Vignette
Image
cover covid 19
En-tete
Image
cover covid 19

Initiatives solidaires : des salariés engagés dans la lutte contre le coronavirus

Innovation
arrow
Fabrication de visières, participation à la Protection Civile, confection de masques… : les actions menées par les collaborateurs de RTE en faveur du personnel soignant et des personnes exposées au Covid-19 se sont multipliées ces dernières semaines.
Paragraphes

 

Rencontre avec trois salariés qui, en plus de leur travail, s’engagent pour aider les autres et lutter à leur échelle contre l’épidémie actuelle.

 

Des visières pour protéger les soignants

Depuis près d’un mois, Thomas Vermande, du GMR Massif Central Ouest, et Cyril Capdevilledu GMR Béarn, consacrent leur temps libre à la production de visières de protection pour les personnes exposées au coronavirus. Destinées à l’origine aux hôpitaux et aux EHPAD, ces visières ont très vite intéressé d’autres professions également en première ligne comme les pharmaciens, les gendarmes et les policiers, les caissiers… « Plusieurs modèles de visières sont disponibles sur Internet, affirme Thomas Vermande. J’en ai testé quelques-uns tout en échangeant régulièrement avec le Centre Hospitalier Henri Mondor d'Aurillac afin de choisir le modèle le plus adapté aux contraintes des soignants et produire des visières qui les protègent au quotidien. »

 

Un processus d’optimisation a été nécessaire pour répondre à une demande importante début avril. « Le temps est un critère déterminant à cause de la propagation rapide du virus. Mon imprimante 3D est habituellement utilisée pour fabriquer des objets décoratifs ou utiles pour le bricolage qui demandent un temps de production non négligeable. J’ai dû réapprendre à m’en servir et entrer dans une logique de production presque industrielle pour répondre aux demandes », déclare Cyril CapdevilleAvec les bénévoles de son association « Maker Béarn », il a d’ailleurs fabriqué plus de 10 000 visières à ce jour. Être utile est la première motivation de ces collaborateurs, qui alternent entre le télétravail, la fabrication de visières et leur vie personnelle. « En tant que technicien à la Maintenance, je m’occupe notamment de réparer les lignes pour permettre à la population d’avoir accès à l’électricité. Mon rôle, en quelque sorte, est d’aider les autres. Ma participation au mouvement des makers s’inscrit dans la continuité de mes missions exercées dans le cadre de mon travail », concède Cyril Capdeville.

 

Informer et aider la population

Bénévole à la Protection Civile du Nord, Léa Delos intervient régulièrement sur le terrain pour venir en aide à la population, qu’il s’agisse de personnes sinistrées, malades ou démunies. « Dès la fin du mois de février, nous avons été sollicités par la préfecture de notre région pour participer à une cellule d’information au public sur le Covid-19, indique Léa Delos. C’est la première fois en l’espace de quatre ans que je participe à ce type de mission. »

 

Cellule d’information au public

 

En soutien au secteur hospitalier, la Protection Civile du Nord appuie le personnel soignant lors des transferts de patients, qui nécessitent parfois une coopération inter-associative avec la Croix-Rouge et la Fédération française de sauvetage et de secourisme. « En raison de mon poste au CASTER de Lille, je n’ai pas pu être présente sur place. Mais j’ai contribué à distance à la gestion administrative et logistique de ces opérations en tant que présidente de l’antenne locale de Lille. Mes soirées sont principalement consacrées à ces missions. »

 

Léa Delos a en plus participé à la mise en place d’une réserve sanitaire départementale s’adressant aux personnes qui ne font pas partie de la Protection Civile, mais qui souhaitent apporter leur aide. « L’engagement des volontaires m’a énormément touchée. Quelques jours à peine après le lancement de cette initiative, nous avons dû clôturer les inscriptions. C’est face à une crise que nous nous rendons compte de la solidarité et du dévouement des personnes au quotidien, qu’il s’agisse des soignants, des professionnels exposés au coronavirus ou des citoyens. »

 

Focus sur le Studio d’Auvergne-Rhône-Alpes 

Dans la continuité des initiatives solidaires des « makers », ce Studio régional s’est mobilisé depuis mi-avril pour fabriquer des visières de protection. Équipés d’une imprimante 3D, les collaborateurs de ce lieu dédié à l’innovation ont décidé de répondre aux demandes locales recensées sur Facebook, des cabinets médicaux notamment. « Nous avons été mis en relation avec le réseau Visières Solidaires Auvergne-Rhône-Alpes par un collègue, Jean-François Cordebar, qui travaille à la Planification et qui participait déjà à l’initiative », précise Maxime Pelletier, responsable du futur FabLab de RTE : le FabStudio à Campus Transfo. C’est d’ailleurs en prévision de l’ouverture de cette structure que d’autres imprimantes 3D ont été commandées cette année. « Je viens de recevoir une deuxième imprimante 3D. Avec ces équipements, nous pourrons produire une centaine de visières par semaine en fonction de l’évolution des besoins ».

 

 

Pour en savoir plus

Découvrez la vidéo du YouTubeur Monsieur Bidouille « Comment les makers ont créé une usine géante en une semaine contre le Covid-19  » : https://youtu.be/lnM7UVT2i-o