Image
Pylones électriques dans un champs

Création d’une ligne électrique à 400 000 volts entre Amiens et Petit-Caux

Projet
arrow
Sous-sections
Paragraphes

Le projet présenté par RTE consiste à renforcer l’axe électrique 400 000 volts Normandie – Hauts-de-France entre le poste électrique d’Argœuves (Somme – 80) et le futur poste de Navarre (Seine-Maritime – 76) par la création d’une ligne électrique aérienne d’environ 80 kilomètres.

Ce projet s’inscrit au cœur de la transition énergétique pour répondre aux objectifs de neutralité carbone fixés par la France et l’Union européenne.

Image
Couverture de la vidéo de présentation de la création d'une ligne électrique Amiens - Petit-Caux

Titre
Chiffres clés

80 km
environ de liaison électrique aérienne à construire
400 000 Volts
le niveau de tension de la ligne à deux circuits

6 000 MW
de capacité de transport d’électricité supplémentaire apportée par la nouvelle ligne
390 millions d'euros
le coût global du projet
Image
Planning prévisionnel du projet de création d’une ligne électrique à 400 000 volts entre Amiens et Petit-Caux

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Une augmentation de la consommation et de la production d’électricité prévue à moyen terme...

La France et l’Union européenne s’engagent pour lutter contre le réchauffement climatique. Pour réussir la transition énergétique et atteindre la neutralité carbone en 2050, notre paysage énergétique doit profondément se transformer.

Ces éléments sont décrits dans l’étude prospective « Futurs Énergétiques 2050 » réalisée par RTE à la demande de l’État, en concertation avec de nombreuses parties prenantes. Ce document sert de guide aux pouvoirs publics dans la définition de la politique énergétique française.

Image
Vignette de la vidéo Futurs énergétiques 2050 - Les chemins de la neutralité carbone

Notre consommation globale d’énergie va baisser mais la consommation d’électricité va quant à elle augmenter pour compenser la fin du recours aux énergies fossiles. Cette évolution est d’ores et déjà perceptible : développement de la mobilité électrique, décarbonation des processus de fabrication, réindustrialisation, etc. Ces nouveaux usages nécessitent le développement significatif de nouveaux moyens de production d’électricité décarbonés.

... Et un réseau électrique qui doit s’adapter

Cette augmentation combinée de la production et de la consommation d’électricité va nécessairement accroître les flux sur le réseau de transport d’électricité. Le réseau doit donc s’adapter dès aujourd’hui afin d’être en mesure d’accompagner la transition énergétique. L’axe électrique actuel qui relie les deux régions présente un déséquilibre : la région Normandie (en orange sur la carte ci-dessous) est globalement exportatrice, la région Hauts-de-France et le nord de la région parisienne (en bleu sur la carte ci-dessous) est quant à elle importatrice en électricité. Ce déséquilibre va s’accentuer au fil des années. Ainsi, dès 2035, l’axe existant arrivera à saturation et ne pourra plus répondre aux nouveaux besoins.

Image
Représentation schématique de l'évolution de la production et la consommation d'électricité

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Paragraphes

Caractéristiques d’une ligne électrique aérienne

Image
Schéma d'une ligne électrique aérienne à deux circuits

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

La future ligne électrique sera équipée de deux circuits, installés sur une même et seule file de pylônes. La distance entre 2 pylônes est comprise entre 350 et 500 mètres.

La localisation du projet et ses enjeux

Image
Carte du territoire entre Amiens et Petit-Caux concerné par les possibilités d'implantation de la nouvelle ligne

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

L’aire d’étude constitue le territoire sur lequel sont recherchées les possibilités d’implantation de cette nouvelle ligne au regard des enjeux environnementaux et de la configuration du territoire.

De 75 km de long pour environ 20 km de large, l’aire d’étude concerne 149 communes et est essentiellement à caractère rural sauf aux environs du poste électrique d’Argœuves, situé dans l’agglomération amiénoise.

Retrouvez les enjeux du projet et leurs effets dans le dossier de concertation en cliquant ici.

Les scénarios étudiés par RTE soumis à la concertation

Le croisement des différentes composantes de l’environnement recensées sur l’aire d’étude et de leurs sensibilités au passage d’une ligne électrique a amené RTE à envisager 4 scénarios. Cette phase consiste déjà à éviter les principales contraintes. Ces différentes hypothèses ont vocation à évoluer en fonction des échanges avec le public.

