L’alimentation électrique de la France assurée en cas d’été caniculaire

06-06-2014

Sur la base de la prévision de consommation établie par RTE et de la disponibilité de la production annoncée par les producteurs, l’analyse de RTE révèle que la France ne devrait pas manquer d’électricité durant l’ensemble de l’été 2014, y compris en cas d’épisode caniculaire.

La consommation électrique française devrait être stable durant l’été 2014 par rapport à l’été 2013, selon les études menées par RTE. La baisse prévisionnelle de la disponibilité du parc de production français, par rapport à l’été 2013, essentiellement liée aux opérations de maintenance, ne remettra pas en question l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité. Parmi les moyens de production disponibles, le développement de l’éolien et du photovoltaïque conduit à une augmentation respective moyenne de la disponibilité de ces filières de 100 MW et 500 MW, par rapport à l’été 2013. La forte capacité de production d’Energie renouvelable (ENR) disponible cet été en Europe pourrait solliciter fortement les interconnexions françaises durant les creux de consommation de l’après-midi et de la nuit.

En cas d’épisode de canicule caractérisé par des températures supérieures de 7°C aux températures de référence pendant plusieurs jours, l’analyse de RTE indique qu’aucun  recours à un approvisionnement en provenance des pays voisins ne serait nécessaire pour cet été, le système électrique français conservant un potentiel d’exportation durant toute la période. Les investissements importants réalisés par RTE ces dernières années pour renforcer le réseau contribuent à augmenter le niveau de sécurité du système électrique français. Des conditions particulières (orages saisonniers, incendies,…) rendent toutefois possibles des coupures locales et exceptionnelles d’électricité

La consommation enregistrée en France en période estivale est inférieure à celle enregistrée en hiver, période de pointe de la consommation électrique. Cependant, des épisodes de forte chaleur et de sécheresse peuvent entraîner des baisses de production pour respecter les exigences environnementales en vigueur sur les sites de production. Le développement des usages de ventilation et de climatisation conduit, par ailleurs, à un surcroît de consommation électrique. En été, la consommation augmente de 500 MW par degré supplémentaire à la pointe journalière, soit l’équivalent de la consommation d’une ville comme Nantes et son agglomération. La conjugaison de ces deux phénomènes, observée  notamment durant les étés 2003 et 2006, nécessite une attention particulière, pour identifier les périodes éventuelles de tension et  anticiper les solutions à mettre en place pour éviter toute rupture de l’approvisionnement en électricité.

Depuis 2004, RTE publie les prévisions de la consommation française d'électricité quotidiennes, estivales, hivernales, annuelles et décennales pour contribuer à assurer en permanence l’équilibre offre-demande et apporter l’éclairage indispensable aux décisions économiques et stratégiques en matière de politique énergétique.

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Article

Votre parcours chez RTE

Vous êtes jeunes diplômés, étudiants ou professionnels expérimentés? RTE offre un large éventail de métiers et de parcours professionnels. Pour les découvrir c'est ici !
Actualite

Plongez au cœur du Voyage Électrique !

Découvrez les projets qui ont marqué RTE en 2017 à travers Le Voyage Électrique, plateforme interactive du rapport d’activité !