Inciter les comportements ‘électro-responsable’

Favoriser la maîtrise de la consommation

Pour comprendre

En faisant de l’efficacité énergétique l’une des priorités de son paquet Énergie-Climat 2030, l’Union européenne a lancé un défi à tous les acteurs de l’électricité : consommer mieux et consommer moins. Parce que notre réseau est une interface indispensable au service de nos clients, nous les accompagnons sur la voie de la maîtrise de leur consommation.  

Optimiser les usages de l’électricité

L’efficacité énergétique, c’est d’abord mieux consommer pour réduire les besoins en production. En permettant de mutualiser et d’équilibrer l’offre et la demande au niveau national, notre réseau joue un rôle essentiel dans la sobriété énergétique de la France. En concevant des outils de marché innovants, nous aidons nos clients à toujours mieux interagir en bonne intelligence.

La transition énergétique accroît la nécessité d’optimiser l’utilisation de l’électricité. En effet, la production éolienne et photovoltaïque est par nature intermittente. C’est l’un des enjeux des échanges entre pays européens. Grâce aux liaisons transfrontalières, un industriel français peut disposer d’électricité au meilleur prix sur la plaque européenne en profitant des excédents de production dans d’autres pays.

Informer nos clients sur les périodes de tension du système électrique

En hiver, 1 °C en moins engendre 2 300 MW de consommation en plus. Pour ne pas solliciter de capacité de production supplémentaire, l’une des solutions consiste à renoncer momentanément à la demande. Autrement dit, à demander aux utilisateurs de ne pas consommer d’électricité pendant une certaine période. C’est ce que l’on appelle le mécanisme d’effacement. Dans le cadre de notre offre de services, nous avons développé une solution (NEBEF) qui permet à nos clients industriels de valoriser leurs effacements sur le marché. En 2014, plus de 10 opérateurs d’effacement ont contractualisé avec RTE sur NEBEF. À l’avenir, les particuliers pourront devenir acteurs de ce mécanisme grâce aux réseaux intelligents, ou SmartGrids. Des offreurs de services et des fournisseurs d’électricité proposent d’ores et déjà des services en ce sens aux consommateurs industriels et aux particuliers.

Œuvrer à la modulation des flux, c’est aussi fournir l’information nécessaire pour inciter à devenir «électro-responsable». Chaque hiver, EcoWatt est un système d’alerte qui permet à nos clients d’être informés par email ou par SMS en cas de pics de consommation. Les consommateurs décident ensuite d’agir ou non sur leurs consommations. Il est déployé en Bretagne et en Provence-Alpes-Côte d’Azur, les deux régions françaises les plus fragiles sur le plan électrique. De la même façon, l’application pour smartphones éCO2mix donne au public tous les indicateurs pour comprendre les enjeux actuels et futurs : consommation, production par filière, échanges commerciaux aux frontières, émissions de CO2 par kWh d’électricité produite.

Maîtriser la consommation du réseau

Dans la conduite de nos activités, nous nous inscrivons dans une démarche globale d’efficacité énergétique au premier rang de laquelle la maîtrise des pertes provoquées par le transport d'électricité. Résultats : moins de CO2 émis et des coûts économisés pour la collectivité.

 

Les points essentiels

  1. 1

    Concevoir des outils de marché qui fluidifient les échanges commerciaux

  2. 2

    Permettre la valorisation des effacements de consommation et plus largement la capacité pour les consommateurs de moduler leur demande d’électricité

  3. 3

    Proposer un terrain d’action optimisant les échanges transfrontaliers

  4. 4

    Favoriser l’information de tous les consommateurs et leur permettre d’être des acteurs de leur demande en électricité

  1. 10 opérateurs

    10 opérateurs d’effacement ont contractualisé avec RTE sur le dispositif NEBEF dès la première année d’existence du dispositif.

éCO2mix, une application citoyenne pour tout savoir sur l'électricité

Véritable "horloge énergétique", éCO2mix vous permet de suivre les variations de consommation et de production à chaque instant de la journée et d'accéder à plus de 15 millions de données.

