Hautes-Alpes : Un réseau rénové dans le respect de l’environnement

19-05-2017

Dans le nord des Hautes-Alpes, RTE a engagé l’indispensable modernisation de son réseau électrique. Un chantier de grande ampleur mené en tenant compte des spécificités du territoire, assorti d’engagements pour préserver l’environnement et la biodiversité.

                                       

 

                                  

 

 

 

 

 

 

Construit dans les années 30, le réseau électrique à haute-tension de vallée de la Haute-Durance avait grand besoin d’une cure de jouvence. Pour ce faire, RTE a commencé à travailler sur ce projet en 2008, dans un dialogue constant avec les collectivités locales, les services de l’Etat, les associations environnementales et le monde économique. Objectif : garantir la sécurité d’alimentation du territoire pour accompagner son développement futur, tout en tenant compte de son extraordinaire richesse écologique. Le programme, adopté après plusieurs années de concertation avec l’ensemble des parties prenantes, permet de concilier au mieux les attentes des acteurs économiques, des associations et des habitants. Notamment pour préserver l’environnement, les paysages et la biodiversité de cet espace naturel hors du commun.
 

De nombreuses lignes mises en souterrain
Dans cette optique, les travaux, engagés fin 2014, consistent notamment à construire de nouvelles liaisons souterraines et à démonter les anciennes lignes devenues inutiles. Fin 2016, la nouvelle liaison souterraine reliant les postes de Briançon et Serre-Barbin (commune de Le Monêtier-les-Bains) a ainsi été mise en service. Depuis la sortie de l’hiver, les travaux en début d’année, avec notamment l’ouverture du chantier d’une nouvelle liaison souterraine entre Villard St Pancrace et Le Monêtier-les-Bains, au sein du domaine de Serre-Chevalier. « D’ici cet été, nous devrions achever celui de la liaison souterraine Argentière-Mont-Dauphin, affirme Laurence Lessard, en charge de ce projet à RTE. Dans la foulée, le tronçon aérien équivalent, devenu inutile, sera effacé du paysage. »
 

------------------------------------------------------------------------
206 km
C’est la longueur totale des lignes aériennes qui vont être démontées par RTE dans le cadre du programme Haute-Durance. A l’issue des travaux, le réseau aérien dans la vallée aura ainsi été réduit de moitié (356 pylônes au lieu de 670 actuellement).
------------------------------------------------------------------------

Une insertion paysagère soignée
Grâce à la mise en souterrain de 100 km de liaisons et au démontage de 206 km de lignes aériennes, le programme Haute-Durance va ainsi permettre de dégager les plus beaux sites du territoire – totalement pour la rive ouest du lac de Serre-Ponçon ainsi que les cols du Lautaret et du Galibier et le belvédère du Pelvoux, et notablement aux abords des sites classés d’Embrun et de Mont-Dauphin. Pour les 100 km de lignes aériennes à reconstruire qui ne pouvaient pas être enterrées, RTE a prêté un soin tout particulier à l’insertion paysagère de ses ouvrages. Les nouveaux pylônes des lignes à 225 000 volts sont pour la plupart placés à flanc de montagne, et seront intégrés dans la forêt dès la végétation de retour. En l’absence d’écran végétal, c’est un pylône architecturé développé spécifiquement pour ce projet qui est généralement installé. RTE s’est également engagé à peindre jusqu’à 50 % des pylônes installés d’ici fin 2018 pour qu’ils se fondent encore plus rapidement dans les zones boisées.

Réduire au minimum l’empreinte écologique
En parallèle, tout est fait pour réduire l'empreinte écologique de ce projet. Si le plus gros de la tâche a constitué à définir les tracés les moins impactants, validés lors de la concertation, durant le chantier, de nombreuses mesures sont destinées à éviter des atteintes à l’environnement. Pour l’accompagner dans cette démarche, RTE a fait appel aux services d’un cabinet spécialisé, ECO-MED(voir interview ci-après). «  Nous sommes organisés pour limiter au minimum notre impact sur la faune et la flore, assure Laurence Lessard. Quitte à mettre à l’arrêt le chantier durant les périodes de reproduction de certaines espèces protégées d’oiseaux, comme c’est le cas actuellement avec l’arrivée d’un nouveau couple de Circaete Jean-le-Blanc au-dessus d’Embrun. » Après les travaux, la végétation dans les couloirs de lignes repoussera naturellement et sera entretenue de façon « douce ». Et dans certains secteurs, des essences locales en voie de disparition seront replantées pour constituer des corridors écologiques, réserves de biodiversité, dans le cadre du programme européen « Life Biodiversité ».

