Adapter et faire évoluer le réseau

RTE, une entreprise résolument tournée vers l’avenir

Pour comprendre

Le réseau de transport d’électricité tient compte de l’évolution des moyens de production, des nouveaux modes de consommation et de l’évolution des bouquets énergétiques en France et en Europe. Nous anticipons ces mutations, prenons en compte les évolutions environnementales et sociétales et adaptons l’ensemble de nos outils. Le renouvellement, l’optimisation des équipements existants et la construction de nouvelles infrastructures contribuent à la sécurité de l'approvisionnement électrique, à la maîtrise des risques de coupures et à la consolidation d’un marché européen de l’électricité.

Pour accompagner l’ensemble de ces évolutions et répondre aux nouveaux besoins de nos clients, notre réseau évolue en permanence et s’inscrit dans une dynamique de co-construction et de concertation avec l’ensemble de nos parties prenantes.

Renforcer et optimiser les ouvrages existants

Pour faire évoluer notre réseau, nous privilégions en premier lieu l’optimisation des infrastructures existantes (matériel, composants). Par exemple, en doublant la capacité d’une ligne existante. Dans ce cadre, nous explorons tous les axes de progrès techniques et technologiques. L’allongement de la durée de vie de nos infrastructures fait à ce titre partie des 6 priorités de notre programme R&D 2013-2016.

Plus de capacité de transport, de robustesse, de fiabilité et de flexibilité : tels sont les enjeux de performances techniques qui président à l’optimisation de notre réseau. Ils sont indissociables de notre engagement à mieux intégrer nos ouvrages dans le paysage et dans leur environnement. Pour réaliser cette équation, nous capitalisons sur les innovations récentes réalisées dans les domaines des matériaux, des nouvelles technologies de l’information et de la communication et de l’électronique de puissance. C’est l’ambition de plusieurs projets en phase de test : des câbles aériens à base de fibres de carbone, à la fois plus légers et plus résistants ; des postes électriques numériques de plus grande capacité tout en étant plus compacts ; ou encore, des liaisons supraconductrices.

Plusieurs travaux d’optimisation du réseau de transport d’électricité visent spécifiquement à réduire les impacts (visuel, acoustique, biodiversité) de nos ouvrages. La pose de revêtements superhydrophobes ou glaciophobes sur les câbles conducteurs permet, par exemple, de limiter les grésillements. Par ailleurs, nous mettons en souterrain, près de 93% des nouvelles lignes à haute tension (63 000 et 90 000 volts).

Investir dans de nouvelles lignes pour préparer l’avenir

Nos projets de nouvelles lignes s’inscrivent dans une vision à moyen et à long terme de l’évolution du système électrique. Raccordement des productions d’énergies renouvelables au réseau, fluidification des échanges d’électricité entre les territoires, renforcement des capacités d’échanges avec nos voisins européens… : développer le réseau est essentiel pour conduire la transition énergétique et continuer à assurer la sécurité d’alimentation en tout point du territoire. Notre programme d’investissements est soumis chaque année à l’approbation de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), l’organisme indépendant qui encadre notre contrat de service public conclu avec l’État. Il s’appuie en amont sur nos deux outils prospectifs actualisés chaque année : le Bilan prévisionnel de l’équilibre offre-demande et le Schéma décennal de développement du réseau. L’enjeu : s’assurer de l’adéquation de nos projets avec les besoins futurs.

Co-construire les projets avec nos parties prenantes

Pour mieux faire comprendre le rôle et l’utilité de nos activités, en particulier notre contribution au développement économique, nous entretenons un dialogue régulier avec l'ensemble des acteurs du territoire. La co-construction est pour nous un moyen d’avancer ensemble : le dialogue régulier avec nos parties prenantes permet d’analyser et de mieux circonscrire leurs attentes ; en retour, il permet à nos parties prenantes de mieux apprécier les contraintes et les limites de la mise en œuvre de nos projets.

 

Les priorités pour RTE

  1. 1

    Optimiser nos outils (capacité, robustesse, flexibilité, etc.) pour plus de performance technique et économique.

  2. 2

    Raccorder les EnR au réseau de transport d’électricité.

  3. 3

    Améliorer l’intégration des ouvrages dans leur environnement (biodiversité, visuel, acoustique, etc.).

  1. 30 %

    C'est la part de nos investissements consacrés au renouvellement de notre réseau en 2015. Ils ont bénéficié au réseau régional, aux lignes très haute tension et au renforcement des liaisons transfrontalières. Au total 625 km de circuits ont été construits ou renouvelés en 2015.

La sécurité d'alimentation électrique en France et en Europe

"La sécurité d’approvisionnement électrique est à la fois une prérogative nationale mais en même temps, compte tenu de l’interconnexion des réseaux, une problématique Européenne donc les risques sont de nature assez différentes selon les pays..."

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Projet

France - Espagne : création d’une nouvelle interconnexion souterraine de 65 km

Intégrer le marché ibérique au marché électrique européen et stimuler le développement économique du Roussillon.
Article

Venez construire avec nous le réseau de l’intelligence électrique

Jeune diplômé ou professionnel expérimenté, découvrez 5 bonnes raisons de nous rejoindre.