Image
RTE - Siège La Défense - Jour
Image
RTE - Siège La Défense - Jour

Non ! RTE n’a pas demandé à démarrer des centrales à Charbon en Angleterre

Sécurité approvisionnement
Lecture 2 min
arrow
Le 26 janvier, dans le cadre de la gestion de l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité et dans le contexte particulier de baisse de production d’électricité en France liée à la grève, RTE a échangé avec ses homologues anglais comme il le fait avec l’ensemble de ses homologues européens.
Paragraphes

Le gestionnaire anglais du réseau électrique National Grid Eso, à la suite de ces échanges, a décidé de garder à disposition des centrales à charbon déjà en fonctionnement au Royaume-Uni en les maintenant au niveau le plus bas. Cela permet à NG ESO, en cas de besoin, de profiter rapidement de la capacité de production de ces centrales notamment si une demande ultérieure de RTE était formulée, ce qui n’a pas été le cas. 

Contrairement à des informations parues dans la presse, RTE n’a donc jamais demandé à démarrer ces centrales qui étaient déjà en fonctionnement pour les besoins du Royaume-Uni. Il n’a d’ailleurs pas été nécessaire ce 26 janvier de faire appel à la production de ces centrales anglaises pour les besoins des consommateurs français.

Ce n’est en outre pas la mission de RTE de choisir un mode de production d’électricité plutôt qu’un autre. Son rôle consiste à s’assurer que des capacités de production soient disponibles pour répondre aux besoins des consommateurs français.

Vos contacts - National

Presse nationale

National

Olivia Noury

National
Chargée de relations médias

Léa Degot

National
Chargée de relations médias