Vignette
Image
Fresque savoie piemont
En-tete
Image
Fresque savoie piemont

Dans la station de conversion Savoie-Piémont, une double fresque pour un projet hors norme

Interconnexion
Projet
arrow
Nichée entre Les Bauges et La Chartreuse, la récente station de conversion de Grande-île s’est vue ornée d’une fresque murale de 12 mètres de haut. Cette œuvre a été imaginée par des salariés de RTE avant d’être peinte par le collectif savoyard Medlakolor. Entre portraits monochromes et vignettes colorées, elle met en avant les métiers et le tracé de la ligne d’interconnexion Savoie-Piémont.
Paragraphes

Chantier exceptionnel par son envergure, la nouvelle interconnexion souterraine à courant continu Savoie-Piémont s’étire sur plus de 190 kilomètres  entre la France et l’Italie. Il s’agit du plus grand ouvrage souterrain mis en place par le gestionnaire du réseau à ce jour. Dans le contexte de transition énergétique dans lequel l’Europe est engagée, l'accroissement des capacités d’échanges transfrontaliers est un enjeu primordial visant à intégrer plus d’énergies renouvelables et à renforcer la sécurité d’alimentation en électricité. Grâce à cette nouvelle ligne souterraine, la capacité d’échange entre la France et l’Italie sera augmentée de 60%.

Image
Fresque savoie piemont

Aux extrémités de la ligne, les stations de conversion de Grande-Île (Sainte-Hélène-du-Lac) et de Piossasco (Turin) permettent de convertir le courant alternatif en continu et vice-versa. C’est sur deux murs internes à la station que la fresque a vu le jour. Réalisée par le collectif savoyard Medlakolor, l’œuvre met en images les points saillants du projet :

  • Un projet humain : deux grands portraits représentent les hommes et les femmes qui garantissent chaque jour la sécurité du réseau électrique.  L’un d’eux revêt une combinaison de Travaux Sous Tension, une expertise propre aux opérateurs de RTE. 
  • Un projet local : dans les lunettes des opérateurs, se reflètent les montagnes emblématiques de la région.
  • Un tracé souterrain : à travers plusieurs vignettes, le tracé souterrain de la ligne est mis en avant. Cette liaison est entièrement intégrée aux infrastructures routières existantes : 66 km d’autoroutes, 18 km de routes départementales, 6 viaducs, 3 tunnels, une galerie hydraulique et le tube du tunnel routier du Fréjus sur 6,5 km constituent son parcours côté français. Un tracé qui permet de mieux protéger les infrastructures électriques et n’impacte pas le paysage.
  • L’intégration des énergies renouvelables : en augmentant nos capacités d’échanges avec notre voisin transalpin, la ligne Savoie-Piémont contribue à la transition énergétique et permet l’intégration des énergies renouvelables dans le système électrique européen : les vignettes de la fresque illustrent également cette intégration.