Consolider le marché européen de l'électricité

S’engager résolument pour la construction d’un système électrique européen robuste et solidaire

Pour comprendre

Pour sécuriser et renforcer le système électrique européen, l’Union européenne soutient la construction d’un marché unique. Son architecture a été pensée pour que ses acteurs (gestionnaires de réseaux, producteurs, distributeurs, bourses d’échanges…) puissent échanger, optimiser leur portefeuille, gérer les risques, anticiper leurs positions… En un mot : faire fonctionner efficacement les centrales de production et les réseaux, en lien avec les sites de consommation. En tant que pilote du système électrique français, RTE est chargé de mettre en œuvre les mécanismes techniques et économiques de ce marché avec ses homologues européens.

Fournir un cadre physique au marché européen de l’électricité

Il s’agit tout d’abord de fournir un cadre «physique» aux échanges, en développant les liaisons transfrontalières et en s’assurant de leur performance. La France possède déjà 50 liaisons transfrontalières .

Un premier projet d’envergure est entré en service en 2015 : il s’agit de la ligne d’interconnexion entre la France et l’Espagne, à l’est des Pyrénées inaugurée en février 2015. Cette nouvelle ligne de 65 km, réalisée entièrement en souterrain et en courant continu, constitue à de nombreux égards une première technologique. La ligne permettra de doubler la capacité d’interconnexion entre les deux pays, d’améliorer leur sécurité d’alimentation, et d’optimiser l’utilisation de la forte production éolienne ibérique. La conduite conjointe de ces travaux avec notre homologue espagnol REE a donné lieu à la création d’une société commune (INELFE).

Avec notre homologue italien TERNA, nous avons lancé en 2013 le chantier de la ligne Savoie-Piémont, soit 119 km de liaison à courant continu entièrement souterraine. Objectif : apporter une réponse durable à la saturation des capacités d’échanges entre la France et l’Italie. Dès 2019, cette nouvelle ligne et l’amélioration du réseau existant permettront d’accroître de 60% les capacités d’interconnexion actuelles.

Plusieurs autres projets de liaisons transfrontalières sont aujourd’hui à l’étude ou en cours de réalisation, avec le Royaume-Uni, avec l’Espagne par le Golfe de Gascogne, avec le Benelux et l’Allemagne, et avec la Suisse.

Faire avancer le couplage des marchés pour décloisonner les réseaux

Au quotidien, RTE garantit à ses clients un accès ouvert, équitable et non-discriminatoire aux échanges transfrontaliers d’électricité. Ceci grâce à un système d’enchères qui lui permet d’attribuer les capacités disponibles à ses interconnexions. Pour fluidifier davantage les échanges entre pays européens, le dispositif implique de décloisonner les marchés nationaux de l’électricité. C’est tout l’enjeu du déploiement progressif du couplage des marchés. Objectifs : faciliter la convergence des prix sur la zone géographique couplée; optimiser l’utilisation des capacités d’interconnexion. Ce mécanisme est mis en œuvre conjointement par les opérateurs de réseaux et les bourses de l’électricité.

En mai 2015, nous avons franchi une étape majeure pour l’Europe de l’électricité avec le lancement réussi du couplage des marchés de l’électricité via une nouvelle méthode de calcul basée sur les flux d’électricité. Premiers pays concernés : la France, l’Allemagne et le Benelux. Ce couplage s’appuie sur la méthode « Flow-Based », développée par RTE, qui attribue les capacités physiques de transport d’électricité aux échanges commerciaux sur la frontière où ils ont la plus grande utilité. En utilisant une description plus détaillée du réseau, cette méthode permet d’améliorer l’harmonisation des prix dans la région de l’Europe du Centre Ouest (CWE) tout en maintenant un même niveau de sécurité d’approvisionnement. À la clé, une meilleure optimisation de l’utilisation du parc de production d’électricité dans la région CWE, une augmentation des échanges d’électricité à infrastructure égale et une diminution des coûts de production estimée à 100 M€ par an sur la région.

Adopter des règles de gestion communes

Le renforcement de la coopération entre RTE et les autres opérateurs européens passe par une harmonisation des règles de gestion des réseaux électriques au sein des États membres de l’Union européenne. C’est l’objectif des codes de réseau qui portent sur le marché de l’électricité, sur le raccordement des producteurs au système électrique et sur son exploitation. Ces codes visent à créer les conditions favorables au développement d’un secteur électrique compétitif, sûr et durable. Sur demande de la Commission européenne et de l’Agence de Coopération des Régulateurs de l’Énergie (ACER), ENTSO-E rédige un projet de code dans un délai d’un an, en collaboration avec les différentes parties prenantes. L’ACER dispose ensuite de trois mois pour rendre un avis formel. Si l’ACER recommande l’adoption du Code à la Commission européenne, celle-ci le soumet à la procédure réglementaire de comitologie. Le texte devient ainsi contraignant et d’application directe pour l’ensemble des États membres de l’Union européenne.

