Comment mesurer l’électricité

Le courant est évalué selon différents paramètres.

L’accumulation de charges électriques dans un matériau se traduit par l’apparition d’un « potentiel électrique », également appelé « tension » et dont l’unité de mesure est le volt (symbole : V). Cette accumulation de charges crée un champ électrique, qui se manifeste sous la forme d’une force qui s’exerce sur les autres charges électriques avoisinantes : force attractive pour les charges de signe opposé, force répulsive pour les charges de même signe. Le champ électrique traduit donc l’influence du potentiel électrique à distance, ce qu’illustre son unité de mesure : le volt par mètre (symbole : V/m).

L’intensité du courant, qui s’exprime en ampères (A), mesure le flux des électrons dans le conducteur.

Pour mieux comprendre ces grandeurs physiques, on peut comparer la circulation des électrons dans un conducteur à celle de l’eau dans un tuyau. La tension électrique est comparable à la pression dans le tuyau dont le robinet d’extrémité est fermé.

De même, l’intensité du courant électrique est assimilable au débit de l’eau qui circule lorsque le robinet est ouvert. La puissance du jet d’eau correspond au résultat de la pression et du débit disponible.

De même, la puissance électrique est le produit de l’« intensité » par la « tension ». Son unité de mesure est le watt (W), ou plus couramment le kilowatt (kW).

L’énergie électrique, qui mesure la consommation d’électricité, correspond quant à elle à la puissance utilisée au cours d’une période donnée.
Son unité de mesure est le kilowattheure (symbole : kWh).