Vignette
Image
Vignette-Environnement
En-tete
Image
Bandeau-Environnement

Nos engagements pour l’environnement !

Projet
Territoires
Nord / Pas de Calais
arrow
Conformément aux engagements pris à l’issue du Débat public concernant la
reconstruction de la ligne à 400 000 volts entre Avelin et Gavrelle, RTE a conduit :
- Plusieurs études sur la faune et la flore sur le territoire concerné afin de préserver la
biodiversité le long du tracé retenu pour la future ligne.
- Plusieurs études spécifiques sur les oiseaux et les risques de percussion avec la ligne
électrique existante pour définir des mesures d’évitement de la mortalité des oiseaux sur
la future ligne électrique.
Elles ont permis d’évaluer l’importance patrimoniale et la vulnérabilité des espèces et des
habitats concernés par la future ligne. Elles ont participé au choix d’un tracé permettant
d’éviter le plus d’impacts sur le territoire et l’environnement, par exemple en s’écartant
d’habitations ou de milieux naturels sensibles.
Tous ces impacts pris en comptes ont fait l’objet :
- De nombreuses mesures de réduction : par exemple, le nouveau pylône "Équilibre"
permet de réduire l’impact visuel grâce à son design, limiter les interventions au sol,
installer des balises sur la ligne pour protéger l’avifaune….
- De nombreuses mesures de compensation, telles que la création ou la restauration des
milieux, notamment les zones humides, l’enfouissement de lignes à moyenne tension et
haute tension, et la création de liaisons protégées vélos/piétons.
Paragraphes

En tant qu’entreprise responsable assurant une mission de service public, RTE applique la réglementation environnementale, selon laquelle l’élaboration du projet doit prendre en compte la séquence « éviter, réduire, compenser ». Celle-ci signifie qu’autant que faire se peut, le tracé doit permettre d’éviter les impacts de la future ligne sur son environnement. Les impacts qui ne pourront être évités doivent ensuite être réduits. Si les mesures d’évitement et de réduction n’ont pas permis de supprimer totalement les
impacts, alors des mesures compensatoires sont envisagées.


Exemples de mesures d’évitement sur le projet Avelin-Gavrelle :
- Déplacement des pistes d’accès aux pylônes pour éviter les ornières en eau avec
présence de tritons
- Coupe sélective de la végétation, notamment sur les arbres (croissance, espèce…)
- Stations végétales évitées
- Balisage avifaune
- Pas de travaux dans les zones sensibles pendant les périodes de nidification ou de
reproduction des oiseaux
Exemples de mesures de réductions sur le projet Avelin-Gavrelle :
- Mise en place du pylône "Équilibre" dans les zones urbanisées (réduire l’exposition au
champ magnétique et au bruit, réduire l’impact visuel grâce à son design)
- Présence d’un écologue et d’un hydrogéologue tout au long du chantier
- Le bois coupé est ponctuellement laissé sur place afin de créer des refuges et entretenir
la faune tributaire de la décomposition du bois,
- Balisage des zones humides contiguës aux zones de travaux, avec interdiction de
pénétration.
Exemples de mesures de compensations sur le projet Avelin-Gavrelle :
- Rachat de 9 hectares de bois pour replanter certaines espèces végétales, dans le but
d’attirer les frugivores et de développer la biodiversité
- Rachat de 8 hectares de friches à Leforest pour créer des zones humides
- Aménagements paysagers aux postes d’Avelin et de Gavrelle,
- Mise en place de gîtes à chiroptères et de nichoirs à oiseaux.

 

 

Julie HAUSPIE
Chargée de communication