En-tête
Image
En-tête Raccordement Noirmoutier

Raccordement du parc éolien en mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier

Projet
arrow
Sous-sections
Paragraphes

À l’issue de l’appel d’offres lancé par l’État, destiné à développer les énergies renouvelables en France, le projet porté par la société « Éoliennes en Mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier » a été retenu, en 2014, pour le secteur des îles d’Yeu et de Noirmoutier. RTE est chargé de raccorder ce parc d’une puissance de 496 mégawatts au réseau très haute tension à 225 000 volts.

En accueillant cette nouvelle source d’énergie sur son réseau en Vendée, RTE répond aux enjeux en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique.

 

Le projet en 6 points clés :

 

  1. 5 communes concernées par la création d’une double liaison sous-marine de 27 km et souterraine de 29 km à 225 000 volts
  2. Un tracé général de raccordement électrique prenant en compte l’environnement au sens large
  3. La création d’un poste électrique intermédiaire d’environ 3ha au point de raccordement à Soullans
  4. Une contribution au débat public sur le projet éolien en mer
  5. Une démarche de concertation et d’information engagée en 2014 et qui se poursuit auprès des acteurs du territoire terrestre, du monde marin et des populations concernées par le projet
  6. Un démarrage des travaux prévu à l’été 2020

Pour raccorder le parc éolien en mer au réseau public de transport d’électricité, RTE prévoit la création d’une liaison double à 225 000 volts sous-marine et souterraine. Cet ouvrage est nécessaire pour transporter l’électricité produite par les éoliennes. Ce raccordement aura lieu depuis un poste électrique en mer qui appartient au consortium « Eoliennes en Mer des Iles d’Yeu et de Noirmoutier », jusqu’au poste électrique existant de RTE situé sur la commune de Soullans.

En savoir plus sur EMYN

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir


Le schéma de raccordement

 

 

Afin d’acheminer l’électricité produite par les éoliennes, le raccordement du parc se fera au moyen d’une double liaison à 225 000 volts sous-marine d’environ 27 km jusqu’à un point d’atterrage situé sur le littoral, et d’une double liaison entièrement souterraine à 225 000 volts d’environ 29 km entre ce point d’atterrage et le poste existant à 225 000 volts de Soullans.

Une liaison double est composée de deux circuits électriques. En courant triphasé, chaque circuit comprend trois câbles. Une liaison double comporte donc 2 x 3 câbles.


Schéma des câbles sous-marins et souterrains

La protection des câbles :

Pour éviter toute gêne ou détérioration, le câble sera ensouillé ou recouvert au fond de la mer. L’ensouillage consiste à creuser un sillon dans le sol marin pour y poser le câble. Lorsque le sol est trop dur, le câble est posé au fond de la mer et recouvert par de l’enrochement par exemple. Des études de sols sont en cours de réalisation pour définir le meilleur mode de protection des câbles.

L’atterrage :

Arrivés sur terre, sur la plage de la Grande Côte, les câbles sous-marins seront reliés aux câbles souterrains dans deux coffres maçonnés installés sous terre, d’environ 20 m de long par 6 m de large et 3 m de profondeur, appelés « chambre de jonction ».

Le poste  électrique intermédiaire :

Le raccordement du parc prévoit un poste électrique intermédiaire dit « de compensation » situé au Gué au Roux, à proximité du poste de Soullans. Il comprendra des matériels destinés à compenser les variations de tension et les perturbations de courant électrique liées à la grande longueur des câbles sous-marins et souterrains. 


Illustration du poste intermédiaire à construire dans le voisinage immédiat du poste Rte de Soullans.

 

Image
Carte du fuseau de passage de la liaison 2 - Yeu - Noirmoutier

Cliquez ici pour agrandir

Le tracé général des câbles sous-marins et souterrains issu de la concertation sera proposé à l’enquête publique et permettra au public de s’exprimer. En fonction de la concertation avec les acteurs directement concernés par ce tracé et des observations du public, c’est à l’intérieur de cet itinéraire de plusieurs centaines de mètres de large par endroit que devra être trouvé en 2018 le tracé de détail des câbles souterrains. L’emprise finale est de l’ordre de 1 à 2 m, dans une tranchée de 1,7 m de profondeur environ.


Un projet à l’écoute des acteurs du territoire et de la population :

Fruit d’un dialogue permanent entre les équipes RTE et les acteurs locaux, le tracé permet de concilier les enjeux de la transition énergétique et les préoccupations environnementales. Il prend également en compte les usages des populations riveraines et les particularités du territoire.

 


 

Pourquoi et comment transporter l'énergie électrique sous la mer ?

 

 

Image
Cover transport sous marin énergie électrique.
Paragraphes
Channel

L'actualité du projet - Journées info

Filtrer
Mot clé
Catégories
Date
Trier par pertinence