poste de tolbiac
Poste électrique Tolbiac - Paris

Tolbiac : sécuriser l’alimentation électrique du sud-est parisien

Projet
arrow
Afin de répondre aux besoins croissants en électricité du sud-est parisien, RTE créée une nouvelle ligne électrique souterraine et renouvelle le poste électrique de Tolbiac dans le 13ième arrondissement de Paris. Ces travaux permettront de sécuriser l’alimentation électrique de plus de 300 000 personnes.
Sous-sections
Paragraphes

Ces travaux permettront de sécuriser l’alimentation électrique de la zone et d’accompagner les projets de développements du territoire, portés notamment par l’implantation de plusieurs ZAC :

  • Paris Rive Gauche de la gare d’Austerlitz à Ivry-sur-Seine
  • quartier Bédier-Oudiné-Chevaleret-Porte d’Ivry
  • Bercy-Charenton

 

Les travaux consistent à créer une nouvelle ligne électrique souterraine de 225 000 volts d’environ 4km entre le poste de Berthollet, situé à Arcueil, et le poste de Tolbiac, situé dans le XIIIème arrondissement. Parallèlement, en coordination avec Enedis, des travaux seront menés au niveau du poste de Tolbiac pour remplacer un transformateur par deux transformateurs électriques. Pour accueillir les nouvelles installations électriques, un nouveau bâtiment sera créé dans l’emprise du site actuel.

Paragraphes

Pour accueillir la nouvelle liaison Berthollet Tolbiac et les deux nouveaux transformateurs ENEDIS et ainsi accompagner le besoin croissant d’électricité du territoire, RTE doit construire un nouveau poste électrique et un nouveau bâtiment au sein du poste de Tolbiac. 

La reconstruction du poste de Tolbiac a fait l’objet d’un travail de concertation avec la commune et les élus depuis 2017 pour s’assurer de la meilleure insertion de l’ouvrage dans son environnement.

Image
poste de tolbiac

Un poste électrique écoresponsable

RTE est particulièrement sensible aux impacts environnementaux de ses activités et à l’insertion de ses ouvrages dans l’environnement. 

C’est pourquoi RTE est engagé dans la certification ISO 140 001 et mène des actions visant à préserver la biodiversité, prévenir les pollutions ou encore à améliorer la performance environnementale de ses ouvrages. 

La démarche Eco-chantier est l’un des outils utilisée par RTE pour réduire l’impact environnemental de ses ouvrages et doubler la valorisation locale de ses projets.

Cette démarche s’applique au projet de Tolbiac : RTE s’est engagé à faire du poste de Tolbiac un projet durable et responsable.

La démarche éco-chantier

L’ensemble du cycle de vie du bâtiment a été pris en compte pour identifier tous les leviers possibles pour minimiser l’impact environnemental du bâtiment. 

Cette approche a été adoptée dès la phase de conception et a donné lieu notamment à l’intégration d’une part importante de bois CLT au système de construction, à la minimisation des postes de consommation d’eau (gestion et valorisation des eaux de pluie) et d’énergie (CVC et éclairage) en exploitation et à l’installation d’une toiture végétalisée. 

Cette approche dès la conception a permis à RTE d’inscrire le projet dans la démarche « Bâtiments Durables Franciliens » (BDF)*. Il a obtenu la reconnaissance Bronze pour la phase de conception. 

Les principaux axes d’optimisation du projet sont les suivants : 

  • La durabilité des matériaux de gros œuvre (bois CLT et béton bas carbone).
  • La durabilité des autres matériaux de construction. 
  • L’optimisation de la gestion des terres.
  • L’aménagement des 300m2 de toits en jardin. 
  • La limitation de la hauteur du bâtiment pour une meilleure insertion dans le paysage urbain.
  • La maitrise des nuisances générées par les travaux au bénéfice des riverains (bruit, pollution de l’air, nuisances dues au trafic de véhicules de chantier, propreté du chantier et de ses abords…),  des ouvriers et de l’environnement. Les équipes projets veilleront à l’application des actions engagées pendant toute la durée du chantier.

Enfin, la démarche environnementale s’appuie sur la réalisation d’un bilan environnemental (bilan carbone en particulier) prenant en compte l’ensemble du cycle de vie du bâtiment.

*BDF est un dispositif d’accompagnement, d'évaluation et d'apprentissage avec l’accompagnement de l’association EKOPOLIS, qui vise à une meilleure prise en compte des enjeux de développement durable dans les opérations de construction et de réhabilitation en Île-de-France. BDF ressort d’une dynamique interrégionale, initiée en 2009 en Région Paca avec EnvirobatBDM, puis en Occitanie en 2015 avec Envirobat Occitanie. En savoir plus : https://www.ekopolis.fr/etre-accompagne-sur-mes-operations/batiments-durables-franciliens  

Une concertation locale

La reconstruction du poste de Tolbiac a fait l’objet de nombreux échanges avec  avec les riverains et les élus de Paris et du 13ème arrondissement entre 2017 et 2020. 

Les étapes du projet : 

  • Février 2021 : préparation des travaux
  • Mars 2021 : travaux de consolidation de la parcelle 
  • Mai 2021 : Terrassement
  • Septembre 2021 à l'été 2022 : construction du nouveau bâtiment 
  • Août 2022 : livraison du nouveau bâtiment
  • Août 2022 - Juillet 2023 : installation des équipements électriques dans le bâtiment
  • Août 2023 - Décembre : 2023 mise en service des nouvelles installations
     
Paragraphes

Pour sécuriser l’alimentation électrique de plus de 300 000 personnes, RTE renforce son réseau électrique avec la création d’une nouvelle liaison souterraine de 4,2 km entre le poste électrique de Tolbiac (Paris 13ème) et le poste électrique de Berthollet (Arcueil), en passant par la ville de Gentilly. 


1/ La concertation autour du projet

Le projet est soumis la procédure de concertation dite « Fontaine ». 
Le tracé de cette liaison est donc le fruit de 3 ans de concertation avec les parties prenantes du territoire (les communes d’Arcueil, de Gentilly, Paris 13 et leurs services techniques, l’Etablissement Public Territoriale Grand Orly Seine Bièvre, le Conseil Départemental du Val-de-Marne, les différents gestionnaires et concessionnaires) afin de prendre en compte les souhaits et contraintes de plusieurs tracés. Suite à cette première phase, une réunion de fin de concertation a eu lieu le 7 janvier 2021, présidée par le Préfet de Paris. Cette réunion a permis de proposer un tracé de la ligne électrique souterraine.

2/ Les travaux  

Pour créer la nouvelle liaison 225 000 volts, les travaux se déroulent en plusieurs étapes : 

Travaux de génie civil :

  • Ouverture d’une tranchée sous la voierie 
  • Pose de tubes en PVC pour accueillir les câbles,
  • Coulage du béton pour protéger l’ouvrage
  • Fermeture de la tranchée et remise en état des voiries


Travaux de déroulage :

  • Ouverture des chambres de jonctions (chambres situées tous les XXX dans lesquelles les portions de câbles vont être jointes)
  • Déroulage des nouveaux câbles dans les tubes PVC
  • Raccordement des nouveaux câbles dans des chambres de jonction.
  • Remise en état des voiries

Le chantier se fera par tronçons de moins de 100 mètres qui seront refermés au fur et à mesure de l’avancement afin de minimiser la gêne.

Les différentes phases des travaux de génie civil dans les communes :

Image
Ligne souterraine Projet Berthollet – Tolbiac