Bilans prévisionnels

Bilan prévisionnel

Pour comprendre

Conformément aux dispositions prévues par la loi, le diagnostic annuel de RTE sur la sécurité d’approvisionnement en électricité, appelé également « bilan prévisionnel pluriannuel », a pour objectif d’identifier les risques de déséquilibre entre les besoins de la France métropolitaine continentale et l'offre d'électricité disponible pour les satisfaire. Il couvre, en alternance, une période de 5 ou de 15 ans. Il est établi en concertation avec l’ensemble des acteurs du secteur (producteurs, fournisseurs, distributeurs d’électricité et de gaz, ONG, organisations professionnelles, universitaires et think-tanks, institutions).

La transition vers un hydrogène bas carbone- Janvier 2020 : 

RTE publie ce jour l’étude « la transition vers un hydrogène bas carbone ». (cliquez ici)

 

Dans le prolongement du bilan prévisionnel 2 et de l’analyse sur la mobilité électrique, cette étude est destinée à alimenter le débat public sur le déploiement de l’hydrogène bas carbone. Etablie en concertation avec l’ensemble des acteurs du secteur (acteurs de l’énergie, ONG, associations professionnelles), elle liste les enjeux du développement de la production d’hydrogène par électrolyse pour le système électrique.

L’étude confirme l’intérêt du développement de l’hydrogène bas carbone pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’économie française, notamment dans le secteur de l’industrie et celui des transports.

D’ici 2035 :

- La consommation d’électricité consacrée à produire de l’hydrogène bas carbone pourrait s’élever à 30 TWh par an

- Au regard du développement des énergies renouvelables prévu par la PPE à cet horizon, ce volume pourra être absorbé par le système électrique

- L’hydrogène d’origine fossile utilisé dans l’industrie serait alors en partie remplacé par des solutions bas-carbone, permettant de réduire les émissions de 6 millions de tonnes par an, en France, soit l’équivalent de la fermeture des dernières centrales au charbon.

 

A plus long terme (au-delà de la PPE) :

- L’hydrogène peut offrir une solution de stockage complémentaire au système électrique, notamment dans des scénarios à fort développement de l’énergie éolienne ou solaire

      - Ces scénarios 100% renouvelables font actuellement l’objet d’études en concertation avec les acteurs.

Bilan Prévisionnel 2019 : analyse moyen terme 2019-2025

L’édition 2019 du Bilan prévisionnel vise à actualiser le diagnostic sur l’évolution de l’équilibre offre-demande d’électricité à un horizon de 5 ans. Elle s’appuie sur les dernières informations et décisions concernant l’évolution de la consommation et du parc de production.

A l’horizon 2025, RTE prévoit que la transition énergétique s’accélère et que le système électrique français entre dans une période charnière marquée par une forte diversification et une décarbonation du mix électrique : accélération du rythme de développement des énergies renouvelables, fermeture de 5 GW de capacités de production – 1,8 GW de nucléaire (Centrale de Fessenheim) et 3 GW de centrales au charbon (Saint-Avold, Gardanne, Le Havre et Cordemais)- et du retard pris dans la mise en service du réacteur EPR de Flamanville. La consommation reste, quant à elle, stable.

 

RTE identifie une dynamique en trois périodes :

2019-2022 : Un système électrique ajusté au plus près des besoins

Durant l’hiver 2019-2020, la sécurité d’approvisionnement devrait être assurée grâce à des capacités de production supérieures à l’an passé, en particulier hydrauliques et nucléaires. Les capacités d’échanges avec les autres pays européens ont également été optimisées. En cas de vague de froid, compte tenu de la disponibilité prévisionnelle actuelle du parc de production français, le risque de tension sur le système électrique est globalement moindre que l’hiver dernier, en particulier en janvier et février 2020.

Après l’hiver 2019-2020, la centrale de Fessenheim ainsi que les premières centrales au charbon ferment.

Ces fermetures sont compensées par la mise en service du CCG de Landivisiau, la poursuite du développement des énergies renouvelables et la mise en service de deux interconnexions avec la Grande-Bretagne et l’Italie.

 

2022-2023 : Une sécurité d’approvisionnement sous vigilance

La fermeture des moyens de production thermiques se poursuit avec l’arrêt des dernières centrales au charbon. En complément, le parc nucléaire connaît un programme chargé de visites décennales, entamant sa disponibilité.

De nombreux pays européens réalisent, dans le même temps, la fermeture de moyens de production thermiques à flamme et nucléaires.

Si le développement des énergies renouvelables se poursuit durant cette période, en l’absence de mise en service de l’EPR de Flamanville, il ne suffit pas à compenser les fermetures réalisées.

Afin de sécuriser l’approvisionnement en électricité, RTE identifie trois leviers d’action :

- La maîtrise de la consommation ;

- L’optimisation du placement dans l’année et de la durée des arrêts des réacteurs nucléaires ;

- Le maintien en disponibilité ou la conversion à la biomasse d’un ou deux groupes de la centrale de Cordemais, tant que l’EPR n’est pas mis en service. Sans préjudice de l’économie des centrales, le fonctionnement, pendant les périodes de tension du système électrique, est compatible avec les plafonds annuels d’émissions envisagés pour l’application de la loi énergie-climat.

 

2023-2025 : Une combinaison de facteurs plus favorable

La sécurité d’approvisionnement en électricité devrait s’améliorer avec l’accélération des mises en service de moyens de production renouvelables (parcs éoliens en mer en particulier), un programme de maintenance des centrales nucléaires plus favorable et la mise en service de l’EPR de Flamanville.