Option zéro : la ligne électrique aérienne à 400 000 volts existante entre les postes d’Argœuves et de Navarre est conservée et aucun travaux n’est réalisé.

Image
Création d’une ligne électrique Amiens - Petit-Caux - Schéma de l'option zéro

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Scénario 1

Il consiste à créer la nouvelle ligne à 400 000 volts en parallèle de la ligne électrique aérienne à 400 000 volts existante entre les postes d’Argœuves et de Navarre en se positionnant dans le couloir de ligne existant à quelques dizaines de mètres. Ce scénario est représenté en bleu sur la carte de synthèse.

Image
Création d’une ligne électrique Amiens - Petit-Caux - Schéma du scénario 1

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Scénario 2 et 2'

Il consiste à créer la nouvelle ligne à 400 000 volts en parallèle de la ligne électrique aérienne à 225 000 volts existante (représentée en vert) entre les postes d’Argœuves et de Beauchamps, puis à conserver une direction ouest afin de rejoindre le poste de Navarre en s’insérant dans un couloir de lignes haute et très haute tension existantes. La création d’un poste 400 000 volts aux abords de Beauchamps est envisageable (variante 2’). Ce scénario est représenté en vert sur la carte de synthèse.

Image
Création d’une ligne électrique Amiens - Petit-Caux - Schéma du scénario 2

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Scénario 3

La nouvelle ligne à 400 000 volts à construire est envisagée selon un scénario passant au sud de l’aire d’étude hors couloirs de lignes très haute tension existantes hormis aux arrivées aux postes. Ce scénario est représenté en rose sur la carte de synthèse.

Image
Création d’une ligne électrique Amiens - Petit-Caux - Schéma du scénario 3

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Scénario 4

Il correspond à un mix entre la variante 2 entre les postes d’Argœuves et de Limeux, et la variante 3 entre les postes de Limeux et de Navarre. Ce scénario est représenté en orange sur la carte de synthèse.

Image
Création d’une ligne électrique Amiens - Petit-Caux - Schéma du scénario 4

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Synthèse

Image
Création d’une ligne électrique Amiens - Petit-Caux - Hypothèses de scénarios

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Image
Tableau récapitulatif des différents scénario

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Paragraphes

Comment s’informer et participer a la concertation préalable ?

Du 23 novembre 2022 au 17 février 2023, le projet de renforcement de l’axe électrique 400 000 volts Amiens – Petit-Caux fait l’objet d’une concertation préalable avec le public, au cours de laquelle vous êtes invités à vous informer et vous exprimer sur le projet.

Encadrée par la Commission nationale du débat public, conformément au code de l’environnement, la concertation préalable est une procédure organisée en amont d’un projet susceptible d’avoir un impact sur l’environnement, le cadre de vie ou l’activité économique d’un territoire. Elle vise à :

  • débattre de l’opportunité, des objectifs et des principales caractéristiques du projet ;
  • débattre du projet porté par le maître d’ouvrage, des alternatives à ce projet, et enfin du cas où il ne serait pas mis en œuvre (option zéro) ;
  • débattre des impacts environnementaux, des enjeux socio-économiques et des effets du projet sur l’aménagement du territoire ;
  • informer le public et répondre à ses interrogations sur l’état d’avancement du projet, ses objectifs et ses effets ;
  • enrichir le projet en intégrant au mieux les besoins et les attentes exprimés par le public ;
  • éclairer le maître d’ouvrage sur les suites à donner à son projet et sur les modifications à lui apporter.

Les garants de la concertation préalable

Trois garants ont été désignés par la Commission nationale du débat public (CNDP) les 6 juillet et 2 novembre 2022 : Marie-Claire EUSTACHE, Priscilla CASSEZ et Christophe BACHOLLE. Dans le respect des principes de la CNDP, ils s’assurent que la concertation se tient dans les meilleures conditions : transparence des informations fournies et des échanges, équivalence de traitement entre tous les acteurs, argumentation des diverses positions...

En accord avec la CNDP, ils ont défini les modalités d’information, de mobilisation et de participation du public. Ils ont également pour mission de rendre compte des questions, observations, propositions formulées par le public durant la concertation.

Au terme de la concertation, les garants rédigeront un bilan de la concertation qui sera rendu public sur le site de la CNDP et celui de RTE, et joint au dossier d’enquête publique.

