Chargé d'études : Quel rôle économiquement pertinent pour les différents vecteurs dans la neutralité carbone - F/H

Stage
Economie prospective et transparence
Ile de France
Master 2 ou diplômé d'école
St-22-1232
arrow

Présentation de RTE

RTE, gestionnaire du réseau de transport d’électricité français, assure une mission de service public : garantir l’alimentation en électricité à tout moment et avec la même qualité de service sur le territoire national grâce à la mobilisation de ses 9500 salariés. RTE gère en temps réel les flux électriques et l'équilibre entre la production et la consommation. RTE maintient et développe le réseau haute et très haute tension (de 63 000 à 400 000 volts) qui compte plus de 100 000 kilomètres de lignes aériennes, plus de 6 000 kilomètres de lignes souterraines, 2 800 postes électriques en exploitation ou co-exploitation et 51 lignes transfrontalières. Le réseau français, qui est le plus étendu d’Europe, est interconnecté avec 33 pays. En tant qu’opérateur industriel de la transition énergétique, RTE optimise et transforme son réseau pour raccorder les installations de production d’électricité quels que soient les choix énergétiques futurs. RTE, par son expertise et ses rapports, éclaire les choix des pouvoirs publics.

Description de l'offre

Lieu : La défense

Durée et/ou période du stage : 6 mois à partir d'avril 2023

 

 

Contexte :

Dans la plupart des scénarios de transition énergétique en Europe et dans le monde, la sortie des énergies fossiles passe par une bascule de nombreux usages vers l’électricité (véhicules légers, chauffage des bâtiments, certains segments de la chaleur industrielle, etc.). Néanmoins, certains secteurs sont considérés comme difficiles à électrifier. C’est le cas de certains segments de la mobilité lourde, l’aviation et certains segments industriels. Pour ces segments, le recours à l’hydrogène produit par électrolyse ou le biométhane constitue une solution.

Bien que les différents scénarios publics de transition énergétique présentent des points communs en matière d’évolution du rôle des différents vecteurs dans les usages (p.e. fort développement de l’électrification), le rôle précis de chaque vecteur dans la consommation finale peut différer sensiblement. Le rôle des différents vecteurs dans la consommation finale fait l’objet de nombreux débats et présente des enjeux économiques, industriels et sociétaux importants. RTE est appelé à contribuer à éclairer ces débats, dans la lignée des travaux sur les futurs énergétiques.

 

Objectifs : 

Afin d’éclairer les débats sur le rôle des différents vecteurs énergétiques, et notamment celui sur le rôle de l’hydrogène, RTE est amené à évaluer les enjeux économiques associés au rôle des différents vecteurs dans les différents usages énergétiques finaux. L’objectif du stage est de mener cette analyse économique. Elle repose sur trois étapes :

  • Documenter de façon détaillée les solutions techniques de décarbonation possibles dans les différents secteurs où le recours à l’électricité n’est pas une certitude et où certains scénarios envisagent un recours à l’hydrogène

Dans les différents segments, cette étape consistera à lister les technologies possibles, les décrire, identifier leur niveau de maturité, leur place dans les différents scénarios publics et documenter leurs caractéristiques technico-économiques (consommation énergétiques, coûts d’investissement et de fonctionnement, etc.), sur la base d’une revue de littérature.

Cette étape servira à la construction de scénarios différenciés sur le rôle des vecteurs et au chiffrage économique des différents scénarios

  • Construire des scénarios comparables en termes d’émissions de GES mais se différenciant sur le rôle des vecteurs dans les usages finaux, en créant notamment un scénario avec un rôle accru pour l’hydrogène

Il s’agira de construire un ou plusieurs scénarios alternatifs au scénario de référence des Futurs énergétiques 2050, tout en tenant compte des éventuelles contraintes de gisement sur certains ressources (biomasse, biométhane).

  • Effectuer un chiffrage économique d’ensemble des scénarios

Cette étape consistera à évaluer d’une part les besoins en énergie primaire propres à chaque scénario et chiffrer économiquement les coûts en intégrant l’ensemble des composantes, y compris les coûts « à l’aval », c’est-à-dire les coûts des dispositifs chez les consommateurs (coût des véhicules, des installations de chauffage, etc…).

Cette étape nécessitera la simulation du fonctionnement du système électrique pour évaluer les coûts associés (qui dépendent des niveaux de consommation d’électricité et des usages de l’électricité, dont les profils de consommation sont très différents).

 

Le/la stagiaire sera intégré(e) au sein du pôle Etudes Economiques et Environnement de la Direction Economie du Système Electrique, au. Tout au long de ses travaux, le/la stagiaire collaborera avec d’autres personnes/entités travaillant (i) sur certains secteurs énergétiques (notamment transport et industrie) et (ii) les personnes en charge de la modélisation et l’évaluation des coûts du système électrique.

Profil recherché

Profil recherché

L’étudiant(e) retenu(e) devra disposer d’une culture des enjeux énergétique et de compétences en économie, ainsi que de compétences en analyse de données pour réaliser l’analyse des résultats. L’étudiant(e) devra être rigoureux et disposer d’une bonne capacité d’analyse des documents et de restitution et de synthèse des à l’écrit et à l’oral. L’étudiant(e) retenu(e) devra savoir faire preuve d’autonomie, d’organisation pour faire avancer son sujet (organisation de point, compte-rendu, etc.) et un esprit d’initiative.

RTE conduit une politique active en faveur de l'égalité des chances des personnes handicapées, par son accord du 4 mars 2021, l'entreprise réaffirme son engagement. Si vous êtes dans cette situation, n'hésitez pas à nous faire part de vos éventuels besoins spécifiques afin que nous puissions les prendre en compte.

Les défis que relève RTE vous motivent ?