Déjà 110 pylônes haute tension retirés dans le cadre de la rénovation du réseau

Maintenance du réseau
arrow
C’est en décembre dernier qu’une opération de démantèlement de grande envergure s’est achevée, pour l’année 2017, à proximité directe des forts de Mont-Dauphin.

Paragraphes
helico

La suppression de la ligne aérienne existante entre l’Argentière-la-Bessée à Mont Dauphin a suivi la mise en service, en août dernier, d’une nouvelle ligne souterraine reliant aussi, sur 17 km cette fois, les deux communes. A ce jour, et grâce aux dernières opérations de décembre, RTE a démonté 45 pylônes sur les 55 que compte cette ligne mise hors d’usage. Les 2 derniers situés du côté de l’Argentière seront démontés au printemps prochain tandis que les 8 autres côté Mont-Dauphin seront retirés en 2020, lors de la mise en service de la ligne THT Grisolles-Pralong.

Image
helicoptere

Opération héliportée de déposes de pylônes – Champcella, décembre 2017

 

Une intervention héliportée minutieuse qui requiert une expertise fine

C’est un travail qui n’est pas commun : il se réalise à l’hélicoptère et demande beaucoup de précision car le pilote, à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol, est obligé de regarder la tête penchée dans la fenêtre du cockpit pour exécuter la manœuvre. Au bout de son élingue de 50 mètres de long, un crochet vient attraper une partie du pylône, la charge pesant entre 2 à 3 tonnes. Pour réussir l’opération, les pylônes doivent être déboulonnés peu avant le vol de l’hélicoptère, maintenus par des broches en attendant l’arrivée de l’hélicoptère gros porteur EC 225.

Selon le pilote Frédéric Grandmougin, qui travaille pour RTE depuis six ans « La difficulté, c’est de maintenir la verticalité de l’hélico, de lever le plus droit possible. Avoir un relief escarpé n’aide pas à trouver les bonnes verticales (…) En général, une opération, c’est dix minutes par pièce », chiffre-t-il.

Image
helicoptere
Opération héliportée de déposes de pylônes – Champcella, décembre 2017

Quid des pylônes retirés ?

Une fois déposées dans un champ prévu à cet effet, les pièces sont prises en charge par une entreprise locale de ferraillage. Son travail consiste à les découper en plusieurs étapes jusqu’à parvenir à des morceaux de 1 mètre de long) dont le but est de recycler l’acier, afin qu’il soit rapidement de nouveau prêt à l’utilisation.

Pour rappel, ce sont 110 pylônes au total qui ont déjà été retirés des paysages haut-alpins, pour un objectif de 650 à l’issue du programmeUne nouvelle opération de démantèlement   de grande envergure est prévue à l’automne 2018. Elle concernera plus d’une centaine de pylônes correspondants à deux lignes  haute-tension, entre Grisolles (Gap) et Mont-Dauphin et entre l’Argentière et le Monêtier-les-Bains.

Pour connaître le détail des pylônes à créer et supprimer, connectez-vous sur la carte interactive du site Haute-Durance.

Pour en savoir plus : le reportage d’ICI TV et les articles de presse du Dauphiné Libéré et de la Provence