Bilan électrique français 2019

12-02-2020

Une consommation en baisse depuis 10 ans

Une production particulièrement décarbonée grâce au recul du charbon

En 2019, la consommation d’électricité française a atteint son plus bas niveau depuis 10 ans avec 473 TWh.

La production d’électricité poursuit sa décarbonation (-6% d’émissions de CO2), malgré une baisse des productions d’origine hydraulique et nucléaire. Cette baisse des émissions de CO2 s’explique par un net recul de la production thermique à partir de combustible charbon ainsi que par une production d’électricité d’origine éolienne et solaire en hausse.

Conformément aux prévisions de RTE présentées dans ses bilans prévisionnels[1], la consommation française d’électricité est stable ou en baisse depuis 2010.

Avec 473 TWh consommés en 2019, la consommation d’électricité française, corrigée de l’aléa météorologique, connait un léger recul (-0,5%) et se situe à son plus bas niveau depuis 10 ans.

Ce recul de la consommation s’explique par les efforts engagés en matière d’efficacité énergétique et la tertiarisation de l’économie.

 

L’année 2019 est également marquée par une baisse de la production d’électricité de 2% par rapport à 2018 (537,7TWh produits en France), due à :

-      Une production d’électricité d’origine nucléaire en baisse de 3,5% du fait d’une moins bonne disponibilité du parc ;

-      Une production hydraulique en retrait de 12,1% en raison de conditions météorologiques défavorables ;

-      Un net recul de la production d’électricité à partir de charbon (-71,9%).

La hausse des productions d’origines éolienne (+21,2%) et solaire (+7,8%), associée au recul de la production thermique à partir de combustible charbon au profit du gaz (+24%), a entraîné une nouvelle baisse des émissions de CO2 (-6%). Celles-ci se situent désormais à un niveau proche de celui de 2015, niveau le plus bas depuis 5 ans.

 

Malgré le recul de sa production, la France reste le premier exportateur européen en 2019 : 84 TWh ont ainsi été exportés contre 28,3 TWh importés.

 

Pour contribuer à la réussite de la transition énergétique, RTE continue d’adapter et de sécuriser le réseau électrique. Avec 1 456 M€ d’investissement, 2019 a été marquée par les travaux sur les interconnexions avec l’Angleterre et l’Italie (IFA 2 et Savoie-Piémont), la sécurisation de l’alimentation électrique des Hauts-de-France avec les travaux d’Avelin-Gavrelle ainsi que le lancement des travaux de raccordement du premier parc éolien en mer de St Nazaire (Loire Atlantique). Avec 213 kilomètres de lignes souterraines construites et 128 kilomètres de lignes aériennes supprimées, le réseau comprend désormais 105 942 kilomètres de lignes électriques.

Vous pouvez également consulter la synthèse du bilan

Vous avez également la possibilité de consulter le communiqué de presse en rapport avec le bilan électrique 2019. 

Découvrez également

Actualite

La sécurité d’approvisionnement en électricité 2019-2025 : Une période charnière pour le système électrique français, en pleine dynamique de transition énergétique.

Mercredi 20 novembre 2019, RTE, Réseau de Transport d’Electricité, publie son diagnostic sur la sécurité d’approvisionnement en électricité de la France, à l’horizon 2025.
Article

Votre parcours chez RTE

Vous êtes jeunes diplômés, étudiants ou professionnels expérimentés? RTE offre un large éventail de métiers et de parcours professionnels. Pour les découvrir c'est ici !
Actualite

RTE fait évoluer ses relations médias en lançant sa newsroom

L'espace média de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) met à disposition toutes les actualités de l’entreprise, ses communiqués de presse et ses documents de référence (Bilans prévisionnels, bilans électriques…) mais également la biographie de ses dirigeants ainsi qu’une médiathèque permettant de télécharger des photos, des vidéos ou des iconographies.