Résultats financiers 2016 : un résultat solide associé à un effort d’investissement soutenu destiné à accompagner la transition énergétique

22-03-2017

En 2016, le chiffre d’affaires de RTE s’est établi à 4 446 millions d’euros et le résultat net à 403 millions d’euros. Avec 1 519 millions d’euros investis, RTE a poursuivi son programme d’investissements soutenus, destiné à renforcer la sécurité d’alimentation électrique, développer les capacités transfrontalières, à accélérer la transformation numérique, et à adapter le réseau pour contribuer à la réussite de la transition énergétique.

En 2016, les conditions météorologiques, pourtant favorables aux recettes de RTE, n’ont pas permis de compenser entièrement la baisse des recettes d’interconnexions due au resserrement des différentiels des prix de l’électricité avec les pays voisins, et les effets du renforcement du dispositif d’abattement tarifaire pour les clients électro-intensifs. Les effets de l’abattement tarifaire seront compensés sur les prochains exercices, conformément à la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.
En 2016, le chiffre d’affaires de RTE s’est ainsi établi à 4 446 millions d’euros, en légère baisse par rapport à 2015 (-3%).

Le résultat net 2016 s’élève à 403 millions d’euros, en hausse de 6% par rapport à celui de 2014 (379 millions d’euros). Le résultat 2015 (215 millions d’euros) était en effet exceptionnellement bas en raison de l’effet de la décision de la Commission européenne du 22 juillet 2015 sur le traitement fiscal des provisions créées entre 1986 et 1997 pour le renouvellement des ouvrages du Réseau d'Alimentation Générale (« RAG »). Le niveau du résultat net 2016 traduit la bonne maîtrise des dépenses opérationnelles et la bonne tenue du chiffre d’affaires.

Le montant des investissements de 2016 s’élève à 1 519 millions d’euros soit une hausse de 8% par rapport à 2015. Dans le cadre de son projet industriel lancé en 2016, RTE a renforcé sa politique d’adaptation du réseau aux enjeux de la transition énergétique et réoriente une partie de ses investissements pour accélérer le déploiement des technologies numériques, en vue de disposer à terme du 1er réseau électrique et numérique d’Europe.

L’effort d’investissement sur 2016 a entrainé une légère hausse de l’endettement net (+3% pour une dette de 8 539 millions d’euros à fin 2016) qui reste compatible avec le maintien des équilibres financiers de l’entreprise.

La solidité du modèle économique de RTE a ainsi permis de bénéficier de bonnes conditions d’emprunt. En avril 2016, RTE a réalisé un emprunt obligataire d’un montant total de 1 350 millions d’euros en deux tranches, l’une de 650 millions d’euros au taux de 1% sur 10,5 ans, l’autre de 700 millions d’euros conclue à un taux de 2% sur 20 ans. Ces opérations réalisées à des taux historiquement bas permettent d’allonger la maturité moyenne de la dette et de maîtriser le niveau des charges financières.

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Projet

S3REnR Hauts-de-France, un schéma pour mieux raccorder les énergies renouvelables

Du 1er juin au 13 juillet 2017, apportez vos observations et propositions sur le projet
Article

Venez construire avec nous le réseau de l’intelligence électrique

Jeune diplômé ou professionnel expérimenté, découvrez 5 bonnes raisons de nous rejoindre.