Vignette
Image
Soraya
En-tete
Image
soraya-article

Rencontre avec Soraya Ammouche, responsable maintenance réseaux

Institutionnel
arrow
Responsable maintenance réseaux au GMR Basse Seine, Soraya Ammouche est pleinement engagée avec son équipe dans la réalisation des chantiers identifiés comme prioritaires dans le cadre du Plan de Continuité d’Activité de RTE. Découvrez son interview.
Paragraphes

 

Quelles mesures ont été prises depuis le début de la crise sanitaire ?

Dès le 2 mars, la direction du GMR (Groupe Maintenance Réseau) Basse Seine a rencontré les équipes et a pris des mesures pour s’assurer de leur sécurité, avec notamment l’application des gestes barrières (distribution de gels désinfectants, distanciation sociale…). En même temps, une nouvelle organisation du travail a été mise en place de manière progressive pour éviter le croisement des équipes avec les salariés externes au GMR (équipe Développement et Ingénierie de RTE, Enedis, Groupement d'Intérêt Économique, et autres prestataires) dans un premier temps, puis à partir du 16 mars avec les équipes de la Maintenance en lien avec le Centre de Nanterre.

En fonction des directives transmises par la cellule de Permanence Nationale Covid-19 de RTE, les dispositifs évoluent et sont diffusés auprès des équipes sur le terrain. Des masques sont distribués systématiquement pour les collaborateurs exerçant des activités vitales. En outre, des fiches d’information ont été mises en évidence dans tous les lieux de passage pour prévenir les risques de contamination par le Covid-19.

 

Sur quels chantiers êtes-vous amené à intervenir ?

Nous intervenons sur les chantiers essentiels à l’approvisionnement en électricité de notre région et au maintien de son activité économique vitale. Notre territoire compte 42 clients, dont deux centrales nucléaires et une centrale thermique. Nous sommes en contact permanent avec eux pour définir les travaux de maintenance prioritaires à réaliser en tenant compte de leurs contraintes de production et de nos enjeux de sécurité ainsi que de nos enjeux de sécurité et de qualité d’électricité.

Par exemple, l’équipe EMSP (Équipe Maintenance spécialisée Postes) du GMR est intervenue en urgence le 1er avril pour réparer une fuite au sein d’un compartiment du poste PSEM (Poste Sous Enveloppe Métallique) de la centrale nucléaire de Penly, en Seine-Maritime. Les interventions coordonnées des équipes EMSP et GdP (Groupement de Postes) ont permis de sécuriser l’évacuation de la production du groupe 2 de cette centrale, sans impact pour le client.

 

 

Le compartiment du poste PSEM de la centrale nucléaire de Penly.

 

 

Comment se déroule le travail avec votre équipe en cette période de crise ?

Le Centre de Maintenance de Nanterre a mis en place des comités hebdomadaires Covid-19 afin de garder le lien avec les différentes directions des GMR.

L’objectif est de maintenir dans la durée notre activité d’opérateur d’importance vitale et d’assurer l’alimentation électrique du pays en nous appuyant sur le Plan de Continuité d’Activité de RTE, avec comme première exigence la protection des salariés.

Nous recevons par e-mail chaque semaine des informations de la Permanence Nationale Covid-19 que nous diffusons aux équipes, comme les fiches pratiques : fiche Symptômes, fiche Chantiers, fiche Port du masque… disponibles aussi sur l’espace Infos Coronavirus de l’intranet. Toutes les consignes sont partagées avec les managers de proximité de chaque équipe et le référent sécurité du GMR, qui peuvent faire appel à cette cellule de crise en cas de difficulté.

Nous pouvons également compter sur nos collègues de l’équipe Appui, qui travaillent avec la DIL (Direction de l’Immobilier et de la Logistique). Ils réalisent un travail formidable pour nous permettre de remplir nos missions sans prendre de risques.

 

Le Plan de Continuité d’Activité de RTE a été mis en place il y a plus d’un mois. Pouvez-vous dresser un premier bilan ?

Toutes les activités ont été repensées à la suite de la mise en place du PCA, le 16 mars dernier, avec comme ligne de conduite constante : assurer la sécurité des salariés par le respect strict des gestes barrières et réaliser les activités de nature à fiabiliser et à sécuriser le réseau dans la durée.

Cette priorisation est effectuée en lien avec les métiers de l’Exploitation et de l’Ingénierie en fonction de la spécificité et des enjeux du territoire concerné. Depuis le début de cette crise, les équipes ont toutes été pleinement engagées pour accomplir leur mission de service public en continuant à intervenir sur les chantiers prioritaires.

Je travaille à la Maintenance depuis un an. Le sens du devoir de nos collaborateurs est exemplaire. Même s’ils ne sont pas en première ligne comme le personnel soignant, ils interviennent au quotidien pour préserver le réseau électrique. Malgré la distance imposée par la situation, les équipes sont plus soudées que jamais. Chacun est attentif à la sécurité de l’autre et à la continuité de l’activité de l’entreprise essentielle au fonctionnement du pays.

 

L'EMSP au poste de Barnabos (commune de Bertrimont en Seine-Maritime).