014. Cette hausse est portée en partie par la croissance démographique traduisant ainsi le dynamisme de région. Avec 12 % d’augmentation entre 2006 et 2015, la consommation croît toujours plus rapidement en Bretagne qu’en France (+3,3 %). En données non corrigées du facteur climatique, la consommation finale augmente quant à elle de 2,4 %, en raison des températures certes supérieures aux températures de référence, mais toutefois inférieures à celles de 2014. La consommation finale des particuliers et des professionnels, qui représente 53 % du total de la région, est en hausse de 4%. La consommation des PME/PMI augmente de 0,6 %. Quant à la grande industrie, sa consommation est stable, comme en 2014.

La production de la région, qui couvre 15 % de la consommation régionale, continue de progresser en 2015, et s’établit à 3,1 TWh (+12,4 %). Cette augmentation est marquée essentiellement par la hausse de la production éolienne qui atteint environ 1,6 TWh (+18 %), du fait de conditions climatiques favorables et de l’augmentation du parc. Le mix électrique breton évolue, avec une part toujours plus importante d’énergies renouvelables, le parc ayant progressé de 3,3 % en un an.

Pour intégrer une part croissante d’énergies renouvelables terrestres et marines (avec le raccordement du parc offshore de Saint-Brieuc à l’horizon 2020) et ainsi mettre en œuvre la transition énergétique, RTE doit faire évoluer son réseau. Pour assurer cette mission, RTE poursuit sa politique d’investissement en Bretagne. 68 M€ d’investissement sont ainsi programmés en 2016. Ils permettront également d’accompagner le dynamisme du territoire et de sécuriser durablement l’alimentation électrique de la région. A titre d’exemple, le projet « Filet Sécurité », inscrit dans le Pacte électrique breton est entré sans sa phase finale, les travaux de la liaison souterraine à 225 000 volts qui reliera Lorient à Saint-Brieuc étant en cours.

L’année 2016 sera également marquée par l’accompagnement de RTE dans le déploiement des réseaux électriques intelligents, en apportant soutien et expertise au projet « SMILE », porté par les régions Bretagne et Pays de la Loire.

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Projet

S3REnR Hauts-de-France, un schéma pour mieux raccorder les énergies renouvelables

Du 1er juin au 13 juillet 2017, apportez vos observations et propositions sur le projet
Article

Venez construire avec nous le réseau de l’intelligence électrique

Jeune diplômé ou professionnel expérimenté, découvrez 5 bonnes raisons de nous rejoindre.