RTE accompagne la reprise économique en Bourgogne-Franche-Comté

Consommation
arrow
Si la crise sanitaire s’est traduite par une diminution de la consommation en électricité de 15 % en moyenne en région Bourgogne-Franche-Comté, sous l’effet du ralentissement de la vie économique, cet impact a commencé à se réduire à partir de la cinquième semaine de confinement. Reflet de la reprise des activités dans la région, la consommation est désormais inférieure de 9 % par rapport à la normale et cet effet est globalement stable depuis le début du mois de juin.

RTE accompagne la reprise économique en maintenant les recrutements prévus initialement en 2020 et le cap de ses investissements dans la région.
Paragraphes

Pendant le confinement, la consommation d’électricité de la région Bourgogne-Franche-Comté a fortement diminué : au plus fort de la crise, la consommation était 20 % inférieure au niveau habituellement constaté à cette date. Cette baisse était principalement due au ralentissement de l’activité économique : fermeture des commerces non essentiels (restaurants, cinémas, magasins…) et ralentissement de l’activité dans le secteur industriel. Tous les secteurs d’activités ne sont pas impactés de la même manière : le secteur de l’automobile a été très fortement touché en début de confinement, mais depuis le 1er juin, il a retrouvé un niveau quasi équivalent à la semaine précédant le confinement. La sidérurgie en revanche, demeurait encore en retrait de 13 points à cette même période.
 
Depuis la cinquième semaine de confinement, l’impact des mesures sanitaires diminue progressivement et est globalement stable depuis le 1er juin, sous l’influence d’une reprise progressive de l’activité économique.
 
Malgré ces changements de rythme dans la consommation d’électricité, les salariés de RTE ont su rester mobilisés pour assurer l’alimentation en électricité des entreprises, des services de santé et de l’ensemble des Français.

RTE entretient et modernise son réseau pour accompagner la reprise économique et atteindre les objectifs de transition énergétique fixés par le gouvernement. Pour cela, RTE-Est recrute 25 personnes en CDI d’ici la fin de l’année 2020 et 25 alternants à la rentrée.

 

RTE continue ses chantiers d’adaptation du réseau pour accueillir les nouvelles sources de production (+ 21 % de production ENR en 2019 dans la région). Par exemple, les travaux ont repris en Côte d’Or, sur le site Ringo-Vingeanne où RTE expérimente le stockage d’électricité à grande échelle. Les premiers containers destinés à accueillir les batteries, ont été installés le 1er juillet 2020.

Au total RTE prévoit d’investir 49,5 M€ dans la région en 2020.

 

 

Channel

Vos contacts - Est

Frédérique ZANOTELLI

Est
Responsable communication

Elhem RENOUARD

Est
Chargée de communication

Clara MARTIN

Est
Chargée de communication