Vignette
Image
Projet Eolien en mer de Dunkerque - Xavier Piechaczyk et Barbara Pompili
En-tete
Image
Projet éolien en mer de Dunkerque - Xavier Piechaczyk et Barbara Pompili

Poursuite du développement du projet éolien en mer de Dunkerque et de son raccordement électrique suite au débat public

Energies renouvelables
Projet
arrow
La société Eoliennes en Mer de Dunkerque (EMD) pour le parc éolien en mer ainsi que RTE (Réseau de Transport d’Electricité) pour le raccordement au réseau électrique terrestre, ont annoncé leur décision de poursuivre le développement du projet de parc éolien en mer au large de Dunkerque. Cette décision a été prise au terme du débat public mené entre le 14 septembre et le 20 décembre 2020 par la Commission particulière du débat public (CPDP).

Le projet de parc éolien en mer de Dunkerque a été attribué en juin 2019 par l’Etat au consortium EMD constitué d’EDF Renouvelables, Enbridge Éolien France S.à r.l., filiale d’Enbridge Inc., et innogy (actuellement RWE Renewables, en tant que successeur). D’une capacité maximale de 600 MW, le projet contribue à répondre aux objectifs de la transition énergétique du gouvernement français d’atteindre 40 % de production d’électricité renouvelable d’ici 2030. Il produira, à l’horizon 2027, une électricité décarbonée équivalente à la consommation annuelle de près d’un million d’habitants, soit un tiers de la population du département du Nord.
Paragraphes
Image
Projet Eolien en mer de Dunkerque - Xavier Piechaczyk et Barbara Pompili
De gauche à droite : Patrick Vergriete Maire de Dunkerque, Président de la Communauté Urbaine de Dunkerque, Xavier Piechaczyk Président du Directoire de RTE, Laurent Pietraszewski, Secrétaire d’État auprès de la ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion, chargé des Retraites et de la Santé au travail, Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique, Bruno Bensasson, Président-directeur général d’EDF Renouvelables


En février 2021, la CPDP désignée par la Commission nationale du débat public (CNDP) a publié son bilan du débat et ses recommandations à l’attention des maîtres d’ouvrage du projet éolien en mer de Dunkerque. EMD, maître d’ouvrage du parc éolien en mer, et RTE, maître d’ouvrage du raccordement électrique du parc, ont pris connaissance de ces conclusions et ont conjointement décidé de poursuivre le développement du projet.


Les échanges lors des neuf réunions du débat public qui ont accueilli 1 100 participants locaux, ainsi que les nombreuses contributions sur le site internet dédié, ont permis de mesurer les attentes du territoire ainsi que certains points d’attention relatifs au projet.


Le développement du projet éolien en mer se poursuivra conformément aux engagements suivants :

  • Conduire une démarche continue d’information et de participation avec la population locale et l’ensemble des parties prenantes françaises et belges durant toute la durée de vie du projet, incluant les phases d’autorisation, de construction et d’exploitation. Cette concertation sera réalisée sur 5 thématiques (biodiversité et environnement, économie et emploi, usage de la mer, pêche professionnelle et cultures marines, tourisme), aux travers notamment de groupes de travail, de réunions publiques et d’une plateforme numérique d’échange ;
  • Renforcer les mesures en faveur de la biodiversité : Une étude d’impact environnemental sera réalisée avec l’expertise des associations naturalistes (GoN, Le Clipon, FNE) et avec l’Institut royal de Sciences naturelles de Belgique. Un radar de détection de l’avifaune sera par ailleurs, installé prochainement sur le port deDunkerque. Les études d’impact et les mesures environnementales seront partagées avec le public et les associations.
  • Veiller à l’intégration paysagère : L’implantation des premières éoliennes a été reculée de 9 km à 11,4 km des communes littorales à l’est de Dunkerque, soit un éloignement augmenté de plus de 25% par rapport à la zone d’implantation proposée à l’appel d’offre.
  • Positionner le projet au coeur des développements économique, industriel, maritime et touristique du Dunkerquois.


Le projet de parc éolien en mer de Dunkerque mobilisera, en phase de construction, 850 emplois directs et plus de 3 fois plus d’emplois indirects et induits en France et en Europe. En phase d’exploitation, une cinquantaine d’emplois locaux directs et pérennes sera créée pour la future base de maintenance, dont l’installation est prévue sur le Grand Port Maritime de Dunkerque, Quai des Monitors.


Constitué d’un nombre maximum de 46 éoliennes implantées dans une zone de moins de 50 km², sur un site qui bénéficie de vents forts et réguliers, ce projet de parc éolien en mer de Dunkerque présente un coût de l’électricité très compétitif de 44€/MWh.


L’électricité produite sera acheminée sur le réseau RTE via une liaison électrique de 20 à 25 km qui reliera un poste électrique en mer, regroupant les câbles électriques des éoliennes installées par EMD, à un poste électrique à terre.


EMD et RTE prévoient de déposer leurs demandes d’autorisation au second semestre 2021. Une phase de concertation continue, placée sous l’égide d’un garant nommé par la CNDP, se mettra en place jusqu’à une enquête publique, envisagée au second semestre 2022.

Image
Bruno Bensasson - EDF
Bruno Bensasson
Directeur Exécutif du Groupe EDF en charge du pôle énergies renouvelables et Président-directeur général d’EDF Renouvelables

Le Groupe EDF est pleinement engagé pour atteindre des objectifs de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie fixés par le gouvernement. Premier acteur de l’éolien en mer en France avec 4 projets remportés sur les 6 attribués par l’Etat et dont 3 sont en construction aujourd’hui, EDF a pour ambition de développer significativement cette technologie. Les équipes d’EMD dédiées au projet du parc éolien au large Dunkerque sont mobilisées aux côtés des acteurs du territoire et des riverains afin de faire de ce projet économique, écologique et social une vitrine de la transition énergétique pour le territoire dunkerquois. Il s’inscrit pleinement dans la stratégie CAP 2030 d’EDF qui vise à doubler de 28 à 60 GW nets ses capacités installées entre 2015 et 2030.

Image
Xavier Piechaczyk, Président du Directoire RTE
Xavier Piechaczyk
Président du Directoire

RTE devient un opérateur industriel maritime central. Garant de la solidarité électrique du pays, son rôle est d’apporter à chaque instant, au moment où elle est produite, une électricité décarbonée partout où elle est nécessaire. Il raccorde et accompagne les 15 projets français d’éolien en mer. Pour ce faire, RTE est un aménageur à l’écoute des populations, au service des territoires, qui insère ses projets en limitant leur empreinte.

Vos contacts - Projet Dunkerque

Anne-Sophie PINON

Nord
Responsable communication

Anaïs THEVENET

Nord
Chargée de communication