Image
banniere channel EMR mediterranee
Image
banniere channel EMR mediterranee

Raccordement des éoliennes flottantes au large de Fos-sur-Mer en Méditerranée

Projet
Fos-sur-Mer
arrow
Sous-sections
Paragraphes

La France s'est engagée à atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Pour y parvenir, le mix de production doit évoluer et il est indispensable de développer significativement les énergies renouvelables, en particulier l’éolien en mer, avec un objectif de 18 GW (18 000 MW) à l'horizon 2035 dont 3,5 à 5 GW en Méditerranée.

La Méditerranée a été identifiée par l’État comme une zone favorable au développement de l’éolien flottant. Deux parcs éoliens en mer flottants d’environ 250 MW et leur extension future d’environ 500 MW y sont prévus, ainsi que leur raccordement. Ce dernier sera mutualisé entre chaque parc et son extension future soit une capacité d’environ 750 MW. Ces deux parcs éoliens flottants font l’objet de l’appel d’offre n°6 (AO6) de l’État pour désigner le lauréat en charge de poursuivre les études, les réaliser et les exploiter. RTE est quant à lui en charge de leur raccordement pour une mise en service à l’horizon 2031.

En 2021, l’ensemble de ce projet a été soumis au débat public organisé sous l’égide de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP). En tant que maître d’ouvrage en charge du raccordement électrique, RTE a participé à ce débat. En mars 2022, la décision ministérielle a permis de retenir plusieurs zones pour ces projets, dont celle au large de Fos-sur-Mer, au sein de laquelle sera construit un parc d’éoliennes flottantes de 250 MW complété ultérieurement d’une extension de 500 MW. Le choix de cette zone pour le 2e parc éolien AO6 a été entériné par l’État en juin 2023.

250 MW
Capacité du parc d'éoliennes flottantes
500 MW
Capacité de l'extension
Image
Raccordement des éoliennes flottantes au large de Fos-sur-Mer - Zones retenues
Seules les zones 1 au large de la Narbonnaise et 2 au large du golfe de Fos-sur-Mer ont été retenues
pour les 2 parcs éoliens flottants « AO6 » et leur extension future en Méditerranée

Depuis 2022, des rencontres avec les parties prenantes et des premières études techniques et environnementales ont permis d’éclairer les contours d’une aire d’étude pour le raccordement électrique. Une réunion plénière de concertation « Fontaine » s’est tenue le 15 avril 2024, sous l’égide du Préfet des Bouches-du-Rhône, pour en présenter la synthèse et acter le périmètre de l’aire d’étude du raccordement.

En mer, l’aire d’étude s’éloigne d’un peu plus de 25 km de la côte jusqu’à une profondeur d’eau d’environ 90 mètres. Elle part de la localisation du parc éolien au sein de la zone 2 fixée par l'État en novembre 2023, puis rejoint le golfe de Fos en intégrant une partie de la commune de Port-St-Louis-du-Rhône à l’ouest et une partie de la commune de Martigues à l’est.

Aire d’étude du raccordement du parc éolien AO6 au large du golfe de Fos

Image
Raccordement des éoliennes flottantes au large de Fos-sur-Mer - Aire étude
Cliquez sur la carte pour zoomer

Une seconde phase de concertation doit désormais permettre de proposer, au sein de cette aire d’étude, le parti de moindre impact à l’intérieur duquel sera définie plus précisément l’implantation des ouvrages du raccordement. Il s’agit en particulier du tracé des 3 liaisons électriques sous-marines et des 3 liaisons électriques souterraines 225 000 volts pour connecter le poste électrique en mer (situé en bordure de la zone 2) au réseau électrique terrestre.

Cette seconde phase s’appuiera sur de nouvelles études techniques et environnementales conduites à l’intérieur de l’aire d’étude.

Ainsi, une deuxième réunion plénière de concertation, sous l’égide du préfet des Bouches-du-Rhône, est prévue d’ici l’automne 2024 pour proposer le parti de moindre impact du projet de raccordement.

Le calendrier du projet

Image
Raccordement des éoliennes flottantes au large de Fos-sur-Mer - Calendrier concertation

Comprendre le raccordement électrique d’un parc éolien en mer

Le raccordement est constitué d’une partie sous-marine entre le poste électrique en mer et la côte, d’un atterrage et d’une partie souterraine jusqu’au poste électrique de raccordement.

Conformément à la feuille de route fixée par l’État, le raccordement mutualisé entre le parc AO6 et son extension future permettra de réduire les délais de mise en œuvre et l’impact sur l’environnement, tout en favorisant la coexistence des différents usages de la mer.

Image
Raccordement des éoliennes flottantes au large de Fos-sur-Mer - Explications
Filtrer
Mot clé
Catégories
Date
Trier par pertinence
1 documents
Date (field_document_date_2)