RTE et ses partenaires publient une première évaluation socio-économique des smart grids

24-07-2015

Acteur clé de la transition énergétique, nous participons activement au déploiement des réseaux électriques intelligents ou smart grids. Nous apportons notre expertise à la définition des politiques publiques de l’énergie en fournissant repères et conseils au travers des analyses que nous réalisons. Elaboré avec les parties prenantes du secteur, nous publions en juillet 2015, une première évaluation des retombées socio-économiques des smart grids, à l’horizon 2030. Le déploiement des solutions smart grids à grande échelle permettra la structuration d’une filière industrielle française compétitive et prometteuse.

Les projets d’innovation liés aux réseaux électriques intelligents sont en plein essor et représentent un marché en forte croissante. Plusieurs solutions sont actuellement en cours d’expérimentation dans le cadre d’expérimentations et de démonstrateurs. Dès aujourd’hui, leur déploiement à l’échelle industrielle peut être un vecteur d’optimisation du réseau mais aussi conduire à l’émergence d’une filière industrielle compétitive.

Le Président de la République a identifié, en septembre 2013, la filière des smart grids comme l’un des axes importants de sa stratégie industrielle au regard des opportunités et des atouts qu’elle peut offrir à l’industrie française. Il a confié à Dominique Maillard (ancien président du directoire de RTE), l’élaboration d’une feuille de route permettant d’accompagner et d’accélérer le développement des smart grids. Cette feuille de route, présentée au président de la République en mai 2014, recense 10 actions parmi lesquelles la nécessité de quantifier la valeur des solutions smart grids d’un point de vue économique, environnemental et social (à travers les effets sur l’emploi).

Ce travail a été mené en concertation avec les parties prenantes du secteur : pouvoirs publics (DGE, CRE, ADEME), fabricants de solutions (Alstom, Schneider Electric Industries), producteurs et fournisseurs d’électricité (EDF, ENGIE), gestionnaires de réseau de distribution (ERDF, URM) et représentants du monde académique (ANCRE, G2ELab) . Il a permis de définir un cadre méthodologique de référence partagé par l’ensemble des acteurs. Appliquée à un scénario de transition énergétique cohérent avec les objectifs définis par les pouvoirs publics, cette méthodologie permet d’étudier et de comparer de manière harmonisée les performances socio-économiques des différentes solutions smart grids. Les résultats de cette analyse montrent des bilans économiques et environnementaux le plus souvent positifs pour les solutions smart grids étudiées. Toutes sont prometteuses en termes de création d’emplois.

Des études qui se poursuivront. Les prolongements envisagés permettront d’affiner les résultats et d’éclairer plus efficacement la prise de décision publique. Ils permettront en particulier d’éclairer les orientations sur le choix de déploiement des smart grids pour un système électrique plus compétitif, plus sobre en carbone et créateur d’emplois.

En savoir plus

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Projet

S3REnR Hauts-de-France, un schéma pour mieux raccorder les énergies renouvelables

Du 1er juin au 13 juillet 2017, apportez vos observations et propositions sur le projet
Article

Venez construire avec nous le réseau de l’intelligence électrique

Jeune diplômé ou professionnel expérimenté, découvrez 5 bonnes raisons de nous rejoindre.