Raccordement électrique du parc éolien en mer de Dunkerque
En-tête
Image
dunkerque

Raccordement électrique du parc éolien en mer de Dunkerque

Projet
arrow
Sous-sections
Paragraphes

En tant que gestionnaire du réseau de transport d’électricité français, RTE s’inscrit pleinement dans la transition énergétique et adapte son réseau afin d’y intégrer les énergies renouvelables. RTE a été chargé par l’Etat, de raccorder le futur parc éolien en mer de Dunkerque. Ce parc éolien d’une puissance maximale de 600 MW sera construit par le groupement EMD (Eoliennes en Mer de Dunkerque, constitué d’EDF Renouvelables, innogy SE et Enbridge).

Ce raccordement reposera sur la création d’une plateforme électrique en mer, d’un poste électrique terrestre, d’une double liaison électrique reliant la plateforme en mer et le poste à terre et d’une ligne électrique aérienne.

Image
raccordement-dunkerque
Image
calendrier raccordement électrique - Dunkerque

Titre
Les bénéfices

2,3 TWh
supplémentaires de production renouvelable pour le réseau de transport d'électricité
équivaut à la consommation de près d’1 millions d’habitants
Image
Laurent Cantat-Lampin
Laurent CANTAT-LAMPIN
délégué RTE Hauts-de-France

Le projet de raccordement du parc au large de Dunkerque est exceptionnel à plusieurs titres : il est le premier projet pour lequel RTE réalise le poste électrique en mer et également le premier projet à bénéficier des récentes réformes menées par le Gouvernement pour simplifier et optimiser les projets éoliens en mer

Paragraphes

 Les principes d’un raccordement électrique en mer


 

RTE prévoit un raccordement en 4 points clés, qu’il construira et exploitera :

  • un poste électrique en mer qui permettra de transformer la tension de l’électricité produite par les 36 à 48 éoliennes du parc (66 000 volts/éolienne) à une tension adaptée au réseau de transport d’électricité (225 000 volts). Il s’agit d’une structure émergée de 50 mètres maximum de coté, posée sur des fondations métalliques ;
  • un poste électrique terrestre 225 000 volts sera construit dans l’agglomération dunkerquoise, dans l’enceinte du Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD) pour permettre de réaliser la jonction entre les câbles sous-marins et les câbles souterrains ;
  • une double liaison électrique à 225 000 volts  entre les postes électriques en mer et à terre d’une longueur comprise entre 20 et 30 kilomètres (15 à 20 km de câbles sous-marins) ;
  • un raccordement aux lignes 225 000 volts existantes à proximité de ce nouveau poste à terre pour acheminer l’électricité produite par le parc éolien en mer.
Image
schéma principe raccordement

 

Image
Schéma du Parc ERM de Dunkerque

 

Le raccordement d'un parc éolien en mer en réalité virtuelle :

Image
Cover - raccordement réalité virtuelle

Le poste électrique en mer


 

C’est à Dunkerque que RTE réalisera pour la première fois la conception, la construction et l’exploitation d’une plateforme électrique en mer. La conception de ce poste est actuellement à l’étude et ses caractéristiques précises dépendront de la configuration retenue pour le parc éolien en mer.

Image
poste électrique en mer

En janvier 2019, en partenariat avec la Communauté Urbaine de Dunkerque, RTE a lancé un appel à idées  pour trouver d’autres usages à cette plateforme électrique. Cette réflexion exploratoire visait à trouver des pistes possibles pour faire de la plateforme de raccordement un outil de valorisation et d’innovation, au service des territoires et des différents usagers de la mer. 167 dossiers ont été déposés par des étudiants et 65 par des entreprises. Ces dossiers portaient sur les nouvelles technologies numériques appliquées au monde de la mer, la protection de l’environnement marin, la transition énergétique, le tourisme à distance, l’éco-conception, etc.

Image
Cover Raccordement video Dunkerque

Découvrez les lauréats de l'appel à projets :

Image
Cover - Lauréats Challenge - RTE - CUD

Les câbles sous-marins


 

Pour réaliser le raccordement du parc éolien en mer de Dunkerque, l’installation d’une double liaison électrique à 225 000 volts sur 15 à 20 kilomètres est nécessaire pour rejoindre la côte.

La pose des câbles de la double liaison sous-marine peut commencer depuis le poste électrique en mer ou depuis la zone d’atterrage.  En mer, les câbles seront posés au fond de deux tranchées distinctes, distantes d’environ trois fois la hauteur d’eau pour permettre des interventions ultérieures. Pour éviter toute gêne ou détérioration, les câbles sont ensouillés ou recouverts au fond de la mer. 

Image
Structure du câble sous-marin - Projet Dunkerque

À l’approche de la côte, la double liaison sous-marine sera ensouillée et les câbles sous-marins seront ensuite reliés aux câbles souterrains au sein de deux coffres maçonnés appelés « chambre de jonction », installés sous terre et potentiellement positionnés entre la conduite de gaz Norvège-France (NorFra) et l’extrémité ouest de la digue du Braek. Cela se nomme l’atterrage.

