Raccordement du parc éolien flottant pilote au large du Golfe du Lion (Zone de Leucate)

En concertation / enquête publique

Pour raccorder le parc éolien flottant pilote au large du Golfe du Lion au réseau existant, RTE va créer une liaison sous-marine et souterraine à 63 000 volts sur environ une vingtaine de kilomètres. Ce projet de raccordement participe au développement des énergies marines renouvelables et contribue ainsi à la réussite de la transition énergétique.

Sommaire

Contexte

  1. 1

    En 2016, le projet « Eoliennes Flottantes du Golfe du Lion » (EFGL) porté par les trois partenaires ENGIE GREEN, EDPR Renewables EUROPE et groupe Caisse des Dépôts sont désignés lauréats de l’appel à projet de l’Etat portant sur le développement d’un parc pilote composé de 4 éoliennes flottantes en France.

  2. 2

    Situé en région Occitanie, dans le département de l’Aude et des Pyrénées-Orientales, le projet « EFGL » comprend 4 éoliennes flottantes. Elles seront installées sur la zone dite de « Leucate », à 16 km au large de la commune de Leucate et du Barcarès.

  3. 3

    La mission de RTE est de prendre en charge l’énergie produite par les éoliennes et de l’acheminer jusqu’aux zones de consommation, à terre.

Les bénéfices

  1. 18 km

    Environ de liaison électrique sous-marine et 3,5 km de liaison souterraine

  2. 30 M€

    coût estimé du raccordement

Raccorder les énergies marines renouvelables au réseau électrique existant, un travail de concertation et d'écoute

Raccorder les énergies marines renouvelables au réseau électrique existant, un travail de concertation et d'écoute

En tant qu’opérateur du Réseau Public de Transport d’électricité, RTE a des obligations spécifiques qui nécessitent lancer une phase de concertation sur le tracé de la liaison de raccordement, selon un processus bien cadré, appelé concertation "Fontaine". Cette concertation menée par RTE pour identifier le meilleur corridor de passage du câble de raccordement électrique sous-marin et terrestre est placée sous l’égide du Préfet de l’Aude et réunit l’ensemble des parties prenantes : élus, services de l’Etat, usagers de la mer, représentants socio-professionnels et associatifs.

Dans un premier temps, la concertation permet d’aboutir à la validation des limites de l’aire d’étude dans laquelle le projet sera étudié. Dans un second temps, elle permet de définir un corridor de passage qui présente le moindre impact pour l’environnement naturel, humain et socio-économique : le fuseau de moindre impact. L’aire d’étude et le « fuseau de moindre impact » pour raccorder le parc éolien flottant pilote au large du Golfe du Lion ont été validés par le Préfet de l’Aude le 21 mars 2017.

De juin à septembre 2017 deux réunions publiques se sont tenues à Leucate et à Barcarès afin d’informer le public sur ce projet. Huit ateliers se sont tenus à la suite de ces réunions afin d’échanger avec les habitants sur quatre thématiques liées au projet : la biodiversité, les aspects techniques et industriels, les usages maritimes et les paysages.

Durant les étés 2017 et 2018, des permanences d’information au public ont été tenues par RTE et le maître d’ouvrage des éoliennes flottantes LEFGL à Leucate et au Barcarès. Retrouvez toutes les informations dans ce document !

L’ensemble du processus de concertation est suivi par un garant désigné par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP). Le garant rédige ensuite un bilan de la concertation vers le public.

Le raccordement entre le parc éolien flottant et le poste électrique RTE

Le raccordement entre le parc éolien flottant et le poste électrique RTE

Les éoliennes flottantes du projet « Eoliennes Flottantes du Golfe du Lion » sont raccordées au Réseau Public de Transport d’électricité par une liaison sous-marine (partie maritime) puis souterraine (partie terrestre).

Les défis techniques et environnementaux

Etablir une liaison électrique capable d’injecter l’énergie produite en mer sur le réseau terrestre représente une succession de défis à relever. Ils sont à la fois techniques et environnementaux (définition du meilleur tracé du point de vue de la protection de la biodiversité…).

Le passage de la partie sous-marine à la partie terrestre appelé « l’atterrage » constitue l’une des parties les plus complexes du projet.

La liaison sous-marine

La liaison sous-marine est composée d’un seul tricâble protégé par une gaine protectrice. Suivant la nature des fonds et afin d’assurer la sécurité de l’ouvrage, ce dernier sera, de manière privilégiée ensouillé dans le sédiment marin. Si l’ensouillage s’avère impossible, la liaison pourra être protégée par un enrochement, des matelas-béton ou des coquilles en fonte.

L’atterrage, zone de rencontre entre les câbles sous-marins et souterrains

L’atterrage correspond à la transition entre le secteur maritime et le secteur terrestre. La chambre de jonction sera réalisée dans un ouvrage en béton enterré à environ 2 mètres de profondeur. Elle ne sera pas visible et n’entrainera pas de restrictions d’usage.

La liaison souterraine

A partir de la chambre de jonction d’atterrage, la liaison souterraine sera composée de 3 câbles distincts, d’un diamètre de 7 à 9 cm environ, positionnés dans des fourreaux et enfouis dans une tranchée souterraine d’environ 0,90 à 1,50 m de profondeur.

 

La définition du raccordement

La liaison de raccordement reliera le parc éolien au poste électrique existant de Salanques situé sur la commune de Saint-Laurent-de-la-Salanque.

La liaison sous-marine de raccordement cheminera du parc éolien jusqu’à la plage au droit du Cours de la Méditerranée sur la commune au Barcarès où sera réalisé l’atterrage. La chambre de jonction entre la liaison sous-marine et la liaison souterraine est prévue au niveau du parking goudronné situé au droit du Cours de la Méditerranée.

Sur sa partie terrestre, la liaison terrestre souterraine sera essentiellement enterrée sous les voiries existantes ou leur accotement.

La liaison souterraine de raccordement cheminera tout d’abord sous le Cours de la Méditerranée. Elle traversera ensuite la RD83 et la longera jusqu’à l’arrivée au poste électrique de Salanques.

 

Le calendrier

Validation du fuseau de moindre impact
Concertation
Demandes d’autorisation
Enquête publique
Travaux

21 mars 2017 : Validation du fuseau de moindre impact pour le raccordement

27 juin au 27 septembre 2017 : Concertation préalable

24 octobre 2018 : Dépôt des demandes d’autorisation

1er trimestre 2019 : Enquête publique

2ème semestre 2020 : Début des travaux

2ème semestre 2021 : Mise en service

Découvrez également

Article

Bilans électriques nationaux

RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
Article

Votre parcours chez RTE

Vous êtes jeunes diplômés, étudiants ou professionnels expérimentés? RTE offre un large éventail de métiers et de parcours professionnels. Pour les découvrir c'est ici !
Actualite

Plongez au cœur du Voyage Électrique !

Découvrez les projets qui ont marqué RTE en 2017 à travers Le Voyage Électrique, plateforme interactive du rapport d’activité !