Energies Marines renouvelables : trois mesures concrètes

23-01-2019

RTE a pour mission de créer les infrastructures nécessaires pour que le consommateur puisse bénéficier au meilleur coût, de l’énergie produite par des parcs éoliens en mer. Nous permettrons ainsi à la France de tirer profit de tout le potentiel de cette énergie. Fin novembre, à l’occasion du Comité Interministériel de la mer (CIMER), nous avons présenté 3 mesures concrètes pour favoriser le développement des énergies marines renouvelables. Explications.

Ces mesures visent à prolonger en mer le réseau électrique actuel (terrestre).

Il s’agit de connecter entre eux les parcs éoliens et d’acheminer l’électricité produite en mer vers le continent afin qu’elle puisse être consommée partout en France. Sans réseau électrique, pas de transition énergétique possible.

1. Créer des HUBS en mer

Pour favoriser l’accueil des futurs projets d’énergies marines renouvelables, RTE propose de mutualiser les infrastructures du réseau électrique en mer via une solution innovante : les HUBS de raccordement.

Le Hub de raccordement, permettra, grâce à la planification du développement des énergies marines renouvelables, de mutualiser les infrastructures, de réduire les coûts, les délais, l’impact sur l’environnement et de favoriser la coexistence des usages de la mer.

1 eolienne = 1 parc 1 eolienne = 1 parc

Pour un même volume de production d’électricité, la création de Hubs de raccordement (plateforme en mer et câbles de raccordement) permet de réels gains financiers, tout en réduisant l’empreinte environnementale des nouveaux ouvrages.

 

2. Anticiper avec un plan de développement des zones EMR

Pour anticiper et planifier ce réseau, RTE souhaite mettre en place un plan de développement des zones EMR : une planification conjointe du réseau et de la production en mer comme à terre.

L’anticipation des besoins de développement du réseau de transport d’électricité, en mer comme à terre, est une des conditions de réussite d’un développement ambitieux des EMR en France en termes économique, environnemental et sociétal.

En effet, la planification conjointe de la production et du réseau permet de mutualiser les infrastructures et donc d’en réduire les coûts et les impacts.

RTE a ainsi décidé de produire pour la première fois, dans son schéma décennal de développement du réseau 2018, un volet EMR avec un éclairage sur l’impact financier du développement des EMR sur le réseau public de transport d’électricité.

Le futur « plan de développement des EMR », préparé par RTE en concertation avec l’État, le régulateur et les acteurs maritimes, contribuera à identifier les zones les plus favorables pour le développement des énergies marines renouvelables.

3. Transformer les postes électriques en mer en véritable plateformes multi-usages

RTE prépare les plateformes multi-usages en mer de demain pour accueillir de nouveaux services qui favorisent l’innovation, l’expérimentation et les connaissances environnementales en co-construction avec les territoires et les parties prenantes.

Ces plateformes pourront accueillir des services divers, tels que des stations scientifiques pour des études environnementales, le développement de télécommunications ou l’accueil d’expérimentations répondant aux besoins des acteurs et politiques publiques. Elles feront l’objet d’une co-construction avec les territoires et les parties prenantes concernés pour favoriser la coexistence des usages en mer.

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Article

Votre parcours chez RTE

Vous êtes jeunes diplômés, étudiants ou professionnels expérimentés? RTE offre un large éventail de métiers et de parcours professionnels. Pour les découvrir c'est ici !
Actualite

Plongez au cœur du Voyage Électrique !

Découvrez les projets qui ont marqué RTE en 2017 à travers Le Voyage Électrique, plateforme interactive du rapport d’activité !