Image
Les liaisons ous-marines

Pour en savoir plus sur le raccordement des énergies marines en France, cliquez ici.

 

Le poste électrique terrestre et son raccordement


 

Pour raccorder la double liaison 225 000 volts issue du poste en mer au réseau terrestre 225 000 volts, la configuration du réseau électrique sur l’agglomération dunkerquoise rend nécessaire la création d’un poste électrique c’est-à-dire une infrastructure d’interface permettant le raccordement au réseau électrique terrestre. À l’ouest de Dunkerque, seuls les postes électriques de Warande et de Grande-Synthe offrent une capacité suffisante à l’accueil de la production du parc éolien. La possibilité d’un raccordement sur les postes électriques a été évaluée. En raison de contraintes et d’inconvénients techniques forts, d’enjeux et d’impacts environnementaux plus significatifs du fait de la longueur du raccordement, et d’un coût élevé dans le cas de Warande, ces solutions de raccordement ont été écartées. Les autres postes électriques 225 000 volts présents dans la zone sont des postes appartenant à des clients industriels de RTE qui ne font pas partie du Réseau Public de Transport. RTE ne peut donc pas réaliser des travaux de raccordement au sein de ces postes privés. À défaut de poste existant susceptible d’accueillir le raccordement du parc éolien, la solution de construction d’un nouveau poste électrique 225 000 volts a été privilégiée, à proximité du réseau 225 000 volts existant tout en restant à une distance raisonnable du site d’atterrage envisagé.

Pour la partie souterraine, la double liaison sera installée soit au fond d’une même tranchée, soit dans deux tranchées distinctes en fonction des contraintes du milieu. En domaine agricole, les dimensions d’une tranchée seraient les suivantes : environ 2,50 mètres de large par 1,50 mètre de profondeur. 

Image
Cover 3 minutes pour comprendre les techniques des liaisons souterraines
Paragraphes

La concertation Fontaine


Dès 2018, RTE a engagé une concertation dite Fontaine pour le raccordement électrique du parc éolien intégrant un poste électrique en mer. Menée sous l’égide du préfet, cette concertation associe les élus et les représentants des parties prenantes et permet de discuter de l’aire d’étude, puis de faire le choix d’un fuseau de moindre impact à l’intérieur duquel un tracé pourra être figé. Une première instance locale de concertation s'est tenue en avril 2019 et a donné lieu à la validation de l’aire d’étude de raccordement sous l’égide du préfet du Nord.

 

Image
carte dunkerque

Le débat public


Le débat public, organisé par la Commission Nationale du Débat Public 2020, sera l’occasion pour tous les citoyens de participer à la réflexion et à l’élaboration d’un projet avant que ses caractéristiques ne soient définitivement fixées (dunkerque-eolien.debatpublic.fr).

RTE souhaite :

  • enrichir sa connaissance du territoire et permettre l’expression de la priorisation des enjeux environnementaux et socioéconomiques, afin que RTE propose le fuseau de moindre impact et l’emplacement de moindre impact pour le poste électrique à terre et son raccordement ;
  • identifier des modalités propices à l’intégration du raccordement (par exemple : choix des périodes de travaux à favoriser, des techniques à utiliser sur le territoire) ;
  • identifier des services d’intérêt général, qui après analyse technico-économique de RTE à terre ou faire l’objet de développement économique (développement du tourisme industriel par exemple).
Image
réunion publique
Présentation du projet lors de la première réunion publique - Bray-Dunes  - Crédit photo : Olivier Soury

La décision à l’issue du débat public


Dans un délai de deux mois à compter de la date de clôture du débat public, le président de la CPDP établira un compte rendu du débat et la présidente de la CNDP en dressera le bilan. Le compte-rendu et le bilan seront rendus publics lors d’une conférence de presse tenue par ceux-ci et mis en ligne sur le site Internet de la CNDP.

Les maîtres d’ouvrage EMD et RTE se baseront sur les éléments et enseignements recueillis au cours du débat public afin de prendre la décision de poursuivre ou non le projet. Si le projet est confirmé, RTE continuera la concertation « Fontaine » sous l’égide du préfet de Département. La seconde réunion de l’instance locale de concertation (ILC) interviendrait alors après le débat public afin de tenir compte des enseignements de ce débat, et serait consacrée à la présentation et à la validation d’un fuseau de moindre impact et d’un emplacement de moindre impact pour le poste électrique à terre et son raccordement au sein de l’aire d’étude.

L’enquête publique


Si les maîtres d’ouvrage décident de poursuivre le projet, les demandes d’autorisations seront déposées entre mi et fin 2021 pour la construction et l’exploitation du parc éolien et de son raccordement. Cette étape constituera donc un autre moment important du projet car elle permettra à toutes les personnes concernées d’exprimer un avis sur un projet plus avancé, détaillé dans le cadre de l’étude d’impact.