Etre moteur de la transition en adaptant notre réseau

Prévoir et investir pour adapter notre réseau

Pour comprendre

Pendant de nombreuses années, la consommation d’électricité a été le principal moteur du développement du réseau de transport. Avec la transition énergétique, c’est désormais la localisation géographique des nouveaux moyens de production d’électricité qui conditionne l’évolution du réseau. En France, depuis 10 ans, la production d’électricité issue du vent et du soleil croît rapidement : +25% pour le photovoltaïque et +23,3% pour l'éolien entre 2014 et 2015. C’est pourquoi, depuis 2007, RTE se mobilise pour développer et adapter son réseau. Des changements qui se traduisent par le raccordement des nouveaux sites de production et le renforcement des capacités d’accueil de notre réseau.

Développer le bon réseau dans les bons délais

Contrairement aux centrales thermiques classiques ou aux centrales nucléaires, les sites de production d’EnR peuvent voir le jour très rapidement (environ 3 ans pour un parc éolien), alors qu’il faut attendre près de 7 ans pour obtenir les autorisations nécessaires à la construction de la ligne électrique qui les raccordera au réseau puis 1 à 2 ans pour la construire. Ces procédures répondent à un devoir d’information et de concertation indispensable, mais il pourrait s’avérer utile de rationaliser un certain nombre d’entre elles qui, dans l’état actuel des choses, finissent souvent par se superposer. La réussite de la transition énergétique passe ainsi par une adaptation du cadre administratif à la nouvelle donne énergétique, afin d’aboutir à une convergence entre les délais d’autorisation de construction de lignes et ceux d’installation de production renouvelable.

C’est pourquoi notre démarche de développement et d’innovation s’appuie sur l’anticipation. Nous disposons pour cela de deux outils de planification essentiels :

  • Un schéma décennal du développement du réseau de transport d’électricité en France que nous élaborons et publions chaque année. Il répertorie les projets à réaliser et à mettre en service dans les trois ans à venir. Il présente aussi les principales infrastructures à envisager sous dix ans, et au-delà. Anticipant l’arrivée massive d’EnR sur notre réseau, nous avons dans ce cadre réalisé une trentaine de projets de construction ou de renforcement d’ouvrage depuis 2007.
  • Les Schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR) à l’horizon 2020 que nous concevons pour chaque région française depuis 2012. Les S3REnR donnent lieu à une large concertation entre les gestionnaires de réseaux, les professionnels des énergies renouvelables, les pouvoirs publics et les collectivités locales. Ces schémas nous permettent d’étudier et de proposer les meilleures solutions techniques, économiques et environnementales pour raccorder les futures productions d’électricité au réseau.

Les S3REnR nous offrent une visibilité pérenne des raccordements et des nouvelles capacités d’accueil à développer d’ici 2020. Notre vision globale du potentiel de croissance des EnR dans chaque région permet ainsi d’optimiser, dans les bons délais, le développement du réseau au niveau national.

Renforcer la solidarité entre les régions

La transition énergétique va créer une nouvelle répartition géographique de la production électrique, marquée par de fortes disparités entre les territoires. Certaines régions seront essentiellement importatrices ; d’autres seront fortement exportatrices. Le maillage et la densité de notre réseau permettront, plus que jamais, de maintenir la solidarité électrique entre les régions.

Pour faire face à cette évolution, nous poursuivons l’adaptation et le développement du réseau. La mise en service de la ligne Cotentin-Maine en 2013 témoigne de notre capacité à réaliser des chantiers d’envergure pour répondre concrètement à ces enjeux. D’autres projets sont en cours, dont en particulier la finalisation du filet de sécurité en région PACA.

Et avec nos voisins européens

Optimiser l’essor des EnR implique également de renforcer la solidarité électrique européenne. Les flux de production des EnR sont intermittents et varient très vite. Ils doivent ensuite être acheminés sur de grandes distances pour partager l’ensemble de leurs potentiels avec les pays interconnectés. Le système électrique doit absorber ces variations de flux.

C’est tout le rôle de notre engagement dans la construction du marché européen de l’électricité, qui favorise un optimum économique, notamment par le couplage des marchés avec un phénomène de convergence des prix.

Notre Bilan prévisionnel a identifié une possible dégradation de la sécurité d’approvisionnement électrique en France pour les hivers de 2015 à 2018. Il souligne notamment le rôle essentiel des interconnexions dans la sécurité d’approvisionnement électrique de notre pays. C’est pourquoi de nouvelles liaisons transfrontalières sont d’ores et déjà programmées.

Pour aller plus loin

La transition énergétique impose également que chaque pays européen continue à développer son propre réseau de transport électrique national. Pour promouvoir la coopération dans ce domaine, de nombreux gestionnaires, dont RTE, se sont regroupés au sein de l’association Renewables Grid Initiative (RGI).

 

Nos investissements

  1. 1

    1,4 Md€ : investissements annuels

  2. 2

    Renforcer le réseau et l’adapter

  3. 3

    Raccorder de nouveaux clients

  4. 4

    Faciliter la transition énergétique

  5. 5

    Sécuriser l’alimentation électrique

  1. 44 000 MW

    C’est le potentiel de nouvelles productions identifié par les 13 régions françaises dans leur schéma de développement des EnR (SRCAE). Dont 28 000 MW d’éolien terrestre et 15 400 MW de photovoltaïque.

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Projet

S3REnR Hauts-de-France, un schéma pour mieux raccorder les énergies renouvelables

Du 1er juin au 13 juillet 2017, apportez vos observations et propositions sur le projet
Article

Venez construire avec nous le réseau de l’intelligence électrique

Jeune diplômé ou professionnel expérimenté, découvrez 5 bonnes raisons de nous rejoindre.