La « french touch » s’impose en Uruguay

15-05-2018

L’approche française en matière de travaux sous tension a convaincu les dirigeants du gestionnaire de réseau uruguayen UTE. Un transfert de compétences piloté par RTE International.

En 2017, des experts de RTE ont été mandatés pour réaliser une étude sur les surtensions affectant le réseau de transport d’UTE (Usinas y Transmisiones Eléctricas, lien ci-dessous). Objectif : identifier des solutions pour maitriser ces surtensions, les modéliser, et ainsi valider la possibilité d’intervenir en travaux sous tension (TST). Le succès de cette première mission a débouché sur un nouveau contrat, qui vient tout juste d’être signé. Durant trois ans, les experts de RTE vont former les équipes d’UTE aux TST « à la française », seule méthode permettant des interventions en cas de tension variable. Une prestation assurée par l’intermédiaire d’EDF International Networks, et pilotée par​ RTE International.

Une méthode qui offre davantage de souplesse

« UTE utilisait jusqu’à présent la méthode américaine, basée sur des modes opératoires “figés” correspondant à une situation donnée, explique Franck Galant, directeur de projets et de développement à RTE International. Cette méthode a fait ses preuves, mais elle offre infiniment moins de souplesse que l’approche mise au point et développée par le Serect. » Les TST à la française donnent en effet la possibilité, grâce aux études réalisées avant chaque intervention, d’inventer des solutions pour adapter les modes opératoires à chaque situation. Une agilité qui permet de travailler quel que soit le niveau de tension de l’ouvrage (de 150 à 500 kV pour ce qui concerne le réseau uruguayen), et même en cas de surtensions.

Une première collaboration prometteuse

Une quinzaine d’experts RTE vont être mobilisés durant trois ans pour former les opérateurs d’UTE. A l’issue de cette formation, très complète, deux équipes lignes TST seront constituées par le GRT uruguayen. « Disposer de ce savoir-faire est un enjeu important pour gérer leurs contraintes d’exploitation et permettre l’insertion des énergies renouvelables« , précise Franck Galant. Pour RTE International, ce premier contrat pourrait déboucher vers d’autres collaborations, que ce soit pour former d’autres équipes ou pour accompagner UTE dans l’évolution de ses méthodes de maintenance lignes et postes.

750 000 euros, c'est le montant du contrat conclu par RTE international afin d'assurer ce transfert de savoir-faire en matière de TST.

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Article

Votre parcours chez RTE

Vous êtes jeunes diplômés, étudiants ou professionnels expérimentés? RTE offre un large éventail de métiers et de parcours professionnels. Pour les découvrir c'est ici !
Actualite

Plongez au cœur du Voyage Électrique !

Découvrez les projets qui ont marqué RTE en 2017 à travers Le Voyage Électrique, plateforme interactive du rapport d’activité !