21 octobre 2011

Elia et RTE testent un robot pour l’inspection des lignes à haute tension : une première en Europe

Elia et RTE organisent conjointement des tests d’utilisation d’un robot, conçu en Amérique du Nord, mettant ainsi leurs efforts en commun pour innover en matière d’inspection des câbles de leurs lignes aériennes. Leur objectif vise à détecter avec plus de rapidité et de fiabilité les zones où des travaux de maintenance sont nécessaires sur leurs réseaux, au delà des méthodes traditionnelles dont ils disposent.

Le robot qui fait l’objet d’une expérimentation commune par les gestionnaires de réseau de transport d’électricité belge et français est un outil d’inspection des câbles. Le dispositif, qui pèse quelque 35 kg et mesure un mètre de longueur, est acheminé depuis le sol jusqu’à la hauteur des câbles par les lignards, habilités et formés pour intervenir sur les pylônes. Le robot dispose d’un moteur téléguidé permettant à l’opérateur de le faire circuler sur toute la longueur de la portée entre deux pylônes. Les informations sur l’état des câbles recueillies de cette manière constituent un outil supplémentaire et peuvent être combinées aux autres techniques d’inspection – inspection visuelle par des patrouilles à pied, inspection visuelle par hélicoptère, inspection à l’aide d’une caméra thermographique héliportée, etc.

L’expérimentation réalisée sur la ligne à 63 000 volts entre Logelbach et Sélestat en Alsace, et sur des lignes 150 000 volts en Belgique, dans la région de Namur et les environs de Genk, vise tout particulièrement à évaluer la pertinence de la méthode en comparant les données ainsi recueillies aux informations obtenues à partir des méthodes plus traditionnelles. 

En cas de test concluant, la méthode pourrait être déployée et contribuer à fournir une image précise de l’état des câbles. Ceci faciliterait la définition des ordres de priorité des travaux de maintenance et de remplacement pour les réseaux d’Elia et de RTE.

Il est en effet important pour les gestionnaires de réseau de transport d’électricité de disposer d’un maximum d’informations sur l’état de ces équipements et d’outils efficaces d’aide à la décision leur permettant de définir les priorités d’intervention et de planifier les travaux dans le temps.

Cette collaboration entre Elia et RTE s’inscrit dans un cadre plus large de benchmark et de mise en commun des expertises.

 


 

A propos d’Elia :

Elia est le gestionnaire du réseau belge de transport d'électricité. L'entreprise a pour mission de transporter l'électricité fournie par les producteurs vers les gestionnaires de réseau de distribution et les grands utilisateurs industriels et d'importer et d'exporter l'énergie électrique depuis et vers les pays voisins. Elia possède la totalité du réseau à très haute tension (150 à 380 kV) et quelque 94% (propriété et droits d’utilisation) de l’infrastructure à haute tension belge de 30 à 70 kV. Le réseau d'Elia se compose de 5 608 kilomètres de lignes aériennes et 2 775 kilomètres de câbles souterrains et est un maillon essentiel entre les marchés de l'électricité d'Europe du sud et d'Europe du Nord. Grâce à des investissements récents dans la capacité d'interconnexion avec les pays limitrophes, la Belgique est un des pays européens les plus ouverts et les mieux interconnectés. En mai 2010, Elia a étendu ses activités dans une perspective européenne et a rejoint le top 5 des GRT européens avec l'acquisition du GRT allemand 50Hertz en coopération avec IFM (Industry Funds Management).

 A propos de RTE :

RTE est l’opérateur du réseau de transport d’électricité français. Entreprise de service public, il a pour mission l’exploitation, la maintenance et le développement du réseau haute et très haute tension. Il est garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. RTE achemine l’électricité entre les fournisseurs d’électricité (français et européens) et les consommateurs, qu’ils soient distributeurs d’électricité (ERDF et les entreprises locales de distribution) ou industriels directement raccordés au réseau de transport. Avec 100 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 46 lignes transfrontalières, le réseau géré par RTE est le plus important d'Europe. RTE a réalisé un chiffre d'affaires de € 4 396 millions en 2010 et emploie 8500 salariés.