Vignette
Image
paysage
En-tete
Image
paysage

Savoie-Piémont : Démarrage des essais en usine

Interconnexion
arrow
La mise en service de la future liaison électrique entre la France et l’Italie est naturellement soumise à la validation d’un certain nombre de phases d’essais en usine et sur site.
Paragraphes

La première phase d’essais du système de contrôle commande, initialement prévue au dernier trimestre 2020 dans les locaux anglais de General Electric à Stafford, a dû être repensée en raison de la crise sanitaire de la Covid19 compliquant les déplacements. « Pour limiter les décalages de planning, nous avons dû imaginer une procédure de validation à distance, explique Stéphane Courtemanche, coordinateur technique de la station de conversion HVDC RTE. Nous avons donc créé une plateforme informatique dans nos locaux lyonnais. Cette plateforme informatique nous permettra, grâce à des logiciels sécurisés d’accès à distance, de suivre en direct et d’agir sur le contrôle commande situé en Angleterre. Nos collègues italiens de TERNA ont mis en place un système similaire » détaille-t-il.

250 scénarios
seront validés par les services de RTE

Les essais seront menés à deux niveaux. Le premier niveau, dit fonctionnel, porte sur les fonctions du contrôle commande à proprement parler. Le second niveau est dynamique et a vocation à tester le comportement du contrôle commande de la future liaison HVDC insérée dans les réseaux électriques face à de potentiels aléas. 
« Avec le constructeur, nous avons défini différents scénarios d’aléas. L’objectif de cette phase d’essais en usine est de valider le comportement de la liaison HVDC dans ces cas particuliers pour garantir le fonctionnement des réseaux électriques de nos deux pays. Il s’agit de s’assurer que le contrôle commande remplira parfaitement son rôle. » 

Cette première phase de tests constitue une étape cruciale du projet à laquelle des représentants de tous les métiers de RTE participent. « Nous avons organisé des binômes par type de fonctions afin de pouvoir valider immédiatement les résultats obtenus. C’est une étape indispensable pour sécuriser le fonctionnement de la liaison. » 

Dès le mois de janvier et durant six semaines, pas moins de 250 scénarios seront validés par les services de RTE.