Normandie : développement de la production électrique d'origine renouvelable en 2019

Consommation
arrow
Le bilan électrique 2019 de la région Normandie montre la poursuite du développement de la production d’électricité d’origine renouvelable, avec une hausse de 14% par rapport à 2018 et un moindre recours aux énergies fossiles (-11%).
Paragraphes

La production d’électricité d’origine renouvelable est en hausse de 14% avec 2,4 TWh. L’éolien et le solaire gagnent 17% et les bioénergies 8,5%. Au global, la production d’électricité en Normandie est marquée par une baisse de 17% (55 TWh*) en raison de la diminution de la production d’origine nucléaire de 18,5%, liée à un nombre d’arrêts de tranches significatif en 2019.

La consommation d’électricité est stable par rapport à 2018 (+0,1%) et s’établit à 26,1 TWh, ce qui représente 6% de la consommation nationale. Au cœur des échanges avec l’Europe du Nord et la Grande-Bretagne mais aussi avec les régions voisines, la région Normandie en 2019 d’un solde exportateur de 27 TWh. En produisant deux fois plus d’électricité qu’elle n’en consomme, le réseau de transport d’électricité normand joue pleinement son rôle de solidarité entre les territoires.

Pour contribuer à la réussite de la transition énergétique en Normandie, RTE continue d’adapter et de sécuriser le réseau électrique. Les travaux de la future ligne électrique sous-marine IFA2 entre la France et l’Angleterre arrivent à terme avec une mise en service prévue fin 2020. Cette interconnexion permettra la mutualisation des moyens de production et des profils de consommation à l’échelle des territoires, du pays et de l’Europe. L’année 2020 est aussi marquée par le lancement des travaux de raccordement pour le premier parc éolien offshore au large de Fécamp.

Channel

Vos contacts - Île-de-France / Normandie

Mélanie PETIT

Île-de-France / Normandie
Responsable communication

Anne-Sophie PINON

Île-de-France / Normandie
Chargée de communication