Plus de 200 km de lignes aériennes démontés
Au total, le programme de rénovation du réseau électrique de la Haute-Durance va se traduire par le le démontage de plus de 200 kilomètres de lignes aériennes existantes. D’ici à fin 2020, grâce à la construction de 100 kilomètres de liaisons souterraines. Le réseau aérien dans la vallée aura ainsi été réduit de moitié (356 pylônes au lieu de 670 actuellement). « La fin de cette vaste opération de rénovation est programmée courant 2021, rappelle Laurence Lessard. A cette date, le territoire bénéficiera d’une alimentation électrique lui donnant les moyens de son développement, avec un réseau aérien diminué de moitié et éloigné des zones d’habitation. »

Pour en savoir plus sur ce programme de rénovation, rendez-vous sur www.hautedurance.fr

 

Un impact économique positif pour le territoire

RTE s’est attaché à ce que la mise en œuvre du programme se traduise par des retombées économiques pour le territoire. Lancé conjointement par la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) des Hautes-Alpes et RTE, le comité Haute-Durance Initiative a pour but de faciliter l’accès des entreprises locales aux différents marchés, avec des effets significatifs sur l’emploi. Selon les audits de la CCI, près de 20 millions d’euros ont ainsi profité directement aux entreprises du département depuis le début du chantier (sous-traitance, achats fournisseurs, location, emplois, restauration, hébergement…).

A ceci s’ajoutent les projets portés par le Plan d’accompagnement de projets (PAP), un dispositif qui accompagne toute construction de nouvelle ligne aérienne. A ce jour, quatorze projets d’intérêt général ont été validés pour différentes communes ou associations concernées par le chantier, pour un montant total avoisinant 4,6 millions d’euros (la part du financement PAP étant de 1,5 M€). A noter que le programme Haute-Durance est aussi associé à une expérimentation lancée par RTE en matière de financement participatif (voir article publié sur RTE & Vous à ce sujet).
Communiqué de presse : Retombées économiques de RTE au trimestre 4

- INTERVIEW -
Un suivi écologique spécifique pour Haute-Durance

Depuis 2008, ECO-MED Ecologie & Médiation accompagne RTE dans la mise en œuvre du programme Haute-Durance. Ce bureau d’études naturalistes, qui accompagne les acteurs de l’aménagement du territoire dans la prise en compte des enjeux environnementaux ou du patrimoine naturel, est composé d’experts naturalistes tels que des écologues, des botanistes, des ornithologues... Entretien avec Laureen Keller, l’une des écologues chargés du suivi du programme de RTE.

RTE -  Quelle est la nature de votre intervention dans le cadre du programme de rénovation du réseau électrique de la Haute-Durance ?
LK - Nous accompagnons RTE depuis 2008 sur l’ensemble des étapes du projet. En amont, nous avons réalisé de nombreuses études afin d’identifier les enjeux écologiques. Cela a été un travail colossal ! Nos spécialistes ont passé 582 jours et 199 nuits sur le terrain pour faire un inventaire très poussé de tous les groupes biologiques : flore, habitats naturels, invertébrés, oiseaux, amphibiens, reptiles et mammifères. Cette analyse a permis de définir les tracés actuels du nouveau réseau, dit « de moindre impact », en limitant les conséquences sur les 174 espèces protégées identifiées.

RTE -  Et aujourd’hui, quel est votre rôle ?
LK - Depuis 2014, nous sommes entrés dans la phase des travaux. Nos missions principales consistent à matérialiser les enjeux écologiques à l’échelle de chaque chantier, à informer les entreprises missionnées, et à contrôler le respect des engagements pris par RTE. Ce contrôle s’exerce au travers d’un comité de suivi sous l’égide du Préfet, qui réunit les services de l’Etat, le Centre Régional de la Propriété Forestière, la Ligue de protection des oiseaux, l’association Arnica Montana, le Parc National des Ecrins, le Centre de soin de la faune sauvage, etc. Nous sommes aussi associés, de façon très opérationnelle, à la préparation des chantiers et à la sensibilisation des entreprises qui y interviennent. Ce suivi s’exerce également au travers d’audits inopinés sur les zones de chantier, afin de vérifier que les mesures appropriées ont été prises et sont respectées. L’expertise d’un cabinet d’écologue reste indispensable, y compris au-delà des travaux proprement dit.

RTE - C’est-à-dire ?
LK - Une fois les travaux achevés, la mission des écologues se poursuivra afin de suivre les nombreuses mesures compensatoires décidées en concertation avec les acteurs locaux. Ces dernières visent à favoriser le développement à long terme d’espèces pouvant être impactées par le projet. Elles couvrent près de 100 hectares et concernent différents types de milieux, de faunes et de flores. La réussite de ces actions fera l’objet d’un suivi pouvant aller jusqu’à 30 ans. Au-delà des compensations écologiques sur lesquelles nous apportons notre expertise, d’autres mesures ont vocation à compenser les 7 hectares de forêts défrichées par plusieurs actions en faveur du couvert forestier sur plus 36 hectares, en coordination avec l’Office National des forêts et le Centre Régional de la Propriété forestière. Dans ce cadre, les premiers reboisements seront organisés dès la fin de l’année.

 

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Article

Votre parcours chez RTE

Vous êtes jeunes diplômés, étudiants ou professionnels expérimentés? RTE offre un large éventail de métiers et de parcours professionnels. Pour les découvrir c'est ici !
Actualite

Plongez au cœur du Voyage Électrique !

Découvrez les projets qui ont marqué RTE en 2017 à travers Le Voyage Électrique, plateforme interactive du rapport d’activité !