Vignette
Image
actu corepem
En-tete
Image
actu corepem

RTE et le COREPEM : une relation de confiance depuis la genèse du projet

Energies renouvelables
Territoires
Saint-Nazaire
arrow
Depuis l’automne 2019, les travaux de raccordement du parc éolien en mer de Saint-Nazaire ont démarré, à terre comme en mer. L’installation du 2nd câble sous-marin en ce moment-même au large de Saint-Nazaire est l’occasion de revenir sur la relation de confiance qui s’est créée entre RTE et le comité des pêches régional des Pays de la Loire.
Paragraphes

« Depuis 2011, la relation de qualité de RTE avec le COREPEM a permis de construire avec le monde de la pêche professionnelle le projet de raccordement de Saint-Nazaire, et de retenir les solutions techniques les mieux adaptées à la poursuite des usages de la pêche », explique Hervé Macé, directeur du projet de raccordement du parc éolien en mer.
Le raccordement électrique du parc éolien en mer de Saint-Nazaire consiste en la création d’une double liaison sous-marine sur une distance de 33 kms (entre la plage de la Courance et le parc éolien en mer) puis souterraine (27 km), ainsi que la construction d’un poste électrique à Prinquiau. Le premier câble sous-marin à 225 000 volts a été installé au mois d’août 2020 (+ lien vers news publiée à ce moment-là). Depuis lundi 14 septembre, le navire câblier procède à l’installation et au déroulage du second câble sous-marin. Cette opération devrait durer entre 3 et 4 semaines. 

Dans le cadre de ces travaux maritimes et de leur impact sur les usages en mer, un travail de concert a été réalisé avec le COREPEM pour répondre aux différents enjeux : maintien des activités de pêche durant les travaux et après l’installation des câbles sous-marins ; partage sur le planning du projet ; etc…
« Le COREPEM a mis à disposition durant toutes ces années son expertise et a apprécié la manière dont RTE a été à l’écoute des pêcheurs professionnels en construisant un projet qui permet de maintenir les usages en mer, qui était la demande principale formulée dès le début » explique Ion Tillier, chargé de mission au COREPEM.

L’installation des deux câbles, respectivement début août et mi-septembre, ont ainsi fait l’objet de nombreux échanges entre RTE et le COREPEM. L’objectif ? Trouver une solution co-construite pour limiter la gêne occasionnée aux activités de pêche. Comment ? En séquençant les restrictions en 3 secteurs distincts (d’environ 11 kms chacun) pour un  maintien des activités de pêche tout en garantissant un haut niveau de sécurité, avec une reprise des activités de pêche rapidement.

Enfin, lors des opérations en mer, RTE communique quotidiennement aux pêcheurs sur l’avancée des travaux (avec une visibilité à 72 heures), et sur les modifications d’usages maritimes associées. Par ailleurs, suite à la campagne d’installation du premier câble en août, un retour d’expérience a été organisé entre RTE et le COREPEM. Ce dernier s’est déclaré « très satisfait du déroulé des opérations en mer et des liens resserrés et quotidiens entre RTE et les pêcheurs en cette période de travaux. » précise Ion Tillier.


« Cette relation privilégiée avec le COREPEM nous a permis de mieux comprendre les enjeux liés à leurs activités tout en co-construisant le projet de raccordement du parc éolien en mer », conclut Christian Corallo, responsable de la Concertation. 
 

Channel

Contacts - Ouest

Raphaëlle VEYSSIERE

Ouest