Vignette
Image
Ouvrage RTE sous la neige
En-tete
Image
Ouvrage RTE hiver

#OnVousRépond : Les 5 questions que vous vous êtes le plus posées suite à l’activation du signal rouge sur Ecowatt

Consommation
arrow
Pour la première fois, vendredi 8 janvier 2021, RTE a activé le signal rouge, indiquant la nécessité de vigilance sur la consommation électrique en raison de la baisse des températures. Cela signifie que les Français étaient incités à adopter les bons gestes afin de réduire leur consommation.
Cette activation a suscité de nombreux questionnements. RTE répond aux 5 questions principales relevées sur les réseaux sociaux.
Paragraphes

Dans le cadre de l’appel de RTE invitant les Français à réduire leur consommation, quelle est la responsabilité des collectivités, des grandes enseignes, des entreprises et des industriels ?


Monecowatt.fr est un outil développé à destination de tous les Français : les particuliers, mais également les collectivités, entreprises, grandes enseignes et industriels. 
Via ce service, RTE alerte les consommateurs en cas de période de tension sur le réseau pour les inviter à agir sur leur consommation d’électricité. Car chaque petit geste compte. En dehors de ces périodes exceptionnelles, le consommateur trouve sur ce site toutes les informations pour lui permettre d’être responsable et agir pour la maîtrise de sa consommation d’électricité.

D’ailleurs, les gros consommateurs comme les collectivités publiques ou encore les entreprises et les industries, procèdent parfois à ce que l’on appelle des périodes d’effacements sur le réseau. 
Cela consiste à restreindre leur consommation d’électricité pendant un certain laps de temps, ou à la reporter sur d’autres périodes. Cela peut aider à réduire ponctuellement une pointe hivernale de consommation.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur monecowatt.fr

 

Pourquoi RTE demande aux consommateurs de réduire leur consommation alors qu’il s’agit d’un problème de production ?


Cette année, la crise sanitaire a fortement impacté la disponibilité de nombreux réacteurs nucléaires. Le planning de maintenance du parc nucléaire a été bouleversé et certains réacteurs se retrouvent à l’arrêt contrairement à ce qui était prévu avant la pandémie. La sécurité d’approvisionnement d’électricité pour cet hiver est donc sous vigilance particulière. 

 

Si nos marges de sécurité d’approvisionnement sont faibles, comment peut-on faire face au développement des véhicules électriques ? 


La crise sanitaire qui frappe aujourd’hui le monde entier est un phénomène exceptionnel, qui bouscule tous les secteurs. Ce faisant, la pandémie a démontré la résilience du système électrique français. Le développement des véhicules électriques s’inscrit dans le temps long et RTE et ses partenaires travaillent activement à la recherche de solutions pour intégrer tous les nouveaux usages : mobilité électrique, hydrogène, chauffage. 

Les études de RTE montrent que la consommation des véhicules électriques représentera en 2035, 10% de la consommation totale et que la production d’électricité sera largement suffisante (développer l’éolien en mer, les interconnexions avec nos voisins européens pour importer, etc. De nouvelles sources de production d’électricité qui sont en cours de développement ou qui vont être développées). Le véhicule électrique pourrait même devenir un levier de flexibilité précieux pour lisser les courbes de consommation et intégrer davantage d’énergies renouvelables dans le système électrique, par exemple en décalant des recharges d’un soir à 19h au dimanche midi lorsque les panneaux photovoltaïques produisent beaucoup. 
Pour en savoir plus sur ces expérimentations, rendez-vous sur l’actualité relative au partenariat avec le Groupe Renaud et Jedlix.
 

Le véhicule électrique, une opportunité pour la transition énergétique

 

La fermeture de la centrale de Fessenheim a-t-elle joué un rôle sur l’activation du signal rouge, vendredi 8 janvier 2021 ?


La fermeture du premier réacteur de la centrale de Fessenheim a été décidée avant le début de la crise sanitaire. 
Comme annoncé dès décembre 2020, la sécurité d’approvisionnement en électricité pour l’hiver 2020-2021 est sous vigilance particulière, principalement à cause de la crise sanitaire. En effet, la période de confinement a retardé le planning d’entretien des réacteurs qui sont donc restés à l’arrêt. Sans cela, la production d’électricité aurait été supérieure. 
La fermeture de Fessenheim a bien eu un impact, mais beaucoup moins important que celui de la crise sanitaire. Par ailleurs, l’arrêt de la centrale a été pris en compte depuis longtemps dans nos analyses prévisionnelles. Il a donc été anticipé et préparé.
 

Alors que RTE a activé le signal rouge pour la première fois, le rapport de l’ADEME préconise des solutions de chauffage électrique dans le secteur du bâtiment. N’est-ce pas risqué ? 


Le rapport chauffage de l'ADEME se place à horizon 2035 et identifie des solutions à ces questions au travers de moyens de production ou de flexibilités et ce, sans engendrer de difficulté sur le système électrique.

Vos contacts - National

Service presse RTE

National

Perrine MAS

National
Responsable relations presse

Gaelle Simon

National
Chargée de relations presse