Un nouveau poste électrique pour alimenter Cigeo

Dans le cadre du projet de création du centre industriel de stockage géologique (CIGEO) à Bure (55), l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) a sollicité RTE pour préparer le raccordement du futur site au réseau public de transport.

La réponse de RTE consiste à construire un poste de transformation électrique qui sera directement raccordé sur la ligne existante à très haute tension traversant le canton d’est en ouest.
Ce poste électrique desservira les deux autres postes à construire dans l’enceinte de CIGEO. L’ensemble des trois postes sera relié par des lignes électriques souterraines à 90 000 volts.
Après deux ans de concertation avec les collectivités locales et les services de l’État, une nouvelle étape de dialogue avec le territoire s’engage.

Afin de permettre au public de comprendre les enjeux du projet, RTE, adhérent de la Charte de la participation du public, a souhaité renforcer la concertation menée autour de ce projet grâce à l’expertise de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) et à la garantie de compétence, d’indépendance et de neutralité de ses garants.

La mise en œuvre du projet de raccordement électrique de CIGEO par RTE au réseau public de transport d'électricité ne préjuge pas de la réalisation du projet CIGEO qui sera soumis par ailleurs à une autorisation de création de la part des autorités idoines.

Pour nous contacter par courriel : rte-est-cigeo@rte-france.com

Sommaire

Les points clés

  1. 1

    Une infrastructure électrique nécessaire au raccordement de Cigéo

  2. 2

    Une solution technique optimisée pour répondre aux exigences de sécurité et d’insertion paysagère dans l’environnement.

  3. 3

    Un renforcement du réseau qui accompagne le développement du territoire

Les bénéfices

  1. 41 M€

    d’investissement global

  2. 180 k€

    mis à disposition des collectivités locales par RTE pour le plan d’accompagnement de projet, conformément au contrat de service public

  3. 410 k€

    de taxes locales annuelles

Pourquoi ce projet

Pourquoi ce projet

Dès le début de son exploitation, CIGEO aura besoin de ressources électriques importantes pour alimenter les équipements de creusement des galeries puis pour répondre à la consommation des installations en phase d’exploitation.

RTE doit anticiper ces besoins afin que l’alimentation en électricité soit opérationnelle dès le début du chantier, compte tenu des procédures de concertation, des procédures administratives et des temps de construction des lignes et postes électriques.

Découvrir le projet

Découvrir le projet

Pour alimenter Cigéo en électricité, il est nécessaire de le relier à la ligne électrique à très haute tension déjà existante, qui traverse le canton d’est en ouest.

C’est le rôle des trois postes électriques qui devront être construits.

Un premier poste, d’une surface d’environ 5 hectares, sera situé au plus près de la ligne 400 000 volts.

Deux autres postes seront situés dans l’enceinte de Cigéo pour alimenter respectivement la zone « Descenderie », sur les communes de Bure, Saudron et Guillaumé et la zone « Puits », sur la commune de Mandres-en-Barrois. Ces postes seront reliés entre eux par trois lignes électriques souterraines.

Vue schématique du projet :

Sites possibles d’implantation du poste 400 000 / 90 000 volts

Zones de passage des lignes électriques souterraines selon l’implantation du poste 400 000 / 90 000 volts

 

 

Maquette virtuelle du poste avec les 2 pylônes de raccordement à la ligne 400 000 volts

L’intégration du poste dans l’environnement

La parcelle choisie pour implanter les équipements 400 000 volts sera bordée de végétation grâce à la réalisation d’un aménagement paysager. Cette couverture végétale permettra de limiter l’impact visuel du poste.

Vue virtuelle du poste sans aménagement paysager

Vue virtuelle du poste avec aménagement paysager

Les étapes de construction d’une ligne souterraine

Les grandes étapes du projet

2014
2014-2019
2020-2021
2022
2024

Choix de la solution technique :

Approbation du dossier de justification technico-économique par les services du ministère de l’Energie

Concertation :

  • 9 janvier 2014 : validation de l’aire d’étude
  • Concertation avec les élus, services de l’Etat, organisations socio-professionnelles et associatives sous l’égide de la préfecture de la Meuse (procès-verbal de fin de concertation en juin 2016)
  • Concertation préalable avec le public sous l’égide d’un garant désigné par la Commission Nationale du Débat Public et ce à l’initiative de RTE

Dépôt et instructions des demandes d’autorisations administratives :

  • Enquête publique
  • Déclarations d’utilité publique
  • Permis de construire
  • Approbation des projets d’ouvrages

Début des travaux

Mise en service

La concertation avec le public

Concertation

En 2019, après le débat public national sur le Plan National de Gestion des Matières et des Déchets Radioactifs, le public aura la possibilité d’apporter ses contributions sur l’emplacement du poste principal, son intégration dans l’environnement et les lignes souterraines à construire.

Pour cela, RTE proposera un dispositif de concertation en complément de ce site, à élaborer avec le futur garant de la concertation, dès qu'il sera nommé par la Commission Nationale du Débat public.

    Au terme de cette concertation, un bilan sera rédigé par le garant et publié sur le site de RTE.

    Découvrez également

    Article

    Bilans électriques nationaux

    RTE élabore et publie chaque année un Bilan électrique, qui dresse une vision globale du système électrique sur l’année écoulée.
    Article

    Votre parcours chez RTE

    Vous êtes jeunes diplômés, étudiants ou professionnels expérimentés? RTE offre un large éventail de métiers et de parcours professionnels. Pour les découvrir c'est ici !
    Actualite

    Plongez au cœur du Voyage Électrique !

    Découvrez les projets qui ont marqué RTE en 2017 à travers Le Voyage Électrique, plateforme interactive du rapport d’activité !