Vignette
Image
Pylone RTE et coucher de soleil - Crédit Guillaume Verduron vignette
En-tete
Image
Pylone RTE et coucher de soleil - Crédit Guillaume Verduron

Fermeture de la centrale de Fessenheim : pas d’impact sur l’alimentation en électricité des français

Transition énergétique
La Défense
arrow
Le producteur EDF a annoncé l‘arrêt du premier réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim le 22 février 2020 puis du second le 30 juin. RTE avait indiqué les conséquences de cette fermeture dans son Bilan Prévisionnel 2019.
Paragraphes

La fermeture des réacteurs de Fessenheim (1 800 MW) en 2020 n’impacte pas la sécurité d’approvisionnement en France et ce malgré le décalage de la mise en service de l’EPR de Flamanville.


En effet, cette fermeture est compensée par la mise en service de la centrale CCG de Landivisiau, le développement des énergies renouvelables et la mise en service de deux interconnexions avec la Grande-Bretagne et l’Italie.
A partir de 2022, avec la fermeture des dernières centrales charbon et en l’absence de la mise en service de l’EPR de Flamanville, la sécurité d’approvisionnement sera sous vigilance. RTE a alors identifié des leviers d’action pour cette période,  présentés dans le Bilan Prévisionnel 2019.
 
Au niveau régional, RTE avait anticipé cette fermeture et avait adapté le réseau électrique local afin de sécuriser l’alimentation en électricité de la région : une ligne très haute tension a été créée entre Strasbourg et Metz en 2008 et 5 postes électriques ont été adaptés pour réguler la tension et piloter les flux d’électricité.
 
La région Grand Est dispose de suffisamment de moyens de production pour répondre à ses besoins en électricité. Elle produit plus de deux fois plus qu’elle ne consomme. Par ailleurs, la situation de cette région, au cœur de l’Europe, lui permet de bénéficier également des productions d’électricité des pays voisins – Allemagne et Belgique notamment-.
 

Channel

Vos contacts - National

Service presse RTE

National

Perrine MAS

National
Attachée de presse