Coordonner la sécurité d’alimentation avec les autres gestionnaires

Comme les autres opérateurs de réseaux européens, RTE est garant de l’équilibre entre l’offre et la demande sur son territoire, et donc de la sécurité d’alimentation. Ce qui, dans un contexte de marché unique, nécessite de se coordonner pour veiller à ce que les échanges commerciaux restent compatibles avec la sûreté du système. Selon un principe simple : gérer les flux d’électricité sur chaque réseau respectif de telle sorte qu’à chaque seconde l’offre (production + importations) soit strictement égale à la demande (consommation + exportations). Depuis 2009, le centre de coordination technique Coreso qui réunit des opérateurs de réseau de transport de 5 pays, dont RTE, assure avec succès cette coordination.

Demain, le développement des réseaux intelligents, les SmartGrids apportera la flexibilité et l’interactivité nécessaires à l’achèvement de la construction de l’Europe de l’électricité.

Le maintien de la sécurité d’alimentation est également un axe majeur de nos programmes de recherche européens.

 

Les points essentiels

  1. 1

    ENTSO-E, c’est 34 pays et 41 gestionnaires nationaux interconnectés. En France, 50 liaisons transfrontalières.

  2. 2

    300 000 km de lignes fonctionnant sur la même fréquence (50 Hz).

  3. 3

    600 millions d’habitants desservis.

  1. 53 000 km

    Lignes à haute tension nouvelles à prévoir en Europe dans les 10 ans selon le Plan décennal de développement du réseau européen principalement pour l’intégration et l’optimisation de la production d’EnR. Soit un investissement de 104 Mds€.

  2. 60 %

    Augmentation des capacités d’échanges transfrontaliers d’électricité entre la France et l’Italie à l’achèvement, en 2019, de la nouvelle liaison transfrontalière Savoie-Piémont.

La sécurité d'alimentation électrique en France et en Europe

"La sécurité d’approvisionnement électrique est à la fois une prérogative nationale mais en même temps, compte tenu de l’interconnexion des réseaux, une problématique Européenne donc les risques sont de nature assez différentes selon les pays..."

Points clés

  • Une Europe Interconnectée

    Tous les jours, à toutes ses frontières, la France importe et exporte de l’électricité. Toujours plus sollicitées, et souvent saturées, nos liaisons transfrontalières bénéficient d’un important plan de développement.

Pour aller plus loin

Donner un cadre à la collaboration européenne des transporteurs d’électricité

Coreso : un centre technique pour coordonner la sécurité d’alimentation

Basé à Bruxelles, Coreso (Coordination of electrical system operators) est le centre de coordination opérationnelle des réseaux électriques de la zone de couplage Centre-Ouest européen. Créé en 2009 par cinq gestionnaires de réseaux de transport d’électricité européens, Coreso veille à la sécurité opérationnelle du système électrique et contribue à l’intégration des énergies renouvelables de la France, la Belgique, la Grande-Bretagne, l’Italie et du nord et l’est de l’Allemagne.

24 h/24, 7 j/7, les opérateurs de RTE, d’Elia (Belgique), de National Grid (Royaume-Uni), de Terna (Italie) et de 50hertz (Allemagne) se coordonnent pour accroître la sécurité électrique grâce à des analyses de sécurité approfondies réalisées en amont du temps réel.

Par sa vision d’ensemble des flux électriques de la zone concernée, Coreso renforce le partage d’informations entre les gestionnaires de réseaux nationaux. Il développe aussi une nouvelle approche pour améliorer la sécurité du système électrique. Notamment en réalisant des analyses de sécurité et de surveillance complémentaires de celles réalisées au niveau national. Enfin, Coreso permet de concevoir des réponses coordonnées pour faire face le plus efficacement possible aux aléas qui peuvent survenir sur le réseau.

Association ENTSO-E : Identifier ensemble les besoins futurs

Construire le marché européen et réussir la transition énergétique, c’est aussi prévoir et innover pour anticiper. C’est la mission de l’association ENTSO-E (European Network of Transmission System Operators for Electricity) que nous avons créée avec 41 gestionnaires de réseaux de transport d’électricité de 34 pays. Objectifs : mutualiser nos expertises et enjeux nationaux, pour réfléchir et agir à l’échelle européenne.

ENTSO-E s’est vu confier 3 grands chantiers : la rédaction de codes de réseau, la publication d’un plan décennal de développement du réseau et la réalisation d’un plan de R&D européen. 

En tant que gestionnaire du plus important réseau électrique européen, nous lui apportons une contribution essentielle, notamment au travers de notre capacité de prospective à long terme et de notre force d’innovation.

Les travaux menés conjointement avec nos partenaires européens ont permis à l’ENTSO-E d’identifier, dans son Plan décennal de développement , le besoin de construire 53 000 kilomètres de nouvelles liaisons à haute tension. Cet investissement, estimé à plus de 100 milliards d’euros, est majoritairement dédié aux énergies renouvelables.

 

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Projet

S3REnR Hauts-de-France, un schéma pour mieux raccorder les énergies renouvelables

Du 1er juin au 13 juillet 2017, apportez vos observations et propositions sur le projet
Article

Venez construire avec nous le réseau de l’intelligence électrique

Jeune diplômé ou professionnel expérimenté, découvrez 5 bonnes raisons de nous rejoindre.