bateau
bateau

IFA 2000

arrow
IFA 2000 est une interconnexion électrique reliant le réseau de transport d’électricité français et le réseau de transport d’électricité britannique. Cette interconnexion de 70 km de long passant sous la Manche est détenue et exploitée par les deux gestionnaires du réseau de transport : RTE côté français et National Grid côté britannique.
Sous-sections
Paragraphes

C’est ici que commence l’histoire électrique entre la France et l’Angleterre : IFA 2000 est la toute première interconnexion électrique entre deux pays en Europe. 70 km de long – dont 45 sous la mer - entre Sangatte en France et Folkestone en Angleterre, avec une capacité de 2000 Mégawatts (d’où son nom). Un vrai défi technique pour l’époque, relevé grâce à une étroite collaboration entre les gestionnaires des réseaux de transport d’électricité français (RTE) et anglais (National Grid). 

Image
ifa 2000

70 km
de câbles d’interconnexion entre la France et le Royaume-Uni
dont 45 km sous la mer
2000 mégawatts
de puissance
1
poste électrique à Sangatte

Exploitée quasiment sans interruption depuis plus de 30 ans, IFA 2000 permet d’optimiser au maximum les différences et les complémentarités du mix énergétique entre les deux pays. Grâce à elle, ces derniers peuvent faire appel à la production électrique de leur voisin lorsqu’ils en ont le plus besoin. 

Image
ifa 2000
Couverture vidéo

Une intervention exceptionnelle pour réparer IFA 2000 après une tempête 

En novembre 2016, la tempête « Nanette » qui a secoué le Nord de l’Europe, particulièrement en Manche/Mer du Nord a provoqué une avarie sérieuse et inédite sur l’interconnexion IFA 2000 entre la Grande Bretagne et la France.

Sa capacité de transit est alors réduite de 50% soit 1000 MW.
Immédiatement, les investigations ont débuté afin de localiser l’avarie, en connaître la nature et l’origine pour préparer et engager les réparations, tandis qu’une équipe pluridisciplinaire était mobilisée dès le 25 novembre pour piloter les opérations. Au total, 210 personnes sont intervenues au cours de l’opération.
Le savoir-faire de RTE et de ses sous-traitants, couplé à des conditions météorologiques plutôt favorables ont permis à l’interconnexion de retrouver sa capacité maximale le 2 mars 2017.

Les équipes de RTE dans le Nord ont procédé à une opération technique hors du commun pour réparer les câbles sous-marins de l’interconnexion. 

 

Couverture vidéo