Les garants de la concertation sont indépendants du maître d’ouvrage et dans une position de neutralité à l’égard du projet.

Paragraphes d'introduction

Participez à la concertation préalable et donnez votre avis du 23 novembre 2022 au 17 février 2023 sur l’opportunité du projet et les choix de tracés de la future ligne très haute tension.

Vos observations, contributions ou questions en ligne permettront d’alimenter les échanges avec les parties prenantes du territoire sous l’égide de la CNDP. Au terme de la concertation préalable, les garantes établiront un bilan de celle-ci dans un délai d’un mois. Ce bilan comportera une synthèse des observations et propositions présentées et, le cas échéant, mentionnera les évolutions du projet qui résulteront de la concertation préalable. Le bilan sera mis en ligne sur le site www.rte-france.com et sur le site de la CNDP www.debatpublic.fr.

Image
Création d’une ligne électrique Amiens - Petit-Caux - Hypothèses de scénarios

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Cliquez sur « déposer une contribution » ci-dessous pour formuler vos observations ou questions qui seront affichés au bas de la page.

RTE apportera des réponses aux questions publiées via ce site internet de la concertation.

Formulaire de la concertation
En cochant cette case, votre nom n'apparaitra pas sur le site RTE.
2 fichiers au maximum.
Limité à 5 Mo.
Types autorisés : txt, doc, docx, pdf, jpeg, jpg, png, xls, xlsx.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Paragraphes

18 rencontres sont organisées pour permettre au public de dialoguer avec l’équipe projet de RTE.

4 réunions publiques généralistes

Ces réunions auront pour objectif de présenter la justification du projet, ses principales caractéristiques ainsi que les différents fuseaux à l’étude. Elles se dérouleront :

  • Le 23 novembre de 19h30 à 21h30 Bourdon (80), dans la salle multi-activité, 1 rue du 8 Mai 1945, 80310 Bourdon ;
  • Le 29 novembre de 19h00 à 21h00 à Beauchamps (80) dans la salle polyvalente, route d’Embreville, 80770 Beauchamps ;
  • Le 7 décembre de 18h à 20h00 à Oisemont (80), Place maréchal Leclerc, salle des associations 80140 Oisemont ;
  • Le 13 décembre de 18h30 à 20h30 à Canehan (76), Place de la mairie, 76260 Canehan.

Débats mobiles

Ces débats mobiles seront organisés lors d’une itinérance en minibus du 27 novembre au 2 décembre. L’objectif de ces rencontres sera d’aller vers tous les publics afin de faire connaître le projet et de faire la publicité de la concertation préalable. Au cours de cette semaine, le minibus s’arrêtera :

  • Le 27 novembre entre 8h30 et 20h00 à la foire Saint-Clément d’Airaines (80) ;
  • Le 28 novembre entre 8h00 et 14h00 sur la place de la mairie d’Ailly sur Somme (80) ;
  • Le 28 novembre entre 15h30 et 18h30 sur la place de la mairie de Flixecourt (80) ;
  • Le 29 novembre entre 8h00 et 11h30 sur la place de l’hôtel de ville  d’Hallencourt (80) ;
  • Le 29 novembre entre 12h00 et 14h30 sur la place de la mairie d’Oisemont (80) ;
  • Le 29 novembre entre 15h30 et 18h00 sur la place de la mairie Gamaches (80) ;
  • Le 30 novembre entre 8h00 et 11h00 sur la place de la mairie Fressenneville (80) ;
  • Le 30 novembre entre 11h30 et 19h30 au centre commercial de Friville (80) ;
  • Le 1er décembre entre 8h00 et 10h00 sur la place de la mairie de Dargnies (80) ;
  • Le 1er décembre entre 11h30 et 18h00 sur la place de la mairie de Criel-sur-Mer (76) ;
  • Le 2 décembre entre 8h00 et 12h00 au marché de la ville d’Eu (76).

7 réunions publiques thématiques

Au cours de ces réunions, quatre thématiques principales seront abordées (l’énergie et le développement économique, l’impact du projet sur le milieu humain, l’impact du projet sur l’agriculture et l’impact du projet sur l’environnement). Lors de ces réunions, des experts issus d’associations et / ou de services de l’Etat et / ou de RTE pourront être amenés à intervenir et à interagir avec le public.

