Les postes électriques

Recevoir, transformer et répartir l’énergie électrique

Pour comprendre

Nœuds stratégiques du réseau, les postes électriques ressemblent à des gares de triage où nous orientons l’électricité sur le réseau de transport en utilisant des technologies très pointues. Avec l’utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Consommation (NTIC) et le développement de nouveaux logiciels de traitement des données, les postes électriques deviennent de plus en plus intelligents.

Les postes électriques reçoivent l’énergie électrique, la transforment et la répartissent. Certains d’entre eux sont comparables à des échangeurs entre une autoroute et une route nationale ou départementale. Ce sont les «postes sources» qui, en abaissant la haute et très haute tension en moyenne ou basse tension, permettent à l’électricité de passer du réseau de transport au réseau de distribution.

Les différents types de poste électrique

Les postes sont des lieux clos et se présentent sous différentes formes en fonction de la solution technique choisie et de sa situation, en milieu rural ou urbain :

  • Le poste aérien : ce poste, dit «classique», est principalement implanté en milieu rural. La technique aérienne utilise l’air comme isolant et nécessite une distance importante entre les parties sous tension.
  • Le Poste Intérieur Modulaire (PIM) : Il est utilisé en milieu rural et péri-urbain pour une tension comprise entre 63 000 et 90 000 volts. Les installations sont regroupées dans des bâtiments. Chaque appareillage électrique est isolé dans des compartiments ou modules.
  • Les postes en bâtiments : ils concernent les grandes agglomérations, là où la densité de la population nécessite des postes puissants, implantés en centres-villes. La Technique sous Enveloppe Métallique (SEM), dite aussi technique blindée, utilise pour chacune des parties sous tension des tubulures métalliques, remplies d’un gaz sous pression au pouvoir isolant supérieur à celui de l’air.

Les composants d’un poste électrique

Les postes renferment un certain nombre d’appareils électriques qui participent au bon fonctionnement du réseau.

  • Sur le réseau de transport, l’électricité circule sur des lignes à 400 000, 225 000, 90 000 et 63 000 volts. Les transformateurs modifient la tension électrique à la hausse ou à la baisse pour permettre le passage d’un niveau de tension à l’autre. En dessous de 63 000 volts, l’électricité circule sur les réseaux de distribution.
  • Les disjoncteurs protègent le réseau contre d’éventuelles surcharges dues à des courants de défaut provoqués par exemple par la foudre ou par l’amorçage d’une branche d’arbre située trop près de la ligne. Les disjoncteurs permettent de mettre des portions de circuit sous ou hors tension.
  • Les sectionneurs assurent la coupure visible d’un circuit électrique et aiguillent le courant dans le poste.

Pour aller plus loin

Des postes à l’architecture soignée

Dans les zones urbaines denses, les postes se présentent dans la plupart des cas comme des immeubles de plusieurs étages, avec 3 à 4 niveaux en superstructures et 2 à 3 niveaux en sous-sol. Leurs façades font alors l’objet d’une étude d’impact visuel spécifique, en liaison avec les Bâtiments de France.

Lorsque la construction en superstructure n’est pas autorisée, le poste en bâtiment peut-être totalement en souterrain. L’impact visuel est réduit au maximum, mais le surcoût de sa construction est de 20 à 30%.

Le Poste Électrique Intelligent

Lancé en 2013, le projet Poste Électrique Intelligent permet, par l’apport de technologies numériques et optiques, d’optimiser les capacités du poste électrique afin de l’adapter au développement massif des énergies renouvelables. L’intelligence embarquée localement dans le poste électrique lui confère l’interactivité nécessaire pour encore mieux gérer l’intermittence des énergies renouvelables.

Équipé d’une station météo, le poste intelligent s’adapte automatiquement aux conditions climatiques. Il est également capable, en cas de défaut sur une ligne, d’en faire l’analyse et de rétablir automatiquement et très rapidement le courant si tous les indicateurs sont au vert (fonction d’«auto-cicatrisation»). Il bénéficie de technologies de sécurité et cyber-sécurité renforcées.

Une phase d’expérimentation s’appliquera à 2 postes électriques situés dans la Somme, premier département français par sa capacité de production éolienne. Elle consiste à intégrer à ces postes des solutions innovantes de numérisation de contrôle-commande afin de les doter de fonctionnalités avancées. Le projet s’étend sur une durée de 4 ans. Les premiers essais sur site pourront avoir lieu à l’automne 2015 pour une exploitation en situation réelle dans le système électrique fin 2015. Le déploiement en France sera progressif à partir de 2020.

Les points essentiels

  1. 1

    Les postes électriques reçoivent l’énergie électrique, la transforment et la répartissent

  2. 2

    Le type de poste employé varie selon l’environnement

  3. 3

    Les postes renferment des appareils électriques qui participent au bon fonctionnement du réseau

  1. 2 710 postes électriques

    RTE compte près de 2 710 postes électriques. 24 nouveaux postes ont été mis en service en 2015 dont 7 postes clients

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Projet

France - Espagne : création d’une nouvelle interconnexion souterraine de 65 km

Intégrer le marché ibérique au marché électrique européen et stimuler le développement économique du Roussillon.
Article

Venez construire avec nous le réseau de l’intelligence électrique

Jeune diplômé ou professionnel expérimenté, découvrez 5 bonnes raisons de nous rejoindre.