 

Pour consulter le Bilan Prévisionnel 2019, cliquez ici.

Pour consulter le rapport technique complet du Bilan Prévisionnel 2019 cliquez ici

Pour consulter la note : précisions sur les bilans CO2, cliquez ici

 

Bilan Prévisionnel 2018 : analyse moyen terme 2019-2023

 

L’édition 2018 du Bilan prévisionnel vise à actualiser le diagnostic sur l’évolution de l’équilibre offre-demande d’électricité à un horizon de 5 ans. Elle s’appuie sur les dernières informations et décisions concernant l’évolution de la consommation et du parc de production.

Le système électrique français sera équilibré mais sans marge, jusqu’en 2020, en raison de la fermeture d’une partie des moyens de production thermiques français, ces dernières années.

Après l’hiver 2020, des marges de sécurité devraient réapparaître. Elles permettraient la fermeture, progressive, des cinq unités de production charbon situées sur les sites de Cordemais (Loire Atlantique), du Havre (Seine-Maritime), de Gardanne (Bouches-du-Rhône) et de Saint-Avold (Moselle) ainsi que la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin).

Pour réussir la fermeture de ces moyens de production en maintenant un haut niveau de sécurité d’approvisionnement, un certain nombre de conditions doivent être réalisées : maîtrise de la consommation, développement des énergies renouvelables et des interconnexions, maîtrise du calendrier de visites décennales du parc nucléaire, fiabilisation et développement des effacements, mise en service de l’EPR de Flamanville et de la centrale de Landivisiau.

Pour consulter le BP 2018, cliquez ici.

 

Analyses complémentaires sur l’équilibre offre-demande d’électricité en France sur la période 2019-2023

Le bilan prévisionnel 2018 réalisé par RTE confirmait la possibilité de fermer graduellement les centrales au charbon et les deux réacteurs de Fessenheim d’ici 2022, sans dégrader la sécurité d’approvisionnement, sous certaines conditions. Le gouvernement a demandé à RTE des analyses complémentaires du Bilan prévisionnel 2018 avec « certains scénarios particulièrement contraints », allant au-delà des hypothèses déjà analysées.

Retrouver ici ces analyses complémentaires : https://www.rte-france.com/fr/document/bp-2018-analyses-complementaires

Bilan prévisionnel 2018 : Volets régionaux

Région Grand-Est : https://www.rte-france.com/fr/document/bp-2018-volet-grand-est

Région PACA : https://www.rte-france.com/fr/document/bp-2018-volet-paca

Région Normandie : https://www.rte-france.com/fr/document/bp-2018-volet-normandie

Région Pays de la Loire : https://www.rte-france.com/fr/document/bp-2018-volet-pays-de-la-loire

​Développement du véhicule électrique et système électrique : une faisabilité sereine et une contribution économique et écologique vertueuse à l'horizon 2035

​Pour consulter le rapport, cliquez ici

 

Bilan  Prévisionnel 2017 : analyse long-terme 2025-2035

En 2017, RTE a établi cinq scénarios pour la réussite de la transition énergétique, de l’hiver 2018-2019 à 2035. Réalisé en concertation avec l’ensemble des acteurs (producteurs, fournisseurs, distributeurs d’électricité et de gaz, ONG, organisations professionnelles, universitaires et think-tanks, institutions) et élaboré à partir de 50 000 simulations, le Bilan prévisionnel 2018 établit des scénarios robustes et exhaustifs. Ce document a pour vocation d’éclairer les décisions sur les choix énergétiques permettant de disposer d’une alimentation électrique sûre et durable en 2035.

Horizon 2025

La fermeture d’un nombre important de réacteurs nucléaires (de l’ordre de vingt-quatre) doit être accompagnée par une forte accélération du développement des énergies renouvelables et de la construction de nouvelles centrales au gaz (plus de 11 000 MW) pour atteindre l’objectif de 50% de production nucléaire, fixé par la loi de transition énergétique.

Horizon 2035 : 4 scénarios volontairement contrastés pour accompagner les décisions qui construisent le système électrique de demain.

Tous les scénarios envisagés (Ohm, Ampère, Hertz, Volt et Watt) aboutissent à :

  • Une croissance forte des énergies renouvelables ;
  • La fermeture de réacteurs nucléaires ;
  • Une évolution de la consommation électrique (stable ou en baisse dans toutes les simulations) ;
  • Le développement massif du véhicule électrique ;
  • La croissance de l’autoconsommation électrique.

Pour consulter le BP 2017, cliquez ici.

 

 

 

 

Découvrez également

Actualite

La sécurité d’approvisionnement en électricité 2019-2025 : Une période charnière pour le système électrique français, en pleine dynamique de transition énergétique.

Mercredi 20 novembre 2019, RTE, Réseau de Transport d’Electricité, publie son diagnostic sur la sécurité d’approvisionnement en électricité de la France, à l’horizon 2025.
Article

Votre parcours chez RTE

Vous êtes jeunes diplômés, étudiants ou professionnels expérimentés? RTE offre un large éventail de métiers et de parcours professionnels. Pour les découvrir c'est ici !
Actualite

RTE fait évoluer ses relations médias en lançant sa newsroom

L'espace média de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) met à disposition toutes les actualités de l’entreprise, ses communiqués de presse et ses documents de référence (Bilans prévisionnels, bilans électriques…) mais également la biographie de ses dirigeants ainsi qu’une médiathèque permettant de télécharger des photos, des vidéos ou des iconographies.