Hiver 2015/2016 : une sécurité électrique assurée, avec un mix énergétique en évolution

06-11-2015

RTE prévoit que les besoins électriques de la France seront couverts pendant l’hiver 2015-2016, malgré des marges plus faibles que l’hiver dernier. Une plus grande disponibilité du parc nucléaire, associée au développement des énergies renouvelables, des offres d’effacement et des économies d’énergies va permettre à la France de maintenir des marges de sécurité d’approvisionnement électrique suffisantes. En cas de vague de froid importante, les capacités du réseau et les moyens de production disponibles en Europe permettront de réaliser les importations nécessaires pour assurer les besoins électriques de la France.  

Avec une prévision de 222 TWh d’électricité consommée entre mi-novembre et fin mars, et une pointe estimée à 84 700 MW en janvier, la consommation française devrait être similaire à l’hiver dernier.

Les besoins électriques seront assurés notamment grâce à une meilleure disponibilité du parc nucléaire jusqu’en février, et grâce au développement de l’énergie éolienne et photovoltaïque. Avec 1000 MW supplémentaire, le parc éolien va dépasser pour la première fois 10 000 MW de capacités installées en France. La production photovoltaïque progressera de 700 MW, pour atteindre 6 000 MW.
Si 1250 MW de production au charbon seront fermés, en raison de l’entrée en vigueur le 1er janvier 2016 de nouvelles normes environnementales, aucune fermeture de groupes de production au fioul, ou mise sous cocon de Cycle Combiné Gaz (CCG), n’est envisagée.

L’offre d’effacement de consommation auprès des clients industriels a progressé de plus de 10% en un an, pour atteindre près de 3 400 MW, malgré la baisse importante des volumes d’Effacement Jour de Pointe (EJP), liée à la fin des tarifs jaune et vert (-750 MW à partir du 1er janvier 2016).

Les mesures d’efficacité énergétique permettent quant à elles de contenir la croissance de la consommation résidentielle, liée au développement du parc de logement. Conformément au Bilan Prévisionnel, 2 TWh seront économisés sur l’ensemble de l’hiver (soit la consommation de 100 000 foyers). La généralisation des lampes basse consommation diminue de 300 MW la pointe de 19H (soit la consommation d’une ville comme Bordeaux).

En cas de grande vague de froid (avec des températures inférieures de 6 à 8°C aux normales de saison), l’analyse de RTE montre que les niveaux d’importations nécessaires pour couvrir l’augmentation de la consommation pourraient atteindre 6 400 MW en janvier puis en février. Cela restera compatible avec les capacités d’importation du réseau électrique français.

Télécharger la synthèse de l’étude « Equilibre Offre-Demande Hiver 2015-2016 »

Voir aussi : le Bilan Prévisionnel 2015 de RTE

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Projet

S3REnR Hauts-de-France, un schéma pour mieux raccorder les énergies renouvelables

Du 1er juin au 13 juillet 2017, apportez vos observations et propositions sur le projet
Article

Venez construire avec nous le réseau de l’intelligence électrique

Jeune diplômé ou professionnel expérimenté, découvrez 5 bonnes raisons de nous rejoindre.