  • La réunion relative à l’énergie et au développement économique sera organisée le 15 décembre de 18h30 à 20h30 en ligne (elle sera retransmise en direct et disponible en « replay » sur le site internet dédié au projet ;
  • Les réunions relatives au monde agricole seront organisées :
    • le 24 janvier de 14h00 à 16h00 à Monchy-sur-Eu, à la salle des fêtes, 76260 Monchy-sur-Eu ;
    • le 31 janvier de 14h00 à 16h00 à Hangest-sur-Somme, au 23 Gr la Grande Rue, 80310 Hangest-sur-Somme.
  • Les réunions relatives au milieu humain seront organisées :
    • le 25 janvier de 14h00 à 16h00 à Cuverville-sur-Yères à la salle de la mairie, 76260 Cuverville-sur-Yères ;
    • le 31 janvier de 19h00 à 21h00 à Argoeuves, au 46 rue d’Amiens, 80470 Argoeuves.

Lors de ces réunions, les sujets relatifs à la santé, aux paysages et aux impacts du projet sur les activités de loisir seront évoqués.

  • Les réunions relatives à l’environnement seront organisées :
    • le 7 février de 14h00 à 16h00 à Hallencourt, à la salle des fêtes municipale, rue de la République, 80490 Hallencourt ;
    • le 8 février de 14h00 à 16h00 à Saint-Rémy-Boscrocourt à la salle des fêtes, Place de la Mairie, 76260 Saint-Rémy-Boscrocourt.

Lors de ces réunions, les impacts sur le milieu naturel, sur la faune, la flore et l’avifaune et sur les milieux géologiques seront évoqués.

2 réunions publiques de restitution

Ces réunions auront pour objectif de faire un bilan des échanges organisés précédemment. Si besoin, elles pourraient permettre de faire intervenir de nouveaux intervenants afin de préciser des sujets évoqués dans les précédentes réunions. Ces réunions seront organisées :

  • le 15 février de 18h30 à 20h30 à la ville d’Eu, Salle de la Sellerie, place Saint-Laurent O'Toole, 76260 Eu ;
  • le 16 février de 19h00 à 21h00 à Airaines, 5 rue Saint Denis, 80270 Airaines.
Paragraphes

L'actualité du projet - Création d’une ligne électrique à 400 000 volts entre Amiens et Petit-Caux

Actualité

Création d’une ligne électrique aérienne entre Amiens et Petit-Caux : un bus pour rencontrer les habitants !

Projet
Du 27 novembre au 2 décembre, l’équipe projet de RTE ira à la rencontre des habitants de la Somme et de la Seine-Maritime à travers un minibus pour présenter le projet de création d’une ligne électrique aérienne 400 000 volts entre Amiens (Somme) et Petit-Caux (Seine-Maritime).
Actualité

Création d’une ligne électrique aérienne à 400 000 volts entre Amiens (Somme) et Petit-Caux (Seine-Maritime) : ouverture de la concertation du public

Projet
Du 23 novembre 2022 au 17 février 2023, la concertation préalable du public sur la création d’une ligne électrique à très haute tension entre Amiens (80) et Petit-Caux (76) va permettre au public de s...
Actualité

Concertation Amiens-Petit-Caux : modalités d’information

Projet
Les documents relatifs à la concertation préalable au projet de construction d’une ligne électrique aérienne à 2 circuits 400 000 volts entre Amiens et Petit-Caux sont d’ores et déjà disponibles.
Actualité

Amiens-Petit-Caux : Avis de concertation prealable du public

Projet
Avis de concertation préalable du public du 23/11/2022 au 17/02/2023 en application des articles L121-8 I, L121-9, L.121-14, L121-15-1 et suivants, R121-2 et R. 121-19 et suivants du code de l’environ...
Actualité

Renforcement de l’axe électrique Normandie – Hauts-de-France

Projet
Première réunion de concertation pour le projet de construction d’une ligne électrique aérienne entre Amiens (Somme) et Petit-Caux (Seine-Maritime).
Actualité

Renforcement de l’axe électrique Normandie – Hauts-de-France : création d’une ligne électrique entre Amiens et Petit-Caux

Projet
Pour accompagner la transition énergétique, les équipes de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) étudient actuellement, en lien avec les parties prenantes des deux départements concernés, le projet ...