Vue aérienne du site des batteries de stockage Ringo à Vingeanne-Jalancourt
Vue aérienne du site des batteries de stockage Ringo à Vingeanne-Jalancourt

Stockage de l'électricité - l'expérimentation RINGO

Stockage
arrow
Sous-sections
Paragraphes

Expérimenter le stockage de l'électricité : pourquoi ?


 
Selon les conditions météorologiques (ensoleillement important, vents forts), la production locale d’électricité éolienne ou solaire peut connaître des pics ponctuels, et être trop abondante pour être transportée par le réseau électrique. Le surplus d’électricité serait alors perdu. 

Fort de son rôle d’innovateur et acteur majeur de la transition énergétique, c'est à cette problématique que RTE répond avec l'expérimentation de stockage de l'électricité RINGO, approuvée par la CRE (Commission de Régulation de l’Energie). 

Le projet consiste en trois innovations qui, ensemble, permettront d’accueillir sur le réseau les énergies renouvelables :

  • Des automates développés par RTE qui, pour la première fois au monde, captent en temps réel les données numériques du réseau. Ils permettent de piloter à distance et de façon autonome ce qui se passe sur les lignes haute-tension ; 
  • Des batteries de stockage de fournisseurs, raccordées sur le réseau et qui permettront de conserver l’énergie renouvelable produite en surplus ;
  • De l’électronique de puissance, c’est-à-dire des puces électroniques grands formats qui font la conversion entre l’énergie stockée et l’électricité injectée dans le réseau pour les consommateurs.
Stocker l'électricité - L'expérimentation Ringo
Comprendre le projet Ringo, une expérimentation autour du stockage de l'électricité

Comment fonctionne cette expérimentation de stockage de l'électricité ?


RTE pilote à distance, de manière automatique et en même temps toutes les batteries connectées à son réseau, ainsi que les convertisseurs qui transforment l’énergie stockée dans les batteries en électricité adaptée au réseau. L’objectif : adapter les moments de stockage/déstockage en fonction de la charge en électricité présente sur le réseau. Avec ce système intelligent, RTE garantit une utilisation efficace de l’électricité renouvelable produite en France.

Pour mettre en place ce système, RTE s’appuie sur trois innovations :

  • Un algorithme national qui prépare par anticipation et un automate local qui pilote en temps réel, développés par RTE ;
  • Avec un système s’appuyant sur des données numériques reçues en temps réel à partir des sites de productions renouvelables et sur l’état du réseau, RTE peut déclencher les actions les plus appropriées :
    • Quand il y a des surplus de production d’énergies renouvelables, et que le réseau électrique est saturé, le stockage est activé ;
    • Quand le réseau est peu chargé, le déstockage est activé, afin de permettre de passer la pointe de production suivante.
      Image
      Infographie - Pilotage en temps réel par un algorithme des batteries de stockage de l'électricité RINGO
  • De l’électronique de puissance associée à des batteries de forte capacité fournies par les partenaires industriels de RTE. Alors que les batteries stockent l’électricité sous forme de courant continu (comme les piles d’usage commun), le réseau électrique est, lui, à courant alternatif (50 Hz en France). L’électronique de puissance est la technologie qui permet de convertir le courant continu en courant alternatif (et vice versa). C’est grâce à cette solution innovante que RTE peut accueillir des batteries de stockage et utiliser cette énergie stockée sur le réseau transportant de l’électricité.
    Image
    Infographie - Pilotage en temps réel par un algorithme des batteries de stockage d'électricité Ringo


L’équilibre entre ces batteries se fait depuis trois sites interopérables. Le cadre d’expérimentation prévoit une stricte neutralité sur le fonctionnement du marché de l’électricité. Ainsi, les trois sites de Bellac, Ventavon et Vingeanne sont synchronisés : quand un ou deux sites sont en charge, le ou les autres doivent se décharger d’un volume équivalent pour éviter tout impact sur l’équilibre offre-demande national.

Image
Ringo - Gestion automatisée d'un réseau de batteries de stockage d'électricité

 

