Sud Aveyron : un nouveau poste électrique pour sécuriser l’alimentation du Nord de l’Occitanie
Image
Sud aveyron cover
Image
Sud aveyron cover

Sud Aveyron : un nouveau poste électrique pour sécuriser l’alimentation du Nord de l’Occitanie

Projet
Saint-Victor-et-Melvieu
arrow
Le développement croissant des énergies renouvelables en Occitanie confirme la nécessaire adaptation du réseau de transport d’électricité pour garantir son « exploitabilité » et la sûreté du système électrique notamment pour une zone concernant les départements de l’Aveyron, du Tarn et de l’Hérault.
Sous-sections
Paragraphes

Le poste électrique de Sud-Aveyron 400 000/225 000 volts situé sur la commune de Saint-Victor-et-Melvieu permet de sécuriser l’alimentation électrique du Nord de l’Occitanie dans un contexte d’augmentation de la production d’électricité d’origine renouvelable. Lancé en 2009, la mise en service définitive de l’ensemble des installations a été effectuée en novembre 2023.

Les points clés

  1. Un nouveau poste électrique pour éviter la saturation des lignes électriques existantes
  2. Plus de 200 rencontres et réunions de terrain qui ont permis de nombreuses améliorations du projet
  3. Une insertion paysagère des équipements électriques, partiellement intégrés dans un bâtiment enterré pour réduire l’impact visuel

90 M€
d’investissement global
10 M€
de retombées économiques locales
(montant moyen constaté pour ce niveau d’investissement)

600 000
de plan d’accompagnement
de projets d’économie locale durable
290 000 €/an
de taxes
reversées aux communes et aux communautés de communes
3 km
de lignes aériennes mises en souterrain
et 15 pylônes déposés (ligne 63 000 volts Lauras-St Victor)

10 km
de lignes souterraines 225 kV créées
4 000 heures
de travail
pour la réinsertion des personnes éloignées de l’emploi

Pourquoi ce projet ?

Accompagner la transition énergétique et éviter les risques de coupure

Le réseau électrique à très haute tension du sud du Massif Central atteint aujourd’hui les limites de sa capacité. Ainsi, lors des pics de production d’électricité dont l’intensité augmente chaque année, l’exploitation du réseau comporte des risques. Pour éviter que des coupures de grande ampleur ne se produisent, RTE doit faire évoluer son réseau pour garantir en permanence l’alimentation électrique des habitants et entreprises de la région.

Les principaux pôles de consommation de la région Occitanie (Toulouse et Montpellier) attirent naturellement l’électricité produite au nord de la région (Tarn, Hérault, Aveyron…). Ces flux Nord - Sud sont particulièrement importants.

L’électricité ne se stockant pas à grande échelle, le réseau doit être en mesure d’accueillir l’énergie produite dans des zones à faible consommation et de l’acheminer vers des zones plus consommatrices. C’est le cas dans le sud du Massif Central, secteur à forte production et faible consommation.

Adapter le réseau de la région Occitanie au développement des énergies renouvelables

Le poste électrique de Sud-Aveyron est conçu pour dégager des capacités d’accueil des énergies renouvelables cohérentes avec les projections énergétiques issues des S3REnR Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon puis Occitanie.

En effet, le réseau régional de transport d’électricité à 225 kV de l’Aveyron, du Tarn et de l’Hérault doit être en capacité d’accueillir plus de 3 000 MW de production d’ici 10 ans, pour une consommation moyenne dans ces départements se situant autour de 400 MW.

Le réseau 225 kV, construit dans les années 1960, n’était pas dimensionné pour transporter cet excédent de production vers les grands centres de consommation que sont Albi, Castres, Toulouse, Béziers ou Montpellier. L’excès de charge sur le réseau, dû à la nouvelle production d’énergie renouvelable, exposait la zone à des risques de coupures d’électricité.

Pour répondre à cette difficulté, RTE a proposé la création d’un poste électrique permettant de mieux répartir les flux. Le poste électrique de Sud-Aveyron permet ainsi de soulager le réseau 225 kV en le raccordant au réseau 400 kV qui dispose d’une capacité de transit supérieure.

Image
Réseau de la région Occitanie au développement des énergies renouvelables :

Un poste pour éviter de construire de nouvelles lignes électriques

Ce poste de transformation électrique 400/225 kV agit comme un « échangeur » constituée par la ligne électrique à 400 kV qui traverse l’Aveyron (l’équivalent d’une « autoroute ») et les lignes à 225 kV situées à proximité (soit les « routes nationales »). Il est situé sur la commune de Saint-Victor et Melvieu (Aveyron). Le choix de cette commune a été fait pour limiter la création de nouveaux ouvrages et donc l’empreinte environnementale du projet car à proximité immédiate du réseau 400 kV, au croisement avec le réseau 225 kV.

Sans ce nouveau poste, il aurait fallu développer le réseau 225 000 volts, c’est-à-dire construire de nouvelles lignes électriques dont l’impact global serait plus important.

La concertation et les évolutions du projet pour un poste intégré dans son environnement

Le projet a fait l’objet d’une vaste concertation depuis son lancement par la Direction de l’Énergie le 18 janvier 2010. Au-delà des réunions officielles prévues par la circulaire du 9 septembre 2002 (dite circulaire « Fontaine »), RTE a organisé plusieurs permanences publiques visant à présenter le projet et à recueillir les observations des riverains et des différentes parties prenantes.

Cela a conduit RTE, en dépit de la validation par les pouvoirs publics le 28 octobre 2010 d’un premier emplacement pour le poste, à proposer un nouvel emplacement répondant davantage aux préoccupations exprimées par une association de riverains. Ce nouvel emplacement a été validé lors d’une réunion de concertation, tenue le 11 juillet 2011 sous l’égide de la Préfecture de l’Aveyron.

En proposant ce nouvel emplacement, RTE a répondu aux attentes des acteurs locaux et des riverains directement impactés par le projet et a revu et complété ses études en adaptant de manière significative le projet.

Principales évolutions du projet suite aux différentes concertations :

  • construction de la partie 225 kV à l’intérieur d’un bâtiment pour limiter l’emprise au sol avec une réduction importante de cette dernière (4.5 ha pour 8 ha initialement) ce qui a généré une augmentation du coût du projet de plus de 10 %
  • effort important d’intégration environnementale par un traitement architectural et paysager adapté à la topographie du site et par un encastrement optimal dans le terrain
  • amélioration de l’impact visuel des lignes existantes, par la mise en souterrain de toutes les lignes 225 kV à raccorder et d’une ligne 63 kV située à proximité du centre bourg, sur environ 3,5 km
  • compensation de 100 % des terres agricoles impactées par les travaux, au travers d’une convention avec le PNR Grands Causses et la Chambre d’agriculture de l’Aveyron. - à noter également qu’aucune habitation n’est située à moins de 500 mètres du projet.

Découvrir le projet en images

  • Les grandes étapes du projet

    • Début des travaux : 2019
    • Construction des lignes électriques souterraines 225 kV : de juin à décembre 2022
    • Mise en Service du Poste Sous Enveloppe Métallique électrique 225 kV: juillet 2022
    • Arrivée des transformateurs 600 MVA : février 2023
    • Mise en Service des transformateurs : juillet 2023
    • Mise en service définitive de l’ensemble des installations : novembre 2023

    Sud Aveyron : vos contacts

    Angela BLEAHU

    Sud-Ouest
    Responsable Communication RTE Sud-Ouest

    Chloé SIMON

    Sud-Ouest
    Chargée de communication RTE Sud-Ouest
    Filtrer
    Mot clé
    Catégories
    Date
    Trier par pertinence