Dans toutes nos activités, nous recherchons le dialogue et la co-construction afin de favoriser l’émergence de solutions partagées avec nos parties prenantes. L’objectif ? Préserver les intérêts de tous : ceux des utilisateurs du réseau de transport d’électricité comme ceux des tiers (les riverains de nos installations, les agriculteurs qui travaillent à proximité…). Mais aussi protéger la faune et la flore environnantes en créant de véritables corridors de biodiversité sous les lignes électriques, ou encore faciliter l’accès à l’emploi des jeunes. Ensemble, nous faisons vivre le réseau de transport d’électricité pour donner accès à une énergie électrique sûre, performante, durable et utile à tous. Découvrez les partenaires avec qui nous échangeons, réfléchissons et agissons.

Dans leur grande majorité, les personnes handicapées sont peu formées : 80% des demandeurs d’emploi reconnus travailleurs handicapés ont un niveau de qualification inférieur au bac. Aux côtés des nombreuses entreprises membres de l’ARPEJEH, nous agissons pour améliorer l’information des adolescents en situation de handicap sur leur orientation et pour les accompagner dans leur parcours.

  • Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCA)

Nous entretenons un partenariat avec l’APCA depuis de nombreuses années. En 2005, nous avons  convenu de mieux informer les Chambres Départementales d’Agriculture sur notre programme prévisionnel annuel de travaux sur le réseau de transport d’électricité et mettre à leur disposition un interlocuteur privilégié dans chaque région, partout en France.

Une des grandes missions de RTE consiste à accueillir les énergies renouvelables – notamment marines – sur le réseau. Nous raccordons les nouveaux moyens de production en mer (éoliennes off-shore par exemple) jusqu’au réseau terrestre. Ces ouvrages traversent la frange littorale et la bande côtière, qui constituent le principal espace de travail des professionnels de la pêche. Depuis décembre 2013, nous travaillons donc avec le CNPMEM pour minimiser les effets que ces raccordements peuvent occasionner pour les pêcheurs.

  • Confédération Nationale de l’Élevage (CNE)

En février 2014, nous avons signé avec la CNE une convention de partenariat. Nous comptons ainsi développer et consolider nos relations avec les éleveurs au niveau national et local au travers d’actions communes diversifiées avec l’aménagement de pâturages sous les lignes électriques ou la mise en œuvre d’actions locales pour entretenir ces espaces.

Aujourd’hui, près de 1,5 milliard de personnes n’ont pas accès à l’électricité dans le monde. Électriciens sans frontières conduit des projets de solidarité internationale au bénéfice de ceux dont le développement et parfois la survie sont compromis, faute d’un accès sécurisé et pérenne à l’électricité. Par leur investissement sur le terrain, lors de missions ou dans la vie de l’organisation, les hommes et les femmes de RTE mettent leur expertise à disposition de l’ONG.

La FCBN a signé une convention de partenariat avec RTE portant sur la création de deux signes de qualité : {flore locale} et Messicoles. Ils visent à garantir la traçabilité du site de récolte des végétaux et à accompagner le développement de filières locales de production de plantes sauvages. C’est la garantie pour nous, de bénéficier de nouveaux signes de qualité quand nous créons des aménagements favorables à la biodiversité sous les lignes ou quand nous restaurons la végétation après des travaux (reconstitutions de haies, prairies, talus).

  • Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels (FCEN)

Nous agissons en partenariat avec la FCEN pour préserver et développer la biodiversité dans le respect des règles de sécurité et des contraintes d’exploitation relatives aux installations électriques à haute et très haute tension. Nous soutenons notamment chaque année deux projets de préservation ou de développement de la biodiversité dans l’emprise ou à proximité immédiate des ouvrages du réseau.

Les 48 parcs naturels régionaux métropolitains sont traversés par près de 8 000 km de lignes haute et très haute tension (soit 10% de l’ensemble des lignes de RTE). Depuis 2010, nous travaillons en partenariat avec la FPNRF pour renforcer la biodiversité aux abords du réseau : mutualisation des compétences, partage de bonnes pratiques, soutien au concours national des Prairies fleuries, coordination mutuelle pour des projets ou l’entretien des lignes électriques, etc.