Pour aller plus loin

Maîtriser les pertes sur le réseau de transport d'électricité

Les pertes sur le réseau de transport d'électricité français représentent un peu plus de 2% de l'énergie qui y transite, soit environ 11 TWh. Elles représentent le plus gros poste de consommation énergétique de RTE puisqu'elles correspondent à environ 95 % de la facture énergétique de RTE. Les 5 autres % sont dûs à la consommation des postes électriques, des bâtiments et du transport utiles à la mission de RTE.

Soucieux de maîtriser sa consommation énergétique, et en conformité avec les obligations réglementaires, RTE a réalisé en 2015 un audit énergétique sur les pertes électriques.

Définition

Les matériels utilisés dans un réseau électrique dissipent, naturellement, une partie de l’énergie qu’ils transportent. Le réseau électrique consomme donc de l'énergie entre son point de production et celui de consommation. C'est ce qu'on nomme les pertes, dont le volume dépend à la fois de la puissance appelée, de la distance de transport, des caractéristiques du réseau et des conditions météorologiques. L'audit énergétique 2015 répartit l'origine de ce volume selon les trois grandes catégories de matériaux constituants le réseau de transport : les liaisons (de différents niveaux de tension), les transformateurs, les autres matériels postes.

Quelles sont les actions de RTE pour maitriser ces pertes ?

Les pertes sont invisibles, mais bien réelles. Elles ont un impact environnemental, comme tout "usage" électrique : Puisque cela implique de devoir produire cette énergie non consommée par les clients. C'est pourquoi RTE s'attache à les maîtriser au quotidien via des actions d'exploitation, des choix de développement du réseau et d'adaptation du matériel (remplacement et R&D).

La méthode normative utilisée pour réaliser l'audit énergétique, conforme aux obligations réglementaires, a permis de faire un point partagé sur la répartition et la prise en compte des pertes à RTE et par cette vision de dégager quelques actions complémentaires visant à améliorer encore cette maîtrise des pertes et la minimisation de leur volume. Ce plan d'actions complémentaire porte ainsi sur les différents domaines suivants :

MEILLEURE CONNAISSANCE

  • Améliorer encore la connaissance ouvrage par ouvrage des pertes réalisées

ACTIONS SUR LE RÉSEAU ACTUEL

  • Recherche des opportunités de mise en place d’automates de débouclage
  • Recherche de simplification des méthodes d’évaluation des pertes en exploitation

ACTIONS SUR LE « RÉSEAU À DÉCIDER »

  • Etude d'opportunités d’études de dimensionnement des liaisons aériennes et souterraines au–delà de la pratique actuelle
  • Poursuite de la résorption 150 et 45 kV
  • Systématisation de l’étude des pertes lors de réflexion sur l’insertion de moyens de compensation, de transformateurs déphaseur ou d'inductance série
  • Identifier plus avant avec les constructeurs les potentiels d’efficacité énergétique des stations de conversion

ACTIONS SUR LE « RÉSEAU DU FUTUR »

  • Etude approfondie du potentiel d’efficacité énergétique des jeux de barres et connectiques des postes
  • Traitement des conducteurs pour réduire l’effet couronne

SENSIBILISATION

  • Pédagogie renforcée
  • Calcul des pertes engendrées par les indisponibilités

Qu'est-ce que la compensation des pertes  ?

La compensation des pertes consiste pour RTE à acheter l'énergie dissipée sur son réseau, puisque cette responsabilité incombe aux gestionnaires de réseau en France. Pour ce faire, RTE réalise et affine ses prévisions de volume de pertes à toutes les échelles de temps, et optimise ses achats en faisant appel au marché de gros.

 

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Projet

France - Espagne : création d’une nouvelle interconnexion souterraine de 65 km

Intégrer le marché ibérique au marché électrique européen et stimuler le développement économique du Roussillon.
Article

Venez construire avec nous le réseau de l’intelligence électrique

Jeune diplômé ou professionnel expérimenté, découvrez 5 bonnes raisons de nous rejoindre.