Vignette
Image
Gyrobroyage relevé sous une ligne électrique
En-tête
Image
Gyrobroyage relevé sous une ligne électrique

Le gyrobroyage relevé : un atout pour la biodiversité

Riverains
Environnement
Lecture 2 min
arrow
Avec 106 000 kms de lignes à haute et très haute tension réparties sur l’ensemble du territoire, la végétation aux abords des lignes électriques nécessite un entretien régulier, notamment par gyrobroyage qui est une technique de coupe et de broyage des végétaux sur place largement employée.
Paragraphes

Sécuriser le réseau grâce à la gestion de la végétation

 

La sécurisation de nos installations, assurée notamment par l’entretien de la végétation aux abords des lignes, est régie par le Code de l’énergie.
Elle vise notamment à éviter une distance trop proche entre un arbre et une ligne électrique, ce qui pourrait endommager nos installations et entraîner une coupure d’électricité, voire provoquer un incendie.

  • Comparaison entre un gyrobroyage relevé (à gauche) et un gyrobroyage classique (à droite)
  • Gyrobroyage classique sous une ligne électrique
  • Gyrobroyage relevé sur végétation de faible diamètre
  • Gyrobroyage relevé à 20 cm du sol sur végétation de diamètre moyen
  • Quelques mois après un gyrobroyage relevé
  • Protéger la biodiversité par une bonne gestion écologique

     

    Depuis plusieurs années, RTE multiplie les actions pour expérimenter des aménagements et des modes de gestion de la biodiversité innovants autour de ses installations : pâturage sous les lignes à haute tension, installation de nichoirs sur les pylônes pour les oiseaux…

     

    Pourquoi recourir au gyrobroyage relevé ?


    Le sol abrite ainsi plus de 25 % des espèces animales et végétales décrites, ce qui en fait, parmi les écosystèmes terrestres, un des habitats les plus riches en diversité biologique. Pour la plupart, ces espèces se retrouvent dans les 2 à 3 premiers centimètres du sol, où les concentrations en matières organiques et en racines sont les plus élevées.

    Le sol remplit ainsi de nombreuses fonctions environnementales telles que la filtration et le stockage de l’eau et des polluants. Du sol dépendent la pureté de l’air, la qualité de l’eau et les productions alimentaires.

    Le gyrobroyage, qui s’effectue généralement à une hauteur de moins de 5 cm du sol, peut porter atteinte aux 3 premiers centimètres de sol et perturber le milieu. Un gyrobroyage à 20 cm du sol permet de préserver cet écosystème.

     

    Le gyrobroyage relevé préserve la biodiversité


    Relever la hauteur de broyage de la végétation aux abords des ouvrages électriques à 20 cm du sol, présente des avantages pour le maintien et la protection de la biodiversité, avec :

    • une meilleure prise en compte de la biodiversité : moindre impact sur les sols, préservation accrue de la flore et de la faune, limitation de l’érosion…
    • un impact positif sur les espèces végétales exotiques envahissantes (EVEE) : limite la mise à nu du sol qui est une des conditions favorables à l’installation et au développement des EVEE,
    • la lutte contre l’occupation illégale des sites : limitation de la pénétrabilité des parcelles traitées et diminution attendue des dépôts sauvages d’ordures et des occupations irrégulières.


    Ainsi, relever le gyrobroyage à 20 cm du sol permet de préserver la biodiversité aux abords des lignes électriques tout en assurant leur sécurisation.