La FNPF, RTE et ERDF collaborent depuis 2009 pour sensibiliser les pêcheurs aux risques éventuels liés à la pratique de la pêche en eau douce à proximité des lignes électriques. Nous menons de nombreuses actions : identification des zones potentiellement à risque et signalisation adaptée, diffusion de documents et outils d’information, ou encore conception d’un module de sensibilisation au risque électrique inséré dans les formations de la FNPF.

65% de nos pylônes sont implantés sur des terrains agricoles. Nous entretenons des liens étroits avec les exploitants agricoles et leurs représentants. Ainsi, en vertu d’accords avec la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles, nous protégeons les terrains, indemnisons les pertes de récoltes et les dommages éventuels liés à nos installations.

RTE et FNE réfléchissent et agissent ensemble pour mieux prendre en compte les enjeux environnementaux en amont des projets sur le réseau électrique. Nous avons élaboré un guide : Mieux intégrer la biodiversité en amont des projets de réseaux électriques. À travers un recensement des principaux outils de protection des espaces naturels, il indique les bons réflexes à adopter dans la conduite des projets, en fonction des spécificités liés à ces espaces. 

Notre partenariat avec la FNC a trois objectifs : soutenir une gestion raisonnée des terrains situés dans les emprises de lignes électriques, favoriser la préservation de la biodiversité sous les câbles électriques et dans les tranchées forestières et encourager l’aménagement des emprises de lignes électriques en faveur de la faune.

Nous avons signé en juin 2013 une convention de partenariat avec l’ISC pour favoriser l’emploi des jeunes. Concrètement, nous participons aux jurys pour identifier, durant leur service civique, de jeunes européens de 16 à 25 ans présentant un fort potentiel, diplômés ou non. Nous organisons des ateliers de préparation à la recherche d’emploi sur notre campus de formation près de Lyon. Nous développons aussi des parrainages de ces jeunes talents par des collaborateurs RTE, tout au long de leur parcours scolaire et/ou professionnel.  

Nous coopérons depuis plusieurs années avec la LPO pour favoriser la biodiversité et la protection de l’avifaune aux abords du réseau. Mise en place de matériels innovants, participation à des programmes de recherche sur l’impact des lignes électriques sur l’avifaune… De nombreuses actions communes sont menées. Découvrez le témoignage d’Allain Bougrain-Dubourg sur ce partenariat.

  • Sécurité civile (sapeurs-pompiers)

Il existe de nombreuses circonstances dans lesquelles les sapeurs-pompiers sont amenés à intervenir à proximité des installations électriques : incendie sous une ligne électrique aérienne, accident de la route avec encastrement d’un véhicule dans un pylône, accident lié aux sports aériens… Nous avons renforcé notre coopération avec la Direction Générale de la Sécurité Civile pour prévenir les risques électriques lors des interventions des sapeurs-pompiers près des ouvrages. Ce partenariat permet aussi d’améliorer les techniques d’intervention des Service d’Incendie et de Secours (SIS) aux abords de nos infrastructures. 

 

Les groupes de réflexion et d’action dont nous sommes membres fondateurs

Le CNA a été créé en 2004 par RTE, EDF, France Nature Environnement et la Ligue de Protection des Oiseaux. Instance consultative d’envergure nationale, le CNA est né de la volonté de concilier l’expertise des défenseurs des oiseaux et celle des opérateurs de réseaux électriques. L’objectif : mieux travailler ensemble pour réduire l’impact des lignes électriques aériennes sur les oiseaux.

  • CIL&B : Club Infrastructures Linéaires et Biodiversité

Depuis 2011, sept grands gestionnaires d’infrastructures linéaires sont engagés au sein de ce club, en faveur de la biodiversité : RDF, GRTgaz, RFF, RTE, TIGF, VINCI Autoroutes et VNF. Ils partagent des objectifs communs, notamment :

  • se coordonner sur les sujets communs comme les mesures d’évitement, de réduction et de compensation, la conduite de chantiers ou l’entretien des infrastructures;
  • participer à la préparation des textes législatifs et réglementaires et les modalités de leur mise en œuvre;
  • ou encore contribuer à l’alimentation des bases de données et observatoires.

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Projet

S3REnR Hauts-de-France, un schéma pour mieux raccorder les énergies renouvelables

Du 1er juin au 13 juillet 2017, apportez vos observations et propositions sur le projet
Article

Venez construire avec nous le réseau de l’intelligence électrique

Jeune diplômé ou professionnel expérimenté, découvrez 5 bonnes raisons de nous rejoindre.