Eoliennes coucher de soleil - credit karsten-wurth
Eoliennes coucher de soleil - credit karsten-wurth

RTE développe une nouvelle solution numérique pour renforcer la flexibilité du réseau électrique

Energies renouvelables
Lecture 3 min
arrow
L’évolution du mix de production d’électricité, avec une part croissante d’énergies renouvelables (EnR), nécessite une adaptation des réseaux de transport et de distribution d’électricité. C’est dans ce contexte, et en partenariat avec 3 gestionnaires de réseau de distribution de la région Nouvelle Aquitaine, que RTE a développé la solution numérique NAZA (Nouvel Automate de Zone Adaptatif) qui permet d’éviter la saturation du réseau électrique en cas de pics importants et ponctuels de production d’énergies renouvelables. En cours d’industrialisation, NAZA permet d’accroitre les capacités d’accueil des énergies renouvelables sur le réseau en limitant le recours à du développement de réseau, réduisant ainsi le coût pour la collectivité.
Paragraphes

RTE (Réseau de Transport d’Electricité), en partenariat avec Enedis, Gérédis et SRD1 a développé une nouvelle solution numérique permettant d’optimiser le réseau électrique pour répondre à l’augmentation importante de la production EnR sur un territoire couvrant les départements de la Charente (16), des Deux-Sèvres (79), de la Vienne (86) et de la Haute-Vienne (87). Cet automate, développé par les équipes de RTE, surveille à chaque seconde les flux d’électricité sur le réseau de transport d’électricité. En cas d’apparition de surplus de production qui ne pourrait être transporté par le réseau2 - par exemple lors d’un pic de production au moment d’un épisode venteux - NAZA pilote automatiquement la production des énergies renouvelables des sites éoliens et photovoltaïques pour la réduire ponctuellement. A travers NAZA et en bonne coordination avec les gestionnaires de réseau public de distribution d’électricité, RTE bénéficie d’un outil de pilotage supplémentaire pour faciliter la gestion des énergies renouvelables (EnR) sur l’ensemble du réseau électrique.

Carole Pitou-Agudo - Déléguée régionale RTE Ouest
Carole Pitou-Agudo
Déléguée régionale de RTE dans l’Ouest

Sur ce territoire, pour accueillir 100 % de la production EnR en permanence, nous aurions dû réaliser d’importants investissements sur nos infrastructures, à hauteur de 55 millions d’euros entre 2015 et 2020. La flexibilité apportée par NAZA, et la capacité des EnR à baisser leur production, nous permet, in fine, avec la participation des gestionnaires de réseau de distribution, d’accroître les capacités d’accueil de notre réseau, au moindre coût pour la collectivité.

Des économies importantes pour la collectivité


Cette solution s’inscrit dans une vision globale de la transformation du système électrique. En évitant de construire de nouvelles infrastructures, dont l’utilité ne serait avérée que quelques heures dans l’année, NAZA permet d’optimiser le réseau existant. NAZA illustre l’acceptation par tous (transporteur, distributeurs et producteurs) de la volonté de minimiser l’empreinte écologique, économique et visuelle du réseau de transport. A l’échelle nationale, cette optimisation du réseau permet des économies considérables pour la collectivité, estimées sur le réseau opéré par RTE à 7 milliards d’euros sur 15 ans.


Une coopération fructueuse entre gestionnaires de réseaux


Une grande partie des installations de production éolienne et photovoltaïque sont raccordées sur les réseaux exploités par les distributeurs d’électricité dont 90% sur le réseau d’Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution sur 95% du territoire français. Le travail mené conjointement entre RTE et ses partenaires gestionnaires de réseau de distribution a permis d’élaborer et de tester des modalités techniques et financières pour la mise en oeuvre de cette solution. NAZA est un exemple de coopération fructueuse entre gestionnaires de réseaux.
 

« GÉRÉDIS est pleinement impliqué dans ce partenariat qui s’inscrit naturellement dans notre projet stratégique de modernisation du pilotage en temps réel du réseau » nous précise Sébastien GUINDET, Directeur Général de GÉRÉDIS. Il ajoute : « Ce projet s’inscrit dans une évolution et une nécessaire modernisation du réseau en faveur de la transition énergétique, au service de tous les acteurs du territoire ».


« SRD est fier d’avoir pu contribuer à ce projet en apportant sa connaissance des contraintes techniques rencontrées par les producteurs, ce qui a permis d’optimiser le mode de fonctionnement de l’automate. Nous avons aussi proposé de nouvelles fonctionnalités dont disposent les gestionnaires des réseaux de distribution afin de solliciter les producteurs de la manière la plus efficiente et équitable ; ce projet est un exemple de collaboration réussie car RTE a su écouter nos propositions pour faire évoluer l’outil à la recherche d’un optimum global pour l’ensemble des utilisateurs des réseaux. » Vincent Giraud, Directeur Général de SRD.


« La transition écologique est au coeur de notre projet industriel et humain d’entreprise. Sa réussite passe par le développement de solutions innovantes et de flexibilités pour les réseaux. Aux côtés de nos clients producteurs, une solution comme NAZA, qui s’articule bien avec nos propres outils de gestion prévisionnelle de réseau, permet d’accélérer l’intégration des énergies renouvelables, tout en garantissant une électricité sûre, de qualité et à un coût maitrisé, au bénéfice des différents utilisateurs du réseau public de distribution. » Pascal Pouzac, Directeur Régional Enedis en Poitou-Charentes.
 

RTE met en place une stratégie industrielle en 2021, avec un fort potentiel de déploiement de NAZA sur les 15 prochaines années, estimé à 180 zones gérées par automate NAZA à cet horizon.


1 Enedis, Gérédis et SRD : gestionnaires des réseaux de distribution dans les départements de la Charente, des Deux-Sèvres, de la Vienne et de la Haute-Vienne.
2 Une contrainte apparaît sur le réseau lorsque le transit sur une ligne électrique approche les capacités maximales de l’ouvrage.

Vos contacts - National

Service presse RTE

National

Perrine MAS

National
Responsable relations presse

Gaelle Simon

National
Chargée de relations presse