Celtic Interconnector : Projet d’interconnexion entre la France et l’Irlande

Le projet Celtic Interconnector, porté par RTE et son homologue EirGrid, vise à créer une liaison électrique à courant continu (HVDC), longue d’environ 575 km (dont environ 500 km en mer), permettant l’échange direct d’électricité entre la France et l’Irlande. D’une capacité de 700 MW, ce projet reliera la côte nord de la Bretagne et la côte sud de l’Irlande.
Ce projet d’interconnexion entre la France et l’Irlande, répond aux enjeux européens en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique en facilitant le développement des énergies renouvelables et l’évolution vers un mix électrique à bas carbone. Il contribue également à renforcer la solidarité électrique entre les deux pays.

D’un montant estimé à 930 M€, ce projet est reconnu comme Projet d’Intérêt Commun (PIC) par l’Union Européenne. La mise en service est estimée en 2026.

Mercredi 2 octobre 2019, la Commission européenne a accordé une subvention de 530 millions d’euros au projet d’interconnexion électrique entre la France et l’Irlande, « Celtic interconnector ». RTE se félicite du soutien clair apporté par la Commission européenne à ce projet majeur pour la transition écologique, qui vient renforcer la solidarité énergétique en Europe. Le communiqué de presse : http://www.media.rte-france.com/?p=3980

Des avis sur le projet ont été déposés durant la phase de concertation préalable :
https://www.concertation.celticinterconnector.eu/

Eirgrid : http://www.eirgridgroup.com/the-grid/projects/celtic-interconnector/the-...
Commission Européenne : https://ec.europa.eu/commission/publications/connecting-europe-facility-...
English version : https://www.rte-france.com/en/project/celtic-interconnector-interconnect...

Sommaire

L'actualité du projet

Réunion d’information : présentation des choix retenus pour la zone d’implantation des ouvrages électriques
04-11-2019

Plus de 400 personnes ont participé aux échanges dans les communes concernées par le projet lors de la concertation préalable qui s’est déroulée du 29 janvier au 10 avril 2019. Les contributions du public et des acteurs locaux ont permis de préciser un « fuseau de moindre impact »* comprenant : les parties sous-marines et souterraines des liaisons électriques, l’emplacement de la station de conversion  et celui du site d’atterrage où seront...

Subvention européenne accordée au projet Celtic Interconnector
14-10-2019

Mercredi 2 octobre 2019, la Commission européenne a accordé une subvention de 530 millions d’euros au projet Celtic...

La zone d’implantation du projet en France se précise suite à la concertation
05-07-2019

Ce vendredi 5 juillet 2019, Gilbert Manciet, sous-préfet de Morlaix, a retenu une zone d’implantation dite « de...

Les points clés

  1. 1

    La première interconnexion électrique sous-marine entre la France et l’Irlande

  2. 2

    Un projet qui accélère la transition énergétique européenne, en favorisant le développement des EnR

  3. 3

    Un projet qui s’inscrit dans la solidarité électrique européenne entre Etats Membres

  4. 4

    Un projet déclaré Projet d’intérêt Commun par l’Union européenne

Les bénéfices

  1. 700 MW

    de capacité d’échange au total, de quoi alimenter en électricité 450 000 foyers

  2. 575 Kms

    de long, dont 500 km pour la partie sous-marine

  3. 930 M€

    d’investissements

Présentation du projet

Pourquoi une interconnexion entre la France et l’Irlande ?

 ENGLISH VERSION : please click here.

Celtic Interconnector vise à relier le réseau irlandais au réseau électrique continental européen, par une liaison à courant continu de 575 km entre la région de Cork en Irlande et la région Bretagne en France. La liaison électrique permettra le transport d’électricité dans les deux sens : Irlande – France et France – Irlande.

Ce projet va ainsi contribuer aux objectifs européens de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. En effet, en Irlande il va permettre un développement soutenu de l’éolien et son intégration dans le système électrique européen. En France, cette nouvelle interconnexion va permettre de consommer de l’électricité d’origine verte venue d’Irlande. C’est un levier pour accompagner la transition énergétique en facilitant l’évolution du mix électrique.

Le projet va également contribuer à la sécurité d’alimentation électrique entre les deux pays, en leur permettant d’être solidaires l’un de l’autre en cas d’imprévus (intempéries, incidents techniques, pic de consommation).

Plus largement, le projet contribue à la solidarité électrique européenne et doit permettre à l’Irlande de bénéficier sans entraves du marché intégré européen de l’électricité, dans le contexte de sortie du Royaume Uni de l’Union Européenne.

Reconnu Projet d’Intérêt Commun (PIC) par l’Union Européenne en octobre 2013, label renouvelé en 2017, le projet Celtic Interconnector s’inscrit dans le développement des interconnexions électriques qui est un des leviers pour accompagner la transition du système électrique en France, en Irlande et en Europe.

En France, le projet est inscrit au Schéma décennal de développement du réseau de transport d’électricité depuis 2012. Il figure également au plan de développement d’EirGrid.

Celtic Interconnector, la première liaison France-Irlande

En quoi consiste le projet Celtic ?

Le projet Celtic Interconnector prévoit de relier le poste électrique de Knockraha (Cork) au poste de la Martyre (Finistère), par une liaison souterraine à courant continu d’une puissance 700 MW, sur une distance de 575 km environ, dont 500km en sous-marin.

Plus précisément, le projet c’est :

  • Un raccordement aux installations du poste à 400 000 volts existant de La Martyre
  • La création d’une station de conversion en France à proximité immédiate du poste de la Martyre. Installés sur un terrain d’environ 4 hectares, les bâtiments occuperont environ 5 000 m2, et mesureront environ 20 m de haut. Cette station transformera le courant continu en courant alternatif (et inversement) afin de permettre un raccordement au réseau de transport d’électricité français.
  • Une liaison à 400 000 volts à courant alternatif reliant le poste de la Martyre à la station de conversion
  • Une liaison souterraine à courant continu d’environ 40 km entre la station de conversion et le point d’atterrage au Nord Bretagne
  • Une zone d’atterrage sur le site de Kerradenec, situé au Nord-Est de la commune de Cléder
  • 500 km environ de liaison sous-marine double à courant continu. Les études préliminaires ont permis de définir un passage préférentiel pour la liaison sous-marine qui relie East Cork à Kerradenec, en passant à l’Ouest des îles Scilly.
  • Une liaison souterraine à courant continue entre le point d’atterrage et la station de conversion en Irlande.
  • Une station de conversion, permettant de convertir l'électricité du courant continu en courant alternatif, qui est utilisée sur le réseau de transport. Il n'est nécessaire que cette station se trouve à proximité du point de connexion sur le réseau.
  • Une liaison souterraine à courant alternatif entre la station de conversion et le point de connexion au réseau irlandais. Ce circuit peut être un câble souterrain ou une ligne aérienne. Cependant, comme il s'agit d'une liaison à courant alternatif, la longueur du câble qui peut être installé sous terre est limitée.
  • Un point de connexion à une sous-station existante du réseau de transport d'électricité irlandais.

Les étapes du projet

Concertation : 2018-2019

En 2017 et 2018, RTE a mené des actions de pré-concertation auprès des parties prenantes, principalement les acteurs locaux (services de l’Etat ; communes ; élus ; ONG ; etc.) pouvant être concernés par la liaison sous-marine et souterraine ainsi que la future station de conversion. Ces échanges ont permis d’écouter les territoires sur leurs projets d’aménagements et d’évolution à moyen et long terme.

La concertation s’est poursuivie, à partir de l’automne 2018, conformément aux dispositions en vigueur en France et au Règlement de l’Union Européenne pour les infrastructures énergétiques européennes. Elle a permis d’aboutir à la validation d’une aire d’étude. Une large concertation avec le public a été également été organisée sous l’égide des deux garantes désignées par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), sur la base d’une saisine par RTE. Les avis exprimés dans le cadre de cette concertation ont permis de rechercher la meilleure implantation possible pour les ouvrages électriques à construire : la future liaison électrique sous-marine et souterraine (identification d’un fuseau dit de moindre impact), le site d’atterrage permettant de raccorder la liaison sous-marine et la liaison souterraine, ainsi que la station de conversion (poste électrique pour raccorder la liaison au réseau existant).

Ainsi, la concertation menée avec les acteurs locaux (concertation dite Fontaine) s’est achevée vendredi 5 juillet par une présentation des options de fuseaux de moindre impact aux parties prenantes (services de l'Etat, élus, collectivités locales...). Gilbert Manciet, sous-préfet de Morlaix, a retenu la zone d’implantation de moindre impact pour les ouvrages terrestres et maritimes du projet. Ce résultat a été validé le 25 octobre par la Direction Générale de l’Energie et du Climat du Ministère de la Transition écologique et solidaire.

La CRE (Commission de Régulation de l’Energie) et la CRU (Commission for Regulation of Utilities), autorités de régulation française et irlandaise, ont adopté une décision conjointe le 25 avril 2019 pour le financement du projet d’interconnexion électrique Celtic Interconnector.

Étude d’impact : 2019-2020

Enquête publique : 2021

Autorisations : 2022

Approvisionnement et travaux : 2022-2025

Essai et mise en service : 2026

Découvrez également

Article

Votre parcours chez RTE

Vous êtes jeunes diplômés, étudiants ou professionnels expérimentés? RTE offre un large éventail de métiers et de parcours professionnels. Pour les découvrir c'est ici !
Actualite

RTE fait évoluer ses relations médias en lançant sa newsroom

L'espace média de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) met à disposition toutes les actualités de l’entreprise, ses communiqués de presse et ses documents de référence (Bilans prévisionnels, bilans électriques…) mais également la biographie de ses dirigeants ainsi qu’une médiathèque permettant de télécharger des photos, des vidéos ou des iconographies.