Vignette
Image
 Ingénieur DI R&D RTE
En-tête
Image
 Ingénieur DI R&D RTE

Marché Européen, mode d'emploi

Institutionnel
Europe
arrow
Aujourd’hui, l’Europe de l’électricité est une réalité : 43 GRT reliés à l’échelle du Continent par près de 420 interconnexions, dont 50 aux frontières françaises. Grâce à ces liaisons, les échanges d’électricité à hauteur de 450 TWh par an participent à la sécurité d’approvisionnement des foyers européens au meilleur coût. RTE participe activement à la consolidation de cet espace grâce à sa position en Europe, à l’expertise de ses salariés et à de nombreuses initiatives à forte valeur ajoutée, telle que le couplage des marchés.
En tant que pilote du système électrique français, RTE est chargé de mettre en œuvre les mécanismes techniques et économiques avec ses homologues européens.
Paragraphes

Créé pour permettre une meilleure intégration à l’échelle européenne, le couplage des marchés de l’électricité permet de mutualiser les moyens de production complémentaires et les besoins en électricité en accordant les offres et les demandes exprimées sur les différents marchés couplés. Ainsi, la demande est couverte plus facilement et à moindre coût.

Image
François Brottes
François Brottes
Président du Directoire

Il y a un optimum économique qui découle du couplage de marché, permettant aux consommateurs de s’approvisionner dans la zone où la production disponible est la moins chère.

Pour opérer ces échanges, gestionnaires de réseaux de transport d’électricité (GRT) et bourses d’électricité se sont associés. Les premiers mettent à disposition des acteurs de marché les capacités d’échange entre les pays  et gèrent le transit de l’électricité aux frontières, les seconds organisent la mutualisation des offres d’achat et de vente. Le volume des transactions pouvant être partagées est proportionnel à la capacité physique des interconnexions entre chaque zone : il en résulte un couplage journalier des marchés qui améliore l’efficacité économique du système électrique européen. En permettant de tirer pleinement parti de la complémentarité des mix de la production européenne, c’est également un outil pour la transition énergétique.


Depuis 2006, le marché français a été successivement couplé avec la plupart des marchés d’Europe de l’Ouest : d’abord avec le Bénélux, puis en 2010, avec l’Allemagne et l’Autriche. En 2014/2015, la zone de couplage a été étendue à la Grande-Bretagne et aux pays nordiques (Pologne, pays Baltes, Finlande, Suède, Norvège) d’une part, à l’Espagne, au Portugal, à l’Italie et à la Slovénie, d’autre part. L’Irlande et la Croatie ont suivis en 2018. En 2020, ce sont la Hongrie, la Roumanie, la Slovaquie et la République Tchèque qui doivent rejoindre cette vaste zone d’échange.


Fort de la réussite de ces initiatives volontaires, le couplage de marché a été reconnu comme une solution cible d’échange d’électricité par les Codes de réseau et par le Paquet énergie propre.
Les  marchés sont désormais couplés dans 19 pays qui représentent plus de 80 % de la consommation d’électricité européenne. Plus de 1000 TWh ont ainsi été échangés en 2018 sur les marchés journaliers (J-1) EPEX SPOT et Nord Pool. 

Optimiser les échanges


Afin d’optimiser les échanges en utilisant au maximum les capacités d’interconnexion existantes, RTE a développé une nouvelle méthode de calcul fondée sur les flux, « Flow-Based », mise en œuvre depuis 2015 dans les couplages de marché du Centre Ouest Europe et qui  devrait être étendue sur la zone Centrale Europe. Elle présente une vision fine des contraintes du réseau et vise à sélectionner, parmi toutes les routes possibles, une seule et unique solution de répartition des flux. En permettant des calculs très précis, cette méthode permet d’accroître les capacités d’échanges d’électricité disponibles aux frontières, tout en maintenant les marges de sécurité nécessaires.

Le marché d’équilibrage


Par ailleurs, les gestionnaires de réseaux de transport d’électricité (GRT) s’épaulent les uns les autres, pour renforcer l’équilibre global entre l’offre et la demande, grâce au marché d’équilibrage. Ce dernier permet de recourir à des échanges d’énergie dans des délais très courts. Par le règlement Electricity Balancing (2017), l’Union Européenne a lancé l’élaboration de plusieurs plateformes d’échange qui permettront aux GRT de  partager plus efficacement ces énergies d’équilibrage. RTE prévoit de se connecter aux plateformes TERRE*, MARI** et PICASSO*** pour les réserves d’énergie mobilisables, respectivement,  en moins de 30 minutes, en moins de 15 minutes et en moins de 300 secondes.

 

*TERRE = Trans European Replacement Reserves Exchange
**MARI = Manually Activated Reserves Initiative
***PICASSO = Platform for the International Coordination of the Automatic frequency restoration process and Stable System Operation