Raccordement à 225 000 volts du parc éolien en mer de la baie de Saint-Brieuc

Bretagne
Procédure administrative (DUP)

Pour raccorder le parc éolien en mer de Saint-Brieuc au réseau existant, RTE va créer une liaison 225 000 volts double, sous-marine sur 33 km puis souterraine sur 16 km.

Sommaire

L'actualité du projet

Raccordement à 225 000 volts du parc éolien en mer de la baie de Saint-Brieuc : Dépôt des dossiers d’enquête publique
07-01-2016

Le 23 octobre 2015, RTE a déposé à la Préfecture, les demandes d’autorisations administratives avec l’étude d’impact sur l’environnement en vue de l’enquête publique.

Les points clés

  1. 1

    Création d’une double liaison sous-marine puis souterraine à 225 000 volts

  2. 2

    Extension de 3 ha du poste de La Doberie

  3. 3

    De nombreuses études maritimes menées pour contribuer à déterminer le fuseau de passage le plus approprié

  4. 4

    Une information et une concertation publique de proximité pendant l’été 2014 avant le dépôt des dossiers d’enquête publique

  5. 5

    Dépôt des dossiers d’enquête publique le 23 octobre 2015 en préfecture des Côtes-d’Armor (22), à la direction de l’énergie et au Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD)

Les bénéfices

  1. 3 communes traversées

    Erquy, Saint-Alban et Hénansal

  2. Plus de 100 réunions de concertation

    menées par RTE avec les acteurs territoriaux depuis fin 2012

Raccorder les énergies off-shore au réseau terrestre existant, un travail de concertation et d'écoute

Raccorder les énergies off-shore au réseau terrestre existant, un travail de concertation et d'écoute

RTE a été chargé par la société Ailes Marines de raccorder au réseau de transport d’électricité le parc éolien en mer de Saint-Brieuc, d’une puissance de 500 MW, grâce à la création d’une liaison double sous-marine puis souterraine à 225 000 volts jusqu’au réseau existant.

Une première démarche de concertation, organisée avec les acteurs locaux (élus, professionnels de la pêche, chambres d’agriculture, associations, etc.) et les services de l’État, alliée à des études techniques et environnementales sur le domaine terrestre et maritime, a permis de valider une aire d’étude pour le raccordement du parc éolien, le 25 mars 2013. RTE a ensuite apporté son expertise au débat public organisé entre mars et juillet 2013 sur le projet éolien en mer de la baie de Saint-Brieuc.

L’enjeu est de concilier à la fois les contraintes techniques, les enjeux environnementaux et  socio-économiques pour arrêter le fuseau de passage (d’une largeur allant de l’ordre du kilomètre en mer à une centaine de mètres à terre), permettant de raccorder le parc éolien off-shore, au réseau terrestre à 225 000 volts existant en concertation avec les acteurs. Cela a permis d’aboutir, lors de la réunion plénière du 13 décembre 2013, à un accord sur un fuseau «de moindre impact» par l’est, avec un atterrage sur le territoire de la commune d’Erquy, puis un raccordement au poste électrique de La Doberie (commune d’Hénansal).

Le fuseau retenu, d’une cinquantaine de kilomètres au total, emprunte l’itinéraire suivant :

  • cheminement sous-marin avec une protection privilégiée des câbles par ensouillage (le câble est posé dans un sillon creusé sur le fond marin, et ensuite recouvert de sable),
  • atterrage sur  un espace de parkings directement accessible depuis la plage de Caroual et proche de la route départementale (Erquy), avec la jonction des câbles sous-marins avec les câbles souterrains dans deux coffres maçonnés sous terre. Ces travaux et les aménagements nécessaires seront mis en œuvre en étroite collaboration avec la mairie d’Erquy,
  • cheminement souterrain depuis les parkings en empruntant ensuite la RD qui conduit à un passage par l’ouest de la commune d’Erquy, puis le tracé privilégie les voiries existantes, leur accotement, voire le plein champ, sur une distance de 16 km, jusqu’au poste de La Doberie (d'une superficie d'environ 4 hectares). Ce poste fera l’objet d’une extension sur environ 3 ha pour accueillir les nouvelles installations électriques.
     

De nombreuses études maritimes

Au large de Saint-Brieuc, l’activité de pêche en général, et plus spécifiquement la coquille saint-jacques concentre l’attention.

Outre les études menées traditionnellement par RTE dans l’aire d’étude sur le domaine terrestre, des investigations maritimes ont également été lancées pour contribuer à déterminer le fuseau de passage le plus approprié. Appuyé par des experts du secteur, et en coordination avec le comité des pêches breton, RTE a fait réaliser une étude sur le milieu aquatique et les fonds marins, qui couvrent des champs différents : l’environnement naturel, les activités humaines, les aspects météorologiques et hydrodynamiques ou encore les éléments géophysiques et géotechniques.

RTE a solicité pour ces études en mer 21 campagnes de pêche scientifiques réalisées à bord de bateaux de pêche locaux, 37 stations de prélèvements benthiques (organismes aquatiques), 8 survols aériens de la baie de Saint-Brieuc destinés à l’observation des mammifères marins, et une cinquantaine de points de sondages géotechniques et géophysiques. Au total, plus de 10 études différentes, mobilisant une douzaine d’entreprises, ont été engagées sur plusieurs mois.

Accord cadre avec le Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins CNPMEM 11 décembre 2013
Le CNPMEM a signé un accord cadre de collaboration avec RTE pour la réalisation et l’exploitation des liaisons électriques en mer. Cette collaboration permettra de favoriser le dialogue, de renforcer la coopération localement,de maintenir des activités de pêche, de minimiser les gênes et les impacts.
 

 

Étapes du projet

Concertation : Au-delà de la concertation réglementée, et de la contribution aux 11 réunions de débat public qui ont eu lieu en 2013, RTE souhaite privilégier l’écoute et l’échange avec le public, pour informer et répondre aux interrogations sur le projet de raccordement. L’objectif est d’accompagner et d’expliquer le dossier qui sera soumis à enquête publique à l'été 2016. Pour cela, RTE a organisé plusieurs campagnes d’informations auprès des habitants :
 
  • Eté 2014 : En coordination avec la mairie d’Erquy, organisation d’une campagne d’information sous la forme d’une réunion publique et de 5 permanences en mairie
  • Mars 2015 : En coordination avec la mairie d’Hénansal, organisation de deux permanences en mairie

 

Cette démarche volontaire de RTE a permis de privilégier les échanges de proximité avec le public pour en recueillir des remarques et réflexions à prendre en compte avant le dépôt du dossier d’enquête publique qui a été réalisé le 23 octobre 2015.

L’enquête publique aura lieu en 2016 afin de recueillir l’avis du grand public et de répondre à ses remarques ou interrogations  sur le projet.

Prévue en 2017

Prévus en 2018

 

 à partir de 2020

 

Découvrez également

Actualite

La sécurité d’approvisionnement en électricité 2019-2025 : Une période charnière pour le système électrique français, en pleine dynamique de transition énergétique.

Mercredi 20 novembre 2019, RTE, Réseau de Transport d’Electricité, publie son diagnostic sur la sécurité d’approvisionnement en électricité de la France, à l’horizon 2025.
Article

Votre parcours chez RTE

Vous êtes jeunes diplômés, étudiants ou professionnels expérimentés? RTE offre un large éventail de métiers et de parcours professionnels. Pour les découvrir c'est ici !
Actualite

RTE fait évoluer ses relations médias en lançant sa newsroom

L'espace média de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) met à disposition toutes les actualités de l’entreprise, ses communiqués de presse et ses documents de référence (Bilans prévisionnels, bilans électriques…) mais également la biographie de ses dirigeants ainsi qu’une médiathèque permettant de télécharger des photos, des vidéos ou des iconographies.