Les sites de l'expérimentation
Liste d'items image
RINGO Vingeanne
ringo ventavon
1re livraison ringo bellac
Vingeanne
Ventavon
Bellac
Situé dans la Plaine de Saône (Côte d’Or), Vingeanne constitue un lieu de développement rapide des énergies renouvelables, notamment éoliennes. Le site a été sélectionné pour accueillir une des batteries Ringo, d’une puissance de stockage de 12 MW, soit l’équivalent de la consommation d'environ 10 000 habitants.
Situé dans le Buech (Hautes-Alpes), Ventavon constitue un lieu de développement rapide des énergies renouvelables, notamment photovoltaïques. Le site a été sélectionné pour accueillir une des batteries Ringo, d’une puissance de stockage de 10 MW, soit l’équivalent de la consommation d'environ 10 000 habitants.
Situé à 40 kilomètres au nord de Limoges, Bellac est au cœur d’un territoire où la production d’électricité d’origine solaire et éolienne se développe fortement. Le site a été sélectionné pour accueillir une des batteries Ringo, d’une puissance de stockage de 10 MW, soit l’équivalent de la consommation d'environ 10 000 habitants.
RINGO Vingeanne
Vingeanne
Situé dans la Plaine de Saône (Côte d’Or), Vingeanne constitue un lieu de développement rapide des énergies renouvelables, notamment éoliennes. Le site a été sélectionné pour accueillir une des batteries Ringo, d’une puissance de stockage de 12 MW, soit l’équivalent de la consommation d'environ 10 000 habitants.
ringo ventavon
Ventavon
Situé dans le Buech (Hautes-Alpes), Ventavon constitue un lieu de développement rapide des énergies renouvelables, notamment photovoltaïques. Le site a été sélectionné pour accueillir une des batteries Ringo, d’une puissance de stockage de 10 MW, soit l’équivalent de la consommation d'environ 10 000 habitants.
1re livraison ringo bellac
Bellac
Situé à 40 kilomètres au nord de Limoges, Bellac est au cœur d’un territoire où la production d’électricité d’origine solaire et éolienne se développe fortement. Le site a été sélectionné pour accueillir une des batteries Ringo, d’une puissance de stockage de 10 MW, soit l’équivalent de la consommation d'environ 10 000 habitants.

Titre
Ringo en chiffres clés

30 MWh
de capacité installée sur le site de Bellac
30 MWh
de capacité installée sur le site de Ventavon
37 MWh
de capacité installée sur le site de Vingeanne

80 M€
investis dans ce projet
2021-2022
Mise en service prévue entre juin 2021 et juin 2022
selon les sites
3 ans
d’expérimentation après la mise en service

Les bénéfices de ce projet


RINGO est un outil dit de "flexibilité" pour le réseau : comme toutes batteries, il doit être pensé comme l’un des moyens pour gérer, à horizon 2030, un réseau électrique intégrant de plus en plus d’énergies renouvelables, notamment d'origine éolienne et photovoltaïque. C'est un investissement sur l'avenir.

En effet, le stockage d’électricité à grande échelle a fait l’objet de progrès technologiques importants ces dernières années. Il annonce une révolution dans la gestion du réseau électrique français. Son impact doit donc être évalué, avec un démonstrateur de taille industrielle. Demain, le stockage par batterie pourrait contribuer au passage des pointes de consommation durant les périodes de froid, ou encore participer à la gestion des surplus de production partout sur le réseau.

Paragraphes

Le stockage d’électricité à grande échelle a fait l’objet de progrès technologiques importants ces dernières années. Il annonce une révolution dans la gestion du réseau électrique français. Son impact doit donc être évalué. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de pouvoir disposer d’un démonstrateur de taille industrielle tel que RINGO. Demain, le stockage par batterie pourrait contribuer au passage des pointes de consommation durant les périodes de froid et participeront à la gestion des surplus de production partout sur le réseau.

C’est la première fois que sera testée à grande échelle la possibilité de voir ce qui se passe en temps réel sur les lignes et d’ajuster en conséquence les installations présentes sur le réseau, comme les batteries de stockage. L’innovation réside donc dans le contrôle-commande haut niveau des batteries qui sera développé par RTE ; en somme le logiciel qui permet de coordonner les batteries entre elles. C’est cette technologie qui empêchera (grâce à un algorithme spécifique) l’apparition de « bouchons » sur les réseaux électriques en cas de pics de production d’électricité verte. Nous savons que la maitrise de ces technologies est indispensable pour accompagner la transition énergétique.

La question ne se pose pas ainsi. Cela répond à deux besoins distincts. Le projet RINGO est une expérimentation, un investissement sur l’avenir.

Les batteries RINGO absorbant le surplus d’électricité permet d’éviter la perte de ce surplus ou la construction d’une ligne électrique qui ne servirait que quelques heures par an. Mais cette expérimentation répond à un problème ponctuel et localisé. Les batteries, comme toute autre flexibilité, ne sont pas destinées à remplacer les lignes actuelles, mais à mieux les utiliser. Si les flexibilités permettent de réduire de développement de nouveaux ouvrages, cela ne signifie pas que l’on va arrêter de construire des lignes.

Sur le site de Ventavon par exemple, ces batteries permettent de stocker la production instantanée maximale de 10 hectares de panneaux solaires et d’emmagasiner l’énergie produite à cette puissance maximale pendant près de deux heures. En termes de consommation, ces batteries une fois complètement chargées sont capables d’alimenter une ville comme Apt (Vaucluse) de 10 000 habitants pendant deux heures de pointe en hiver.