Questions/réponses

Pour comprendre comment RTE collecte et partage ses données

Questions réponses

Vous vous demandez comment nous connaissons en temps réel la quantité d’électricité consommée dans votre région ? Vous aimeriez consulter l’historique de la production d’électricité nationale des derniers jours ? Vous souhaitez savoir si vous pouvez être alerté en cas de pointe de consommation et ce qu’il faut faire ? Découvrez toutes les réponses à vos questions.

Suivre la consommation et la production d’électricité

Comment suivre la consommation, la production électrique et les émissions de CO2 en France ?

Pour obtenir la consommation nationale et régionale en temps réel, ainsi que la composition par filière de production, et les émissions de CO2 liées à cette production d’électricité, découvrez éCO2mix.

Comment disposons-nous de toutes ces données en temps réel ?

Pour la production raccordée sur notre réseau, nous effectuons des mesures en temps réel, appelées «télémesures». Pour la production raccordée sur les réseaux de distribution, nos partenaires (ERDF et les entreprises locales de distribution) ainsi que certains producteurs éoliens et photovoltaïques nous transmettent leurs propres télémesures. Mais toutes les données ne peuvent pas être télémesurées : nous utilisons alors des modèles mathématiques pour produire des estimations ou des «forfaits». 

Ceci permet à RTE de fournir les indicateurs en temps réel dans éCO2mix, qui sont donc constitués des données télémesurées complétées par des estimations ou forfaits.

Peut-on recevoir des alertes en cas de pointe de consommation dans sa région ?

ÉcoWatt est un système d’information et d’alertes par SMS et par e-mail proposé par RTE et ses partenaires. Il est actuellement disponible si vous habitez en Bretagne ou en région PACA.

Pour en savoir plus, consultez : http://www.ecowatt-bretagne.fr et http://www.ecowatt-provence-azur.fr/

Peut-on connaître les imports et les exports d’électricité en France ?

Oui, éCO2mix permet de visualiser à tout instant les échanges commerciaux aux frontières (imports/exports) avec les 6 pays auxquels nos installations sont connectées : Angleterre, Belgique, Allemagne, Suisse, Italie et Espagne.

Chaque jour, des programmes d’échanges commerciaux d’électricité sont établis pour le lendemain sur chacune des 6 frontières. Le jour même, ces programmes sont réactualisés toutes les heures en intégrant les dernières transactions commerciales.

Les données publiées sur éCO2mix présentent les soldes des programmes d’échanges commerciaux aux frontières. Ils ne doivent pas être confondus avec les échanges physiques qui sont les flux d’électricité qui transitent réellement via les lignes d’interconnexions.

Quelle est la différence entre les échanges commerciaux et les flux physiques ?

Dans éCO2mix, nous montrons les échanges commerciaux (imports/exports), c’est-à-dire les accords commerciaux d’échange d’électricité avec 6 pays auxquels nous sommes reliés : Angleterre, Belgique, Allemagne, Suisse, Italie et Espagne.

Chaque jour, des programmes d’échanges d’électricité sont établis pour le lendemain sur ces 6 frontières. Les programmes d’échanges préparés la veille sont, le jour même, actualisés toutes les heures pour prendre en compte les nominations effectuées par les acteurs en infra-journalier et les activations* sur le mécanisme d’ajustement par RTE.

*NB : les données concernant les activations ne sont actuellement pas disponibles pour l’Angleterre.

Les flux physiques d’électricité associés à un accord d’échange commercial entre la France et un pays donné sont des flux d’électricité qui transitent réellement par les 50 liaisons transfrontalières. Ils se répartissent sur différentes frontières, en fonction des caractéristiques électrotechniques du réseau électrique et des règles d’exploitation de ce réseau.

Pour en savoir plus : cliquez-ici.

Quelles sont les données régionales disponibles ?

Comme au niveau national, RTE met à votre disposition sur éCO2mix tout un ensemble d’indicateurs, à l’échelon de chaque région administrative :

  • la consommation d’électricité en mégawatts,
  • la production d’électricité répartie par filière,
  • le solde des flux interrégionaux.

À l’échelon régional, des éléments complémentaires sont proposés pour présenter, sur une carte de France et par thème (consommation, production thermique, hydraulique, nucléaire, solaire, éolien ou encore le pompage et le soldes des flux entrants/sortants).

Ces informations sont disponibles en différé au cours du mois suivant : les données régionales du mois M sont mises à disposition aux alentours du 15 du mois M+1.

Puis-je consulter et télécharger l’historique des données éCO2mix ?

Oui, sur le site internet et sur l’application mobile, il est possible de consulter les historiques. Les historiques sont accessibles à partir du 1er janvier 2013. Le téléchargement est possible sur le site internet ici.

Maîtriser la consommation d’électricité

Que faut-il faire en cas de pointe de consommation électrique ?

Chacun ‒ particulier, entreprise, collectivité ‒ est invité à réduire sa consommation lors des heures de «pointe» par des gestes simples.

Pourquoi y a-t-il parfois des coupures d’électricité, sans que l’on soit prévenu (délestage) ?

Lorsque la situation électrique est très tendue (niveau de consommation très élevé qui met en péril l’ensemble du réseau sur une région par exemple), il peut être nécessaire d’effectuer des coupures ponctuelles appelées délestages. Elles permettent d’éviter une situation beaucoup plus grave à grande échelle, comme un black out général d’une région ou même davantage. Il s’agit d’une situation d’urgence et de solidarité. Ces coupures maîtrisées sont généralement de courte durée et permettent rapidement un retour à la normale. Les sites classés comme prioritaires ne sont jamais coupés, les hôpitaux par exemple.

Quand il fait très froid, ou très chaud, existe-t-il un risque de coupure ?

Oui, par grand froid ou forte chaleur, les appareils électriques sont beaucoup plus sollicités et la consommation d’électricité augmente parfois de manière très importante. Aussi, l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité devient très fragile, et la sûreté du réseau s’en trouve mise à mal. Une ligne électrique a en effet une capacité maximale qui ne peut être dépassée sans risque de panne. Le public est alors sensibilisé pour réduire sa consommation, afin de limiter les risques de coupure.

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Projet

S3REnR Hauts-de-France, un schéma pour mieux raccorder les énergies renouvelables

Du 1er juin au 13 juillet 2017, apportez vos observations et propositions sur le projet
Article

Venez construire avec nous le réseau de l’intelligence électrique

Jeune diplômé ou professionnel expérimenté, découvrez 5 bonnes raisons de